En attendant Cousteau – Album studio – 1990

En attendant Cousteau - Image de synthèse par Pastelle Le pied de nez. En attendant Cousteau, c’est un plaidoyer pour la préservation de l’environnement. Il cohabite dans ce disque un thème réjouissant (Calypso 1) et un thème mélancolique, bien ficelé (Calypso 3). Entre les deux, une juxtaposition de sons (Calypso 2) qui fait rêver aux fonds marins ou au grand large, selon les choix. Intéressant mais uniquement vu comme un ponton entre deux morceaux plus consistants.

 


 > Le deuxième effet Cousteau


«En attendant Cousteau» est un monument de 45 minutes. Ici, de deux choses l’une. Soit vous aimez la musique relaxante et vous l’appréciez (comme moi) jusqu’à la dernière goutte, soit vous êtes hermétique à cela, ce qui se comprend très bien, et vous vous en passez. Si vous faîtes le pas, vous verrez, vous reviendrez toujours écouter ce disque avec bonheur.Calypso 1 donne envie de se chalouper. Ce morceau utilise le son des steel drums, ces instruments du pauvre, formés de bidons métalliques. C’est un air populaire, qui ne se prend pas trop la tête. La partie 2 est un exercice de design sonore qui débouche sur des rythmes électroniques assez étranges. J’ai toujours pensé que ce matériau pourrait remplacer le générique de «Thalassa», qui est hors d’âge. La partie 3 est une sorte d’hymne qui utilise des samples de la voix du Commandant Cousteau. Celle-ci est plutôt décevante et rappelle trop le final de l’album Revolutions, qui était déjà terne. C’est l’un des morceaux où l’on rentre le plus vite. L’intro se résume à 5 secondes ! Mais pour le reste, c’est bien agréable.
Dom’ et Jamie font pleurer les « synthés » dans un chassé-croisé de soli pleins d’emphase.
Dommage qu’il ne joue un morceau aussi puissant en concert depuis… À mon humble avis, cet album est à réserver aux seuls grands amateurs de musique électronique.


> Track-list d’En attendant Cousteau


1. Calypso (8:23) 5 sur 5 (videoclip) Ce clip magnifique est une version raccourcie du morceau originale au format radio.Image de prévisualisation YouTube
2. Calypso, Part 2 (7:10) 4 sur 5
3. Calypso, Part 3, Fin de Siècle (6:29) 4 sur 5
4. En attendant Cousteau (47:00) 5 sur 5

 


Le saviez vous ? 

 


  • Le titre de l’album  »En attendant Cousteau » est très énigmatique, mais initialement, il était prévu d’appeler le disque « Cousteau sur la plage », Cousteau on the beach. Alors que nous sommes en plein dans le début des tubes de l’été, le côté caraïbe et cocotier est évité et le produit fini y gagne en profondeur.
  • Le commandant Cousteau a inspiré plus d’un compositeur. On peut citer l’exemple de Vangelis, qui a composé Cousteau, ou François de Roubaix, dont les compositions n’ont pas été retenu pour illustrer un de ses reportages.

Le son le plus bizzare : Il n’y a pas de doute, pour moi, le son le plus étrange de ce disque, c’est le sample de la voix du commandant Cousteau qui semble passé à l’envers, dans Calypso 3, fin de siècle.


> Les musiciens :pictojeanmicheljarre.gif   pictomichelgeiss.gif     pictodominiqueperrier.gifClaviers : Jean Michel Jarre / Michel GeissDominique Perrier. Détail des instruments utilisés (à compléter) : 

  • Jean Michel Jarre : synthétiseurs
  • Michel Geiss : synthétiseurs
  • Dominique Perrier : synthétiseurs
  • Guy Delacroix : basse
  • Christophe Deschamps : batterie
  • The Amoco Renegades : steel-drums

 

 

À vous de voter !

Quel est votre titre préféré sur En attendant Cousteau ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

> Ressources sur l’album

À propos de Jean-Baptiste

Né en 1977. je ne vis pas de l'écriture, je ne vis pas pour la musique, mais je suis en quelque sorte à mi-chemin des deux. Peut être. ou pas.

Voir tous les articles de Jean-Baptiste

26 Réponses à “En attendant Cousteau – Album studio – 1990”

  1. veridis Dit :

    Au départ cet album devait s’appeller « Cousteau on the beach » mais Jarre optera finallement pour « en attendant cousteau » morceau qui fut présenter lors de l’exposition « Concert d’images » et qui devait paraitre en cd à tirage limité dans un totem.

  2. STEPHANE Dit :

    petite anècdote au sujet du titre « en attendant cousteau »(47minutes).jmj a posé les bases pour cette composition et il a laissé l,ordinateur joué a sa place pendant 47 minutes,sous une forme aléatoire.jmj n,a pas intérvenu ,il a simplement écouté les improvisations créé par l,ordinateur,il dira meme:j,aurrais pu le laisser 1heure, 10heures(en parlant de l,ordinateur).J,avais lu se propos sur « keyboard magasine » et j,étais quand meme impréssionné sur le fait de ne pas « intèrvenir » sur un tel morceau d,une longueur assez importante.Impréssionnant!!!. stephane

  3. kakoo Dit :

    je pensais que en « attendant Cousteau » faisait référence à « attendant Godot » une pièce de théatre de Samuel Beckett. Quant à « Cousteau on the beach » ça me rappelle « Einstein on the beach » un opéra de Philip Glass qui aime bien les boucles.

  4. veridis Dit :

    Pour ceux qui connaissent l’album « Indigo » de Patrick O’Hearn avez vous remarqué la similitude entre le morceau « Devils Lake » et « En attendant Cousteau » ?? L’ambiance et les notes se ressemblent pas mal au début…

  5. fabrice Dit :

    Tiens tiens interressant cette remarque….je vais réecouter Indigo et te dire ça……

    FB

  6. fabrice Dit :

    Je suis entrain d’ecouter le morceau en question et oui ta remarque n’est pas fausse….quelle oreille :-)

    Bonne soirée Veridis

    FB

  7. STEPHANE Dit :

    C,est pour cela qu,on le nomme; VERIDISQUE (rire!!) stephane

  8. veridis Dit :

    :p
    alors en attendant cousteau compos par un pc et un roland d50 ???? ou alors Jarre qui a jeté un coup d oeil chez Patrick O Hearn ??? Ou simple coincidence ???

  9. STEPHANE Dit :

    Là veridis ,,je ne peux pas te répondre,je suis pas mauvais en synthé, mais j,ai pas l,album de PATRICK O HEARN,il se pourrait qu,il est eu la meme idée mais le hasard j,y crois pas trop. stephane

  10. Mikael Dit :

    Un de mes albums préféré de JMJ.
    Les 3 premières pistes sont comme une même morceau qui évolue, pour nous amener vers le formidable « En attendant Cousteau » qui peut tourner en boucle comme relaxant…
    Une ambiance « océan » très bien réalisée.

  11. STEPHANE Dit :

    C,est vrai que jmj nous fait de belles « transitions » sur cet album.Anécdote:un journaliste un jour lui a demandé « porquoi une oreille jaune sur la pochètte? jmj lui a dit « pourquoi pas ». stephane

  12. STEPHANE Dit :

    JMJ n,aime pas trop « dévoiler » ses pochèttes, il a dit une fois a la télé:Si je dit ceci,cela sur mes pochèttes d,albums ,ça casse un peu l,ambiance du contenu!,faite vous vous meme votre propre idée. stephane

  13. Mikael Dit :

    C’est une bonne réponse quand même… Cela nous incite à réfléchir sur la musique et sur ce que chacun de nous voulons y voir.

  14. STEPHANE Dit :

    exactement! et je suis de son avis (laissons le mystère planner!)

  15. Mikael Dit :

    Alors que représente pour vous la pochette de « En attendant Cousteau » ?

  16. STEPHANE Dit :

    Bonne quéstion! je pense que cette « oreille » pourrait représenter une « forme » d,écoute sur la mer et au lieu de mettre un « coquillage » jmj a voulu renforcer le cotés « écoutez la mer telle que je veux l,entendre » ,cette oreille est tres « ésthétique » et elle renvoie bien se cotés « déchiffrez moi » ,je penses que le morceau :En attendant Cousteau en dit long sur cette pochètte,enfin pour moi.J,éspères MIKAEL que ma réponce aurra été satisfaisante? . stephane

  17. Mikael Dit :

    Oui très satisfaisante.
    Je pense à peu près pareil : cette oreille symbolise l’écoute au milieu de ce bleu, de cette mer, de ce son que JMJ a voulu retranscrire. Et puis cela nous invite à nous plonger dans « en attendant Cousteau ».

  18. STEPHANE Dit :

    Oui! une petite oreille jaune dans un grand océan bleu (belle image poétique) stephane.

  19. Mikael Dit :

    C’est exactement ça !

    D’ailleurs puisque les pochettes de CDs ne sont pas faites au hasard, pourquoi ne pas créer une partie à cet effet sur le blog ?
    Petite suggestion au Webmaster…
    ..::Webmaster::.. C’est une excellente idée. J’avais fait un portrait de Michel Granger, donc pourquoi ne pas en plus donner mon impression sur les différentes pochettes d’album ? Suggestion retenue.

  20. VERIDIS Dit :

    infos : pour les collectionneurs il existe la cassette audio promo anglaise qui porte le nom « cousteau on the beach » ainsi qu’un cd 3 titres (calypso extended/calypso1/calypso3) tiré à 5OO exemplaires et qui avait été distribué au VIP du concert de la Défense.

Laisser un commentaire

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont