Rendez-vous – Album studio – 1986

Rendez-vous - Pochette signée Michel Granger Trop futuriste ? Retour aux fondamentaux pour Jean-Michel Jarre : mélodies évidentes (rendez-vous IV), et compositions ambitieuses, comme la II, qui vous scotche à votre siège dès la première écoute. En fait, il s’agit d’une composition à la John Williams, qui n’est pas sans évoquer «La Guerre des Étoiles», par ses bruitages homériques. On peut détester ses chœurs numériques, mais cet album est un concept, rappelons-le. Le reste manque un peu de profondeur. C’est une chanson de Gérard Lenorman qui a été recyclé par Jarre parolier pour Jarre roi de synthé. Quand j’étais enfant et que j’écoutai la II, je m’imaginai courant dans les couloirs d’un vaisseau spatial, poursuivi par des cyborgs armés de pistolet laser. À mon humble avis, le son ne vieillira pas aussi bien que le reste des albums de J.-M.J. En revanche, Rendez-vous VI est un de mes morceaux préférés tout court : De généreuses nappes de synthés mises en valeur par une partition de saxophone impeccable, servie par Pierre Gossez. Une superbe alchimie.


> Un album bouclé en deux mois


Pas le meilleur album donc, mais de belles idées au service d‘une musique «visuelle».La partie III, après plusieurs écoutes, laisse un peu sur sa faim. Ce morceau est indescriptible, il faut l’écouter pour se faire sa propre opinion, mais il a surtout le mérite scénique de présenter la fameuse harpe laser qui a beaucoup fait pour l’image de Monsieur Jarre. La partie IV est une mélodie universelle, exécutée avec beaucoup d’intelligence. C’est un morceau qui semble avoir été conçu pour la scène, et qui accroche le public dès ses premières notes quel que soit le continent.
Une fois n’est pas coutume, les deux dernières pistes de cet opus ne sont pas les plus mauvais : Je trouve dans Rendez-vous V une certaine forme d’auto-dérision, un son un peu enfantin (comme une crécelle). Disons que ça se laisse écouter. Rendez-vous VI est un de mes morceaux préférés chez Jarre : Quelques nappes de synthés mises en valeur par un saxophone du plus bel effet. Une franche réussite.
Donc, à part les parties I et III, on ne boude pas son plaisir avec ce bon cru de J.-M.J. !

 

 


> Track-listing de Rendez-Vous


1. First Rendez-Vous (2:53)
2. Second Rendez-Vous, Part 1 (2:35) – Part 2 (3:17) -Part 3 (2:18) – Part 4 (2.42) 5 sur 5
3. Third Rendez-Vous (3:30) 4 sur 5
4. Fourth Rendez-Vous (4:02) 2 sur 5
5. Fifth Rendez-Vous, Part 1 (2:58) – Part 2 (1:12) – Part 3 (3:45) 3 sur 5
6. Last Rendez-Vous (5:47) 5 sur 5 *Connu sous le nom de Ron’s Piece

 

 


 > Le saviez vous ?

 

  • Le quatrième rendez-vous est l’air le plus connu de Jarre. Certains critiques ont formulé l’idée que sa mélodie soit inspirée de la chanson populaire « La chenille », du groupe frnaçais La Bande à Basile.
  • Rendez-vous est l’album le plus populaire de Jarre à ce jour dans le monde angloi-saxon : 20 semaines de présence continue dans les charts américains et 38 dans les charts britanniques.

Le son le plus bizzare : Il y a du choix dans cet album. Mais je pense que la tonalité extra-grave qui émerge dans le deuxième Rendez-vous remporte la palme. Il s’agit d’un son qui m’évoque une sorte de ronflement puissant d’une sorte d’ogre ou de dragon dans un conte de fées. Mais vous êtes libre d’imaginer autre chose…


> Les musiciens :pictojeanmicheljarre.gif   pictomichelgeiss.gif     pictodominiqueperrier.gifClaviers : Jean Michel Jarre / Michel GeissDominique Perrier. Détail des instruments utilisés

  • Jean Michel Jarre : ARP 2600 – Casio CZ-5000 – Sequencial Circuits Prophet 5 - Elka SynthexEminent 310 U – EMS Synthi AKS – E-MU Emulator II – Fairlight CMI-II  – Fairlight CMI-III – Geiss Matrisequencer 250 – Harpe LASER – Linn 9000 – Moog Memorymoog - Oberheim OBX – RMI Harmonic Synthesizer – Roland JX8P – Roland TR-808 – Seiko DS 250 – Seiko DS 320 – Yamaha DX100
  • Michel Geiss : ARP 2600 – Eminent 310 U – Geiss Matrisequencer 250 – Roland TR-808
  • Dominique Perrier : claviers - Memorymoog
  • Joe Hammer : drums - E-MU Drumulator
  • Percussions – David Jarre : claviers - Korg SAS-20 Personnal Keyboard
  • Pierre Gossez : saxophone
  • Chœur de Radio France : chœurs (sous la direction de Sylvain Durand)
  • Denis Vanzetto : enregistrement et mixage des parties 1, 2, 3, 5 et 6
  • Michel Geiss et Claude Ermelin : enregistrement et mixage de la partie 4

 


> Ressources pour cet album 


À vous la parole !

Quel votre titre préféré sur Rendez-Vous ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

 

 


10 commentaires

  1. veridis dit :

    Rendez-Vous est un très bel album mais c’est plus une compilation qu’autre chose pourquoi ?

    rendez-vous 2 n’est autre que « la belle et la bête » une chanson composée par Jarre dans les années 70 pour Gerard Lenormand

    Rendez-Vous 3 = « la mort du cygne » toujours composé par Jarre pour Gérard Lenormand

    Rendez-Vous 5 est un survivant de « musique pour supermarché ».

    Les seuls morceaux que Jarre a composé en 86 sont Rendez-Vous 1, 4 et 6.

    ..:: Webmaster ::.. Tu fais bien de poser cette question. Rendez-vous 2 a été allongée par rapport à la chanson de Lenorman de… 1975, et c’est juste, la mélodie est identique. Rendez-vous est l’album de l’urgence pour Jarre, il a fait ses fonds de tiroirs.

  2. STEPHANE dit :

    rendez vous n,est pour moi pas le plus mauvais album,c,est vrai que bon ,jmj a repiqué certaine idées du passé et qu,il,y a seulement 2 vrai compositions,mais pour moi c;est quand meme un disque assez « plannant »,ses sons son tres « pure » éléctroniquement et j,adores personnelement le son « grave » du début.Petite anécdote:La pochétte de RENDEZ VOUS été a la base un déssin pour l »ARC »dont je possède une « copie » du déssin de MICHEL GRANGER. A l,origine les mains etaient plus petite et plus sérrées que la pochètte du disque. STEPHANE

  3. cyberspace7119 dit :

    Le plus futuriste des albums de Jarre ? Probablement, quoique AERO et ODYSSEY THROUGH 02 sont également pas mal dans le genre. Quoiqu’il en soit, RENDEZ-VOUS m’a impressionné par sa richesse et la puissance évocatrice de ses musiques (pour ma part, le dernier morceau m’évoque une apesanteur dans le vide spatial).
    Et puis, comment pourrait-on passer à côté de « Rendez-vous 4″, le plus connu de tous les morceaux de Jarre ? Un pur sommet, bien plus efficace dans les versions live, je trouve.

    9/10

  4. Frank Boisgontier dit :

    Dimanche dernier, j’ai réécouté « Rendez Vous » pour la première fois depuis fort longtemps (ça n’est pas mon album préféré), et ma fille de 8 ans a adoré, surtout « Rendez Vous II »… :-)

    ..::Webmaster::.. C’est bien de former d’éventuel futures « fans » de la sorte.

  5. selpodrya dit :

    les boules quand j’ai entendu cses deux musics autant la deuxieme rdv 3 il change la sonorité que la II non .
    bon sa fait un coup au moral mais apres tout si sa marche une fois s’etait un pari risqué et il a reussi donc gg moi je dit.
    comment remettre au gout de tout le mondes des musiques que peut etre on a pas aimer plus tot dasn leur version d’origine^^

  6. jarjar dit :

    Du recycler certes mais c’est quand même du Jarre ! et puis les nouvelles versions non plus rien à voir avec les originaux! C?est de l’excellent travail. Dans l’urgence ? oui mais non en fin de compte puisque les morceaux on déjà été travaillés, cela fait de rendez vous l’album qui a eu la plus longue préparation

  7. Maxime dit :

    De quel synthé s’agit il dans le second rendez-vous partie 3?
    Une idée?

  8. Wissem dit :

    à Maxime :
    le synthetiseur de rendez vous 3 s’ agit d ELKA SYNTHEX

  9. Pignouf dit :

    Ayant écouté cet album enfant, mon appréciation n’a pas été teintée par des considérations de contexte tel « fond de tiroirs » ou remake ou autres.
    Ce disque est mon premier contact avec la musique de JMJ.
    Peut-être est-ce pourquoi je lui trouve une puissance comparable à <> ou <>.

    Particulièrement le cinquième Rendez-vous part.2 et part.3 une cantatrice sortant d’un rêve et pour finir une fugue sur charbons ardents.

    Mention spéciale pour Le Dernier Rendez-vous d’une tristesse incroyable, la ligne de basse insistante et languissante, comme une apnée ou suffocation, le saxophone alternant passages d’espoirs et d’abandon, et ce son de coeur qui bat lentement et finit par s’arrêter.

    Mettre autant d’émotion à travers les synthétiseurs, c’est juste incroyable.

Répondre

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont