Archive pour 5 septembre, 2006

Les granges brûlées – Bande originale du Film – 1973

Les Granges Brûlées - Simone Signoret et Alain Delon dans un film de Jean Chapot Un autre Jarre fait du cinéma. Voici un de ses objets de collection que tout fan qui se respecte se doit d’exhiber au moins une fois dans sa vie. Le film de Jean Chapot est d’une élégance graphique qui sied au paysages enneigées qu’il dépeint. Le début du film fait songer un peu à la fin du film « Shining » (À cause du chasse-neiges, bien sûr).

Les granges brûlées, musique de Jean Michel Jarre, le 45 tours japonais Préhistoire du synthétiseur oblige, le style est encore hésitant, et les sonorités sont très éloignées des athmosphères éthérées d’Oxygène. Néanmoins, le jeune Jean Michel Jarre (25 ans) esquisse déjà un don certain pour les mélodies entêtantes (Zig-Zag). Certaines mélodies se retrouveront dans des disques ultérieurs, comme par exemple un fragment de Rendez-vous III (Le juge). Une voix féminine vient compléter la danse éthéré des synthétiseurs. Ce disque est facilement assimilable aux premiers travaux du groupe kraut-rock Tangerine Dream.


> Track-list de Les Granges brûlées


  1. La Chanson des Granges brûlées (2:47)
    Image de prévisualisation YouTube
  2. Le Pays de rose (2:05)
  3. L’ hélicoptère (1:31)
  4. Une morte dans la neige (1:45)
  5. Zig-Zag (2:17)
  6. Le juge (1:19)
  7. Le car/Le chasse-neige (1:26)
  8. Thème de l’argent (1:10)
  9. Rose (2:17)
  10. Hésitation (1:02)
  11. La perquisition et Les paysans (2:38)
  12. Reconstitution (0:57)
  13. Les granges brûlées (3:16)
  14. Descente au village (0:29)
  15. La vérité (0:58)
  16. Générique (2:44)

 


> Ressources sur l’album 


Cities in concert Houston-Lyon – Enregistrement live – 1987

Pour voir l’article sur le concert de Houston, rendez-vous ici.
Pour voir l’article sur le concert de Lyon, rendez-vous ici.


Houston-Lyon Des notes et des larmes. Houston/Lyon, c’est le live le plus dense et le plus émouvant de Jean-Michel Jarre. C’est par ce disque que je suis entré dans la musique de Jarre, et que je me suis fabriqué, enfant, mes propres images sur cette bande-son format cinémascope. C’est-à-dire il y a presque vingt ans maintenant ! Même le fait que ce soit la partie le plus faible d’Oxygène (la n°5) qui ouvre le disque ne gâche pas l’ensemble car la musique est ponctuée d’extraits audio de reportages américains sur le show de Houston à la radio et à la télé, ce qui rend ce morceau plus divertissant qu‘anecdotique. L’enregistrement est exceptionnel. Il faut se figurer ce que c’est qu’un concert en pleine ville devant plus d’un million de personnes ! Seule petite ombre au tableau : le morceau Wooloomooloo, tiré de Zoolook, n’est pas mon préféré de cet album. Il est un tantinet répétitif. Pour le reste, tous les morceaux présents ici sont très bons, même si ce ne sont pas tous les plus connus : «Équinoxe VII» et «Les Chants Magnétiques I», ont chacun beaucoup de qualités.


> Rendez-vous en vedette américaine


Houston sous les lumières de JarreLes 4 opus de Rendez-vous (II,III,IV et VI) se déploient dans le temps avec des percussions bien senties, et une fidélité heureuse au disque original. La partie VI (Ron’s Piece) est un pic d’émotion, dans la rencontre entre les nappées synthétiques et le saxophone de Kirk Whalum, qui remplace l’astronaute Ron Mc Nair, disparu à bord de la navette Challenger, et qui devait interpréter ce titre depuis l‘espace. Pour ce qui est de faire taper dans ses mains, on entend les feux d’artifices se superposer aux premières notes d’Equinoxe V, et on sent vraiment que le public est en osmose avec les artistes sur scène.
En bref, c’est le live le plus spectaculaire disponible à ce jour. On ne peut qu’applaudir ce disque remarquable, qui est paru en même temps que le premier « best of » de l’artiste, mais qui complétera restrospectivement fort bien la discothèque de qui a apprécié
Aero ou «Images», par exemple.


> Titres de Cities in concert : Houston – Lyon


1. Oxygene part 5 (1:30) 3 sur 5
2. Ethnicolor 1 (11:40) 5 sur 5
3. Magnetic Fields, part I (8:10)
4. Souvenir of China (5:36) 4 sur 5
5. Equinoxe, part 5 (6:00) 4 sur 5
6. Rendez-Vous, part 3 (3:54) 4 sur 5 * Harpe Laser
7. Equinoxe VII (5:29) 3 sur 5
8. Wooloomooloo (3:22) 3 sur 5
9. Rendez-Vous part 2 (11:54) 5 sur 5
10. Rendez-Vous part 6, Ron’s Piece (6:35) 5 sur 5
11. Rendez-Vous, part 4 (7:02) 3 sur 5


 > Le saviez vous ?


  • Ces deux spectacles de la démesure verront Jarre rentrer dans le livre Guiness des records pour l’affluence la plus massive pour un concert en plein air, et imprégner durablement l’imaginaire collectif avec des instruments spectaculaires, telle la Harpe Laser.
  • Une édition DVD du concert de Houton intitulée Historical Houston Rende-vous concert a été annulée en 2008 à la demande Jean-Michel Jarre. Certains fans qui avaient commandé le DVD par Amazon, par exemple, on tout de même reçu leur exemplaire, qui est du même coup devenu collector.

Le son le plus bizzare : Ce sont les petits reportages de la télévision américaines qui servent de transition entre certains morceaux.

> Les deux concerts en chiffres

 


Quelques chiffres des 2 concerts :


  • Houston - 5 avril 1986, Centre-ville de Houston, Texas, États-Unis.
    Nombre de spectateurs : 1 500 000 (gratuit) – record du monde.
  • Lyon –  5 octobre 1986, Quais de Saône, vieux Lyon, France
    Nombre de spectateurs : 800 000 (gratuit)

> Ressources sur l’album 

Hong Kong – Enregistrement live – 1994

Hong Kong - Design de la pochette : Antonietti, Pascault & Ass Double plaisir. Ce superbe CD présente de larges extraits du très bon album Chronologie, et un bon nombre d’incontournables dont «Les chants magnétiques II» , «Rendez-vous», «Oxygène» et «Équinoxe IV», ainsi que «l’Orchestre sous la pluie» interprété… par un orgue de barbarie ! L’excellent guitariste Patrick Rondat intervient à point nommé pour ponctuer les morceaux de riffs et de solos bien sentis, notamment sur «Chronologie III» et «Rendez-vous IV».

> Une commande chinoise
Hong Kong - Enregistrement live - 1994 dans CD / Jarre lestadedehongkongC’est à l’occasion du baptême du grand stade de Hong Kong que les organisateurs choisirent d’appeler Jarre, plutôt que Madonna ou Michaël Jackson. Jarre a conservé le déroulé de sa tournée Europe in concerts, ce qui a rendu le projet facilement exécutable. Ce disque a l’intérêt de présenter deux morceaux spécialement conçus pour le public chinois, le très doux «Souvenir de Chine» et le mélange électronique – traditionnel des «Jonques de pêcheurs au crépuscule», superbe. Cependant, la plupart des titres ont été enregistré pendant la tournée Europe in Concerts qui a précédé, et notamment, le concert au Wembley Stadium. C’est la meilleure manière de découvrir la musique de Jean-Michel Jarre en concert !

> Titres de Hong Kong (1994)
(Existe aussi en un seul CD 18 titres) Cd 1 :
1. Countdown (1:37)
2. Chronologie, part 2 (6:37) 5 sur 5
3. Chronologie, part 3 (5:46) 5 sur 5
4. How Old Are You? (1:18)
5. Equinoxe, part 4 (4:45) 4 sur 5
6. Souvenir de Chine (4:43) 4 sur 5
7. Qu’est-Ce Que l’Amour (0:52)
8. Chronologie, part 6 (5:10) 5 sur 5
9. Chronologie, part 8 (4:50) 4 sur 5
10. Where Are You Going? (0:52)
11. Oxygene, part 4 (4:30) 5 sur 5

Cd 2 :
1. Hong Kong Hostess (0:35)
2. Fishing Junks at Sunset, part 1 (6:10) 4 sur 5
3. Fishing Junks at Sunset, part 2 (5:32) 4 sur 5
4. Sale of the Century (1:18)
5. Digi Sequencer (6:11) 3 sur 5
6. Chants Magnetiques, part II (6:25) 3 sur 5
7. Band in the Rain [unplugged version] (2:35) 4 sur 5
8. Fourth Rendez-Vous (6:23) 4 sur 5
9. Chronologie, part 4 (6:38) 5 sur 5

Le saviez vous ?

  • Dans ce qu’il appele la version unplugged, Jarre joue d’un orgue de barbarie. Tel le singe bonobo, cet insrument malheureusement en voie de disparition est pourtant bel et bien l’ancètre de la musique synthétique. Le morceau d’origine figure sur Équinoxe.
  • La pochette de cet album figure sur le mur peint dit des Lyonnais dans la ville natale de Jean Michel Jarre. Cette fresque met en scène les personnalités nés dans la « Capitale des Gaules ».

Le son le plus bizzare : Le son du digisequencer, qui se marie harmonieusement avec la guitare électrique du brillant Patrick Rondat. Il passe du grave à aigü en moins de temps ‘il ne faut pour le dire.


> Quelques chiffres sur la concert


  • Date : 11 mars 1994
  • Lieu : Grand Stade de Hong Kong
  • Nombre de spectateurs : 50 000

> Ressources sur l’album


Sessions 2000 – Album studio – 2000

Sessions 2000 - Pochette par GreenPeach Jean Michel « Jazze« . La pochette de l’abum, tirée d’une peinture du minimaliste Mark Rotkho, donne le ton de l’hermétisme de cet album. Changement de direction musicale à 180°. Il est bon de se rappeler que l’enfant Jean-michel a été très tôt écouter les jazzmen dans les boîtes des années 50. Jarre a viré sa casquette de sculpteur de son pour celle, plus feutrée, de piano-bar (y compris en jouant de la trompette synthétique, comme on le verra faire à Pékin). Au détour de May 1, on sent l’inspiration de Vangelis, qui a toujours mis le piano au-dessus de ses autres claviers.

> Des fans complètement déboussolés

Au jeu du blind test, les suiveurs de Jarre ne reconnaîtront pas l’auteur d’Oxygène.
Il n’a pas de fil conducteur à cet album, dont rien, ni la durée des morceaux, ni les instruments, ni les tempos, ni les ‘couleurs’ générales, n’ont de rapport les uns avec les autres. Perfidement, on est en droit de penser qu’avec un ou deux titres de plus, on le tenait, le fil ! Sessions 2000 est sorti sans l’autorisation de Jean Michel Jarre, ce qui a créé un contentieux entre les disques Dreyfus et le musicien.

Ce n’est pas qu’une considération commerciale, mais pour ce qui augure la fin de sa collaboration avec Francis Dreyfus, la dernière piste du disque est vraiment indigeste. Il n’en reste pas moins que c’est un album très léché et qu’il créé une ambiance plaisante.

> Titres de Sessions 2000

  1. January 24 (5:57) 2 sur 5
  2. March 23 (8:02) 4 sur 5
  3. May 1 (4:49) 3 sur 5
  4. June 21 (6:18) 2 sur 5
  5. September 14 (9:30) 2 sur 5
  6. December 17 (8:11) 1 sur 5

Le saviez vous ?

  • Les mauvaises langues diront que Jean Michel ne s’est pas creusé pour les titres de ses morceaux. En réalité, les dates choisies ont un rapport avec l’Équinoxe !

Le son le plus bizzare : C’est le son de slide guitar que Jarre a su s’approprier, dans March 23, bien qu’il ne soit pas lui même spécialement un fan de musique country. Mais le mélange de jazz, de musique athmosphérique avec ces riffs est déroutant.

> Ressources sur l’album

Quel est le meilleur morceau sur l'album Sessions 2000 ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont