Les Concerts en Chine – Enregistrement live – 1982

Les concerts en Chine - Pochette rouge réalisée par Kate Hepburn Jarre conquière le public chinois. L’expression n’est pas usurpée. Jean Michel Jarre est le premier artiste occidental à se produire en Chine depuis la mort de Mao. De grandes salles accueille le français à Pékin et Shanghaï. Ce disque reprend de larges parties d’Équinoxe et des Chants magnétiques, mais propose en plus un grand nombre de morceaux inédits. L’Orchestre symphonique de Pékin partage la vedette avec les synthés sur une composition longue durée : c’est Jonques de pêcheurs au crépuscule.
Jarre signe aussi le très planant Souvenir de Chine (morceau qui a les honneurs de l’onde de FIP).

> So eighties.
Les années 80 commence à peine que Jarre est les concerts de Jarre ont déjà une étonnante maturité. C’est lors de ces concerts que Jarre dévoile la harpe laser. Deux très belles compositions : D’abord Nuit à Shangaï, sorte de carnet intime de l’ambiance vécu dans les hotels et autour du concert. Ensuite, l’arpégiateur, une belle construction pyramidale de sons qui transforme en Jean Michel Jarre en premier DJ moderne, à des kilomètres de Détroit.

Titres de Les Concerts en Chine
1. L’ouverture (4:48)
2. Arpegiateur (6:54) 3 sur 5
3. Équinoxe part 4 (7:49) 4 sur 5
4. Jonques de pêcheurs au crépuscule (9:38) 4 sur 5
5. L’orchestre sous la pluie (1:29) 3 sur 5
6.
Équinoxe part 7 (9:54) 4 sur 5
7. Orient express (4:22) 1 sur 5
8. Les chants magnétiques, part 1 (10:21) 3 sur 5

9. Les chants magnétiques, part 3 (3:48) 2 sur 5
10. Les chants magnétiques, part 4 (6:49) 3 sur 5
11. Harpe laser (3:35) 4 sur 5
12. Nuit à shangai (7:02) 5 sur 5
13. La dernière rumba (2:07) 2 sur 5
14. Les chants magnétiques part 2 (6:30) 3 sur 5
15. Souvenir de chine (3:54) 4 sur 5

Le saviez vous ?

  • Lors de ces concerts, Jarre avait un clavier-maître qui était camouflé derrière une facade avant de voiture américaine. À cette époque la collection de vieilles américaines du compositeur rejaillissait jusque sur scène !
  • Le public chinois n’a pas l’habitude d’applaudir aussi fort que les occidentaux, ni au même moment. Le responsable de l’enregistrement René Ameline a dû mixer l’équilibre musique-public en prenant en compte cette particularité régionale, et il s’en est très bien sorti !

Le son le plus bizzare : L’introduction du morceau de Souvenir de Chine, polaroid sonore qui parle au coeur sans connaître un seul mot de chinois. C’est vrai qu’après un morceau comme celui, c’est difficile de faire mieux sur le prochain album. C’est peut-être aussi pourquoi Zoolook est si différent de tout le reste de cette époque de paillettes.

Quelques chiffres du concert :
Lieu : Palais des sports de Pékin (20 000 places), les 21 et 22 octobre 1981 et grand stade de Shanghaï (60 000 places), les 26,27 et 29 octobre 1981.
Nombre de spectateurs : 218 000 places réparties sur 5 dates.

Quel est le plus beau titre inédit des concerts en Chine ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

> Ressources sur l’album

 


16 commentaires

  1. eXXos dit :

    « Ce disque sent fort les années 80, puisque la drum machine (chère aux allemands de Kraftwerk) suppléé la batterie. On peut apprécier une bon échantillon de cet instrument horripilant sur Orient-Express. »

    Pas du tout d’accord avec ce passage. Il ne s’agit pas d’une drum machine mais bel et bien d’une batterie – électronique, certes (Simmons SDS V) – mais jouée *live* par un vrai batteur, en l’occurence Roger Rizzitelli, et ça, ça change tout. Ce n’est pas qu’une bête drum box avec un pattern qui tourne, et ça s’entend. Par ailleurs, Jarre a, à mon sens, toujours fait une utilisation judicieuse de la SDS V (et par la suite de la SDX) dans ses concerts, et pour moi je ne vois absolument rien d’horripilant. Au contraire, le son de cette batterie est assez mythique…

    ..:: Webmaster ::.. Ce passage a été supprimé, il n’était effectivement pas conforme à la réalité.

  2. pipobimboter dit :

    « pour moi je ne vois absolument rien d?horripilant »

    PAs du tout d’accord avec ce passage . Jean-Michel Jarre , de son vrai nom Jean-Michel André Jarre (et ca c’est un signe) , a toujours su exploiter les talents des autres . Certes une batterie jouée par un batteur a plus de sens qu’un synthetiseur joué par un synthetisé mais Roger Rizzitelli de space art (et oui moi aussi je sais jouer du google) sait jouer pas de doute, il avait d’ailleurs sa batterie montée en permanence a Ferber .

    Par contre je pense que ce site demontre ici meme que Jean Michel André Jarre est horripilant en ayant fait un album avec des presets de boite a DJ .

  3. lfo dit :

    « Par contre je pense que ce site demontre ici meme que Jean Michel André Jarre est horripilant en ayant fait un album avec des presets de boite a DJ . »

    Si tu parles de Téo & Tea, sache que JMJ étant lié par un contrat à Roland Japan pour créer des presets et patterns pour leurs instruments. C’est fort logiquement qu’il s’est servi de Teo & Tea pour créer les presets (et non l’inverse) de la groove box de chez Roland et qu’il a utilisé sur cet album avec l’aide d’un ingénieur de chez Roland.
    Donc les presets proviennent de l’album et non l’inverse, cela a été confirmé par la boite de production de JMJ.

    Faut arrêter avec cette fausse polémique ! Alors si toi tu le trouves horripilant, si tu n’aimes pas sa musique, c’est ton droit mais ne dénigre pas son travail avec des rumeurs infondées (faut se renseigner avnt de dire des conneries). La meilleure des critique c’est de montrer que l’on peut faire mieux, alors montre moi si tu peux faire mieux que JMJ ?

  4. Fabrice Baudinot dit :

    Pour moi le meileur album et de loin du sieur Jarre……..par contre sais tu si l’enregistrement est l’intégral du concert?Si non y’à t’il un bootleg?
    Joyeux Noël
    FB

  5. Mikael dit :

    Voilà un disque que je viens d’acquérir.
    Je suis en train de l’écouter, mais je voulais d’ores et déjà accorder une mention spéciale au titre « Jonques de pêcheurs au crépuscule » qui est vraiment très agréable, planant… Il m’a fait voyager.
    Ce titre est un peu différent mais beau.

  6. STEPHANE dit :

    Un Magnifique morceau!tout l,album est sublime ,je me rappelle quand je l,ais acheté en « k7″ mon morceau préféré de la 1ere heure s,était ,ARPEGIATEUR,j,ai « flippé » sur cette composition ensuite cela a été tout l,album .Des titres comme :l,ouverture (le ralenti des chants magnétiques 1),J. D. P. A .CREPUSCULE, ORIENT EXPRESS, HARPE LASER, NUIT A SHANGHAI et SOUVENIR DE CHINE (poignant!) ont tous été composées pour se concert de l,apres MAO.Un album « mythique » pour moi. stephane

  7. Mikael dit :

    J’ai été cependant étonné de la réorchestration d’EQUINOXE 4.
    Quand on a pas l’habitude, le début est un peu « dérangeant » mais on s’y fait vite. Et puis la fin est vraiment pas mal.

  8. david dit :

    Pour repondre à Fabrice si il y a tout les titres joues , en fait non ils y sont pas tous il me semble. Je crois qu’il manque -entre autres- oxygene 2 et les chants magnetiques 1. Quelqu’un en sait par hasard?

  9. STEPHANE dit :

    Du fait qu,il y est eu 5 concert (SHANGHAI et PEKIN) il se peut qu,il on été joués sur les autres concert ou que la prise de son l,ors du mixage n,a pas été satisfait par jmj ,mais là je ne peux pas affirmé,je sais que pendant certain concerts il,y a eu des problèmes « d,éléctricité » donc peut etre une ou plusieurs pannes sur oxygène 2 et les chants magnétiques 1. stephane

  10. david dit :

    et pourtant ses synthés n’etaient pas si vieux que ca encore….lol c’etait Marigny avant l’heure!!!

  11. STEPHANE dit :

    Non DAVID, les synthés n,y sont pour rien!c,est l,élèctricité qui a posé problème,:anècdote, quand jmj a fait ses 5 concerts en CHINE ,l,élèctricité qu,il consommait était si « importante » que les villes de proximitées ont eu des problèmes « d,énèrgie » (ils s,apauvrissaient en courrant avec souvent des pannes!!) stephane

  12. david dit :

    T’inquiete stephane c’etait une boutade moi aussi je pense qu’a l’epoque les chinois etaient moins develloppes energitiquement que maintenant. Et puis JMJ n’avait surement pas prevu ces trucs la.

  13. STEPHANE dit :

    d,ailleurs,quand jmj est arrivé en CHINE il a dit :quand je suis arrivé en chine j,avais la réel impréssion d,etre sur une autre planète tant ce pays a un retard sur la culture musicale.Bien sure avec les « réstrictions » de MAO cela n,arrange pas les choses.Je penses que jmj a « apporté » une bouffée d,oxygene sans faire de jeu de mots gratuit et que cette « révolution » a ouvert la Chine aux pays occidental, je crois!. stephane

  14. rizzitelli bunny dit :

    j’y étais et le morcaeu que j’ai toujours préféré jouer sur scene c’était ………… allez devinez !!!!!!

    bunny

  15. Frank Boisgontier dit :

    Pour commencer : waouh, une réaction de Roger « bunny » Rizzitelli en personne, quel honneur !

    Pour continuer : c’est avec « Les Concerts En Chine » que j’ai découvert la musique de JMJ en 1985. Mon père avait rapporté ce double album (33 tours) de chez un de ces frères. A l’époque, « Jean Michel Jarre », ça me disait vaguement quelque chose puisque nous écoutions Europe 1 et qu’il y avait de la pub pour « The Essential » (le premier Best of). Je me souviens m’être levé tôt le lendemain matin pour aller écouter le disque au casque, sur la chaine de mes parents. Et là, ça a été le choc… Je ne m’en suis pas remis depuis, d’ailleurs. Le preuve, je suis là :-)

    Pour finir : le « clavier miroir » utilisé est en fait un orgue ELKA (Rhapsody, je crois) légèrement customisé.

  16. fabrice b dit :

    Quelqu’un sait par hasard ce que disent les présentateurs et trices ;-) avant le début de certains morceaux?

Répondre

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont