Musique pour supermarché – Studio – 1983

Pochette de Musique pour supermarchéSeul au monde.  Ce disque a un destin particulier puisque produit à un seul exemplaire. Son master a été détruit sous contrôle d’huissier et le grand public n’a pu l’entendre qu’une seule fois à la radio sur la station RTL (en qualité AM). Ce disque est le résultat d’une commande d’artistes qui travaillaient sur le thème du supermarché. Jean Michel dit l’avoir composer en réaction à la marchandisation excessive à ses yeux de l’industrie du disque, qui commence à se vendre non plus chez les disquaires, mais au milieu des barils de lessive et les couche-culottes. Le fait de créer un seul exemplaire correspond à l’idée de créer une « oeuvre d’art » plutôt qu’un bien de consommation. C’est aussi pour cela que les mots Musique et supermarché sont tous les deux au singulier.

Lors de cette unique diffusion, Jean Michel Jarre lance une de ses formules les plus célèbres : « Piratez-moi ! », phrase qui sera sujette à diverses interprétations.
Le disque a été par la suite pressé à deux exemplaires (le premier ayant été mal gravé, fut
détruit), et adjugé 69.000 francs aux enchères à l’hôtel Drouot. Cet argent a été utilisé pour aider de jeunes artistes plasticiens que Jarre parainnaient. C’est toujours aujourd’hui le disque vinyle le plus cher de l’histoire!

 

 


> Tout un concept !


La pochette dépliée de Musique pour supermarché (Image : Wikipédia)Quant à la pochette de l’album, elle a été réalisée à partir de 11 polaroïds qui représente toutes les étapes de la fabrication du disques, jusqu’à la dernière qui représente le marteau du commissaire-priseur qui s’abat pour la dernière fois, et un espace reservé pour que l’acheteur colle sa propre photo. Pour la petite histoire, l’acquéreur de ce disque, un français, monsieur Gérard, a survécu à un grave accident de voiture et est sorti du coma en entendant le morceau « Souvenir de Chine ». Ce qui a incité ce fortuné à acquérir ledit disque !

Extrait du Journal du Dimanche du 3 juillet (Source) :

« Je n’aurais pas cru qu’un seul morceau de cire puisse rapporter autant de galettes… » Par cette boutade, je pense résumer l’impression de l’artiste Jean-Michel Jarre et du commissaire-priseur maître Pierre Cornette de Saint-Cyr, à l’issue de la vente aux enchères à l’hôtel Droutot, de l’exemplaire unique de « Musique pour supermarché », une pièce que Jarre se déclarait prêt à céder à 60 F, dont il pensait trouver acquéreur à 25 000 F et qui a été adjugée à 69 000 F. L’heureux propriétaire, M. Gérard, est un administrateur de biens, collectionneur de disques à ses heures perdues et qui connaît Jarre pour l’avoir rencontré non pas dans les milieux du show-business, mais régulièrement en vacances depuis une dizaine d’années.

À l’heure d’aujourd’hui, l’album aurait été revendu deux fois, mais sans que l’on sache qui possède cette unique exemplaire. Cela donne matière à ce type de plaisanterie entre fans collectionneurs de l’artiste : « J’ai un disque que tu n’as sûrement pas ! » Ci-dessous la photo de la destruction du master devant la salle des ventes.

Musique pour supermarché - Studio - 1983 dans Albums studios / Jarre destructionmastermpsjarre
Deux mois de travail (février et mars 1983) ont été nécessaire pour composer l’album, qui fait essentiellement appel au Fairlight II. Michel Geiss est allé enregistrer des bruits dans un supermarché, des bruits de caddies et de piètinements sur son PCM. Pour l’anecdote, il a eu la surprise d’y entendre passer « Oxygène ».
Pour ne pas que les fans soient frustrés, il a réutilisé certains morceaux ou certains passages de ces morceaux pour composer ses albums suivants, notamment
Zoolook, qui était déjà en chantier à cette époque. Voici le matériel utilisé pour Musique pour supermarché :

 

  • ARP 2600
  • Electro-Harmonix Electric Mistress
  • Elka 707
  • EMS Vocoder 1000 
  • Fairlight CMI-II
  • Linn LinnDrum
  • Oberheim OB-Xa
  • Sequential Circuits Prophet 5

 

 


> Titres de Musique pour supermarché


 

  1. Musique pour supermarché partie 1 (3’57)
  2. Musique pour supermarché partie 2 (2’12)
  3. Musique pour supermarché partie 3 (3’20) (la mélodie a été réutilisée pour Rendez-vous partie V)
  4. Musique pour supermarché partie 4 (2’10)
  5. Musique pour supermarché partie 5 (3’41) (utilisée pour Zoolook, rebaptisé Blah-blah Café)
  6. Musique pour supermarché partie 6 (5’37)
  7. Musique pour supermarché partie 7 (3’48) (utilisée pour Zoolook, avec la voix de Laurie Anderson, rebaptisé Diva)
  8. Musique pour supermarché partie 8 (3’40)

 

 


> Ressources pour cet album : 

     

     

     

     


    25 commentaires

    1 2
    1. Mikael dit :

      LOL :)

    2. Janov_Pelorat dit :

      Je possède une copie CD de cet album, remasterisée au mieux à la maison depuis une cassette, de la très bonne mauvaise qualité.
      Il y a quelque chose dans cet album, quelque chose que je ne saurais définir…

    3. shadowninja dit :

      bon j’ai ecouter jean michel je l’ai telechargé je le trouve pas mal mais c’est un peu experimental mention speciale pour la 1ere musique qui est vraiment bien on pourrais l’ecouter des heures

    4. shadowninja dit :

      quelqu’un pourrais me donner les musique de cet album en bonne qualité car je les ai mais avec une qualité parfois mediocres

    5. veridis dit :

      Shadowninja : je pense que nous avons tous la même version de « mps » c’est à dire la version diffusé une seule fois sur RTL et à l’époque c’était en mono malheureusement et sur les ondes courtes. Tu peux essayé toi même d’améliorer le son avec un logiciel mais bon je ne te garantie pas le résultat.

    1 2

    Répondre

    BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
    impressionism |
    lorie |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
    | Clan d'estime
    | blog de Nicolas Caumont