Téo and Téa – Album studio (2007)

Pochette de Téo & TéaTéo and Téa - Album studio (2007) dans Albums studios / Jarre 2etoiles Dance floor. Le point de départ de cet album technologiquement très ambitieux (CD en son 5.1, clip en Haute définition pour la version collector), est la rencontre et l’amour de deux petits personnages de synthèse - Téo & Téa - animés le long d’une journée. Jarre signe à la Warner et nous propose des titres aux rythmiques très appuyées, et aux structures linéaires.

Voici ce que déclare Jean Michel à propos de la genèse de l’album :

J’ai écrites une cinquantaine de maquettes très rapidement, certaines directement en studio, et j’ai pris vingt d’entre elles dont certaines ont été retenues sur l’album définitif. Cela est venu à un moment sombre sur le plan de ma vie personnelle et professionnelle. J’ai abordé cet exercice, mon premier album studio au sein de ma nouvelle maison de disque, avec beaucoup d’excitation. Le thème de Téo et Téa est celui de la rencontre tout azimuts, qui est devenu une telle obsession de nos jours, si on en juge par l’explosion des sites internet de rencontres, pas seulement dans une optique sexuelle, mais aussi de partage des mêmes valeurs, sentiments et émotions. Le paradoxe actuel c’est que nous avons toute la technologie disponible (satellite, internet, téléphone mobile) pour communiquer, mais dans le même temps, il y a plus de solitude que jamais. C’est une qûête que j’ai utiliser comme fil rouge pour cet album, un concept global. Et c’est cette angle de vue qui lui a donné ce caractère plus orienté vers les pistes de danse, même si c’est venu d’instinct, et que ce n’est pas un but en soi. Je n’ai pas succombé au disco avec Oxygène, ni avec la vague house des années 80.

À l’origine, Jarre avait annoncé dans une émission de Michel Drucker son intention de faire son prochain album sur le thème du Petit Prince : il s’est avéré que c’étit une fausse piste pour les fans. Il s’en explique :

J’avais été contacté par les héritiers de Saint-Exupéry pour faire un projet musical autour du Petit Prince, puisque c’était le soixantième anniversaire du bouquin le Petit Prince. Et pendant quelque temps, j’ai réfléchis sur l’idée que l’album puisse tourner autour de ce thème, et puis finalement, je m’en suis un peu détaché, parce que l’imagerie du Petit Prince, même si le livre n’est pas seulement fait pour les enfants est quand même assez lié au monde l’enfance et que j’avais envie de traiter quelque chose de plus adulte.

Côté son, c’est le top. Mais côté musique, il n’y a pas de quoi pavoiser, surtout après les trois morceaux d’Aero qui donnaient envie d’en avoir plus. Les deux morceaux les plus longs de l’album sont aussi les plus répétitifs : Touch to remember, et une version étendu de Téo & Téa avec des basses renforcés, sans grand intérêt. Il y a un morceau fantôme – Gossip : pas vraiment de mélodie, pas de structure, pas vraiment de fin…

 


> Manque d’homogénéité


Téo et Téa, les personnages au coeur de l'album éponyme de Jean Michel Jarre (2007)Pour me résumer, ce qui manque à ce disque, selon moi c’est une unité, même si certains titres sont bons : In the mood for you (le titre le plus planant de l’album), À part Partners in crime (clin d’oeil à Gainsbourg ?) qui tourne une boucle mélodique bien huiléee, il n’y a pas vraiment deux bons titres qui s’enchaînent. On passe du big beat (Chatterbox) à quelque chose qui ressemble à de la trance (OK, do it fast) sans comprendre le rapport.L’accueil de la critique et de bon nombre de fans a été très dure pour cet album qui semble (je met des guillemets) avoir été réalisé pour boucler le contrat dû à Warner music avant de pouvoir reprendre sa liberté.Une grosse polémique concerne aussi le fait de se demander, suite à des vidéos publiées sur Youtube, si les boucles de téo et Téa n’étant pas issue des presets de la boite à rythme Roland MC-808, même si le livret fait état de programmation spécial de la groovebox.


> Track-listing


1. Fresh News 3 sur 5
2. Téo & Téa 1 sur 5
Image de prévisualisation YouTube
3. Beautiful agony 1 sur 5
4. Touch to remember 1 sur 5
5. OK, do it fast 2 sur 5
6. Partners in crime 1 2 sur 5
7. Partners in crime 2 3 sur 5
8. Chatterbox 2 sur 5
9. In the mood for you 3 sur 5
10. Gossip 1 sur 5
11. Vintage 4 sur 5
12. Melancholic Rodeo 3 sur 5
13. Téo & Téa 4:00 AM 2 sur 5


> Musiciens


Jean Michel Jarre   Francis Rimbert  Claude Samard


> Ressources sur le web 


Quel votre titre préféré sur Téo & Téa ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
 


10 commentaires

  1. jgab dit :

    je trouve cette critique un peu injuste
    Teo & tea reste un album assez bien équilibré au contraire
    mes titres préférés sont partner in crime , teo & tea , beautiful agonie(excellent celui la avec ces effet de reverb) et le vrai dernier morceau melancholic rodeo (un effet de guitare qui se laisse distordre).
    meilleur que géometry of love et session reunis.
    le meilleur album de jarre des année 2000.

  2. Veridis dit :

    Au départ il était question de « Saint Exupery » est ce que c’est le même album portant un titre différent ? Ou alors « Saint Exupery » est un album que la Warner n’a pas voulu sortir car peut-être pas assez commerciale ?

    Téo and Téa est pour moi l’album poussière ! Je l’ai acheté, écouté 1 semaine pour trouver quelque chose d’accrocheur. Résultat : il est dans le meuble cd et n’est plus ressortit depuis 2 mois. Pourquoi ?

    Il manque d’humanisme, de sentiments, de vie et de création. 1 mois pour « composer » cet album ça fait vraiment peur… Comparé au temps qu’il a fallu à Jarre pour composer Zoolook y a de quoi se poser des questions…

    ..::Webmaster::.. Je crois que mon article reflète votre point de vue. Je sais que le projet Saint-Exupéry fut accepté par Jean Michel, mais refusé par Warner, car trop « segmentant », commercialement, car, selon eux, trop connoté « livre pour enfants », ce qui est une absurdité quand on se souvient que Saint-Ex n’a pas écrit que Le Petit Prince, loin s’en faut.

  3. STEPHANE dit :

    au poing de vue « téo et téa »j,ai été un peu déssus de son contenu,il n,y a pas de poing central pour cet album ,certain morceau ont ete composés pour « dancer » dessus et je ne retrouve pas le jmj que je connait d,habitude.Le debut commence sur les chapeau de roux,jmj avait expliquait que l,histoire de ce disque etait 2 etres qui faisait connaissance et que l,on assister a « passer » la journée avec eux,je trouve bien domage qu,a certain moment du disque il n,y est pas une forme plus poetique et plus « sensuel » pour cette rencontre.trop de pub pour un resultat assez pauvre en « emotion ». stephane

  4. Mikael dit :

    Où en est le projet Saint Exupéry ? Jeté définitivement ?
    Quand à « Téo&Téa », c’est un album très différent des autres, mais c’est un album que j’aime bien. Alors d’accord c’est du « dance », c’est fait pour bouger, mais on sent quand mpeme la différence entre de la techno dance basique, et la techno dance de Jarre qui est beaucoup plus recherchée, notamment au niveau des sons.
    Enfin voilà, c’est un album que j’aime même si il est différent.

  5. STEPHANE dit :

    Impossible de répondre a ta quéstion sur ST EXUPERY,mais je ne crois pas trop que les « compositions soit « jetées » a la poubelle ,c,est peut etre en « gestation » ,tu sais,avec jmj tout peut « arriver ». stephane

  6. Mikael dit :

    D’accord, merci pour la réponse.
    Etant donné que je suis un fan assez « neuf », je n’avais jamais rejoins de site internet sur JMJ, et donc je n’avais jamais entendu parler de ce projet ST EXUPERY à l’époque où il était d’actualité.
    Donc j’aimerai bien que l’on m’explique ce qu’était ce projet au niveau concept et musique ?
    Merci beaucoup les Jarronautes ! lol.

    Aerologiquement,
    Mikael.

  7. rOn. dit :

    C’est du commercial basique, depuis bien longtemps Jarre a perdu de sa verve, et je n’ai plus acheté de cd ou de dvd de lui … du réchauffé … Aéro a sonné le glaz, j’ai aimé le travail sur les sons, la réinvention mais au-delà de cela nada !!!! Je n’adhère plus, mais j’ai du plaisir à réécouter les anciens albums de JMJ.
    Côté concert, les dvd ne font que reprendre dans des ambiances différentes les mêmes orchestrations, et les mêmes recettes. Jarre était un novateur mais il est dépassé malheureusement.

    Que dire en plus des playback assénés lors des live … Je suis nostalgique des concerts au Mont St Michel( j’y étais !!! ) pour Europe In Concert, Destination Docklands ou The Twelve Dreams of the Sun !!!!!!

    Réveilles toi JMJ !!!!

  8. Klaark dit :

    D’une manière générale, je trouve que la critique a été injuste avec Téo & Téa.
    Il faut avant tout prendre ce disque pour ce qu’il est : une récréation pour Jarre. Car ce qui fait tout le charme de l’album, c’est ce côté jubilatoire qui s’en dégage. Certes, le morceau-titre nous renvoie au début des années 90 et pas forcément sous ses jours les plus glorieux, mais comparé aux innombrables bouses qui embourbent le marché de la dance music, la compo de Jarre est loin d’être parmi les pires. D’autre part, si l’on excepte ce single ainsi que « Vintage », le reste de l’album n’est pas franchement dancefloor et la production n’a rien d’ »ultra-contemporain » contrairement à ce qu’exaltait le dossier de presse.
    Oui, Téo & Téa est musicalement inscrit dans le passé mais cela ne l’empêche pas de démontrer des touches d’émotion variées.
    « Beautiful Agony » avec sa mélodie lunaire m’a étrangement replongé dans l’atmosphère du jeu « Ecco the Dolphin » sur Megadrive. « Touch to Remember » avec ses violons sucrés renvoie à cette variétoche désuète et charmante, vampirisée par le groupe Rouge Rouge, où la voix de la fameuse Dictée Magique vient parasiter en douceur cet écrin sirupeux. « OK, Do It Fast » constitue une petite bombe légèrement trancey, version tendue de Rubin Steiner. Puis on en arrive au sommet de l’album : le dyptique « Partners in Crime » qui, avec son efficacité et sa sobriété, rappelle les travaux de François de Roubaix. On en vient à « Chatterbox » et là, Jean-Mi se lâche avec ses nouveaux joujous : les sons pètent et giclent à la gueule ; pour un peu, on songerait à de la chip music, cette électro conçue à partir de sons tirés de consoles de jeux vidéo 8-bit. « In the mood for you » apporte la touche sensuelle de l’ensemble, « Gossip » se fait le pendant chuchoté de « Beautiful Agony », donnant une petite pause avant la dernière partie. Après le pompeux « Vintage », « Melancholic Rodeo » avec sa guitare distordue et son atmosphère lourde et désespérée renvoie à l’influence lynchéenne revendiquée par Jarre.
    Dans l’ensemble, on obtient un album certes imparfait mais varié et cohérent du début à la fin.
    Vous dites : « On passe du big beat (Chatterbox) à quelque chose qui ressemble à de la trance (OK, do it fast) sans comprendre le rapport. »
    Tout à fait, sachant que le tracklisting de l’album vient contredire cette affirmation (^^).
    De même, il serait temps de mettre fin à cette polémique concernant les fameux presets dans cet article, non ?

    Téotement vôtre,
    Klaark.
    ..::Webmaster::.. On n’est donc pas d’accord, mais je respecte vos choix.

  9. Frank Boisgontier dit :

    Je suis assez d’accord avec tout ce qui a été dit.

    Je trouve cet album en demi-teinte. Côté thèmes et mélodies, pas de doute, c ‘est du Jarre, on y retrouve sa patte. Le thème de « Téo & Téa » est imparable.

    Le gros « hic », c’est le son. Avec tout le matos dont il disposait, le résultat est piètre, décevant.

    J’ai remarqué qu’on retrouve pas mal de matériel Roland (SH 201, MC808, VP550, V-Synth)dont Jarre avait fait un test (SH201 et MC808) qui était visible sur un CD ROM vendu avec Keyboards France, test réalisé avec un gars de Roland Europe… ça sent l’endorsage à plein nez, mais pourquoi pas ? Il avait fait la même chose du temps du Synthex de Elka.

  10. dark vador dit :

    Décidément, le pape de la musique electro est en panne d’inspiration depuis les années 2000…
    Voila qu’il nous sort sont plus mauvais opus, à des années lumières des chefs d’oeuvre de ses débuts.
    Disque pour dancefloor aux sonorités FM dont la moitié des morceaux sont quasi inécoutables, on se consolera quand même en écoutant VINTAGE et quelques autres compos éventuellement…

Répondre

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont