Kraftwerk – Minimum/Maximum (2005)

La pochette du double CD live de KraftwerkService maximum. Il ne sont pas si courants, les groupes qui attendent 35 ans avant de sortir leur premier album live. Après la farce du vrai-faux live de The Mix, l’équipe de Düsseldorf y arrive enfin. Kraftwerk consent finalement à apposer l’étiquette « live » sur leur album au titre ambigü, Minimum-Maximum. Le double album nous propose 22 titres enregistrés aux quatre coins du monde, dont une bonne partie de la bande-son de Tour de France, ainsi que la majorité de leurs standards (de 1974 à 2003). Une version limitée proposait un livre avec des informations sur la préparation des concerts.

Cet album et le DVD live correspondant retrace la tournée du gang de Kling Klang en 2004, essentiellement en Europe de l’est, en Asie et en Amérique du sud. Le minimum, c’est le bruit des spectateurs pendant la majeure partie de la prestation (debout devant des laptops). Le public reconnaît les plus grands titres du groupe allemand pionnier de l’électro-pop, et crie et applaudie au fil des séquences d’équerre du quatuor électrique formé par les deux membres d’origine, Ralf Hütter et Florian Schneider, plus les deux « pièces rapportées » de l’époque Tour de France, Fritz Hilpert et Henning Schmitz. La prestation de Dentaku au Japon fait un malheur sur les fans nippons. Les rythmes saccadés d’Autobahn captive le public berlinois. Computer world, Radioactivity, the man-machine et The model sont les titres les plus significativement différents des titres d’origine. Ils éclipsent passablement avec leur feeling analogique la puissante usine à reverb et percussion numérique de Tour de France Soundtracks qui porte le dossard le tout-venant de l’industrie de la house.


> Un bon exercice de mémoire

Ce panorama réjouira les amateurs éclairés du genre qui ne veulent pas s’immerger dans la discographie foisonnante du groupe, créé au début des années 70 dans la vallée industrielle de l’Allemagne. Si certains titres se rappelent à notre mauvais souvenir (l’interminable Music-non-stop), d’autres bénéficient d’arrangements efficaces et, comme de bien entendu, naturellement, minimalistes. Le son est net, très en avant, et les harmonies des processeurs vocaux sont particulièrement frappants. Autre bonne nouvelle, le retour de chanson qu’on croyait voir disparaitre : The Model, l’un des grands succés de Kraftwerk aux États-Unis. En dehors des singles sus-nommée, mes coups de coeur sont Pocket Calculator et Metal on Metal, qui est issu du Fameux album (et désormais moins cher) Trans-Europe Express.Ce disque est aussi suivi d’un DVD que malheureusement je n’ai pas vu, je sais qu’il contient une performance d’Aerodynamic enregistré lors des MTV Europe Video Music Awards. Le show Kraftwerk ne tient pas aux musiciens au statisme légendaire, mais bien aux écrans derrière eux. Mais bon, Kraftwerk en concert, ce n’est jamais que… du Kraftwerk. Un bon investissement pour découvrir ce groupe mythique. Je n’irai pas jusqu’aux cris d’extase de la revue New Musical Express qui déclare même que « c’est l’un des meilleurs album live de tous les temps ».

> Track-listing

Disc 1 

  1. The Man-Machine (Varsovie)
  2. Planet Of Visions (Ljubljana)
  3. Tour De France Etape 1 (Riga)
  4. Chrono (Riga)
  5. Tour De France Etape 2 (Riga)
  6. Vitamin (Moscou)
  7. Tour De France (Paris, le Rex)  
  8. Autobahn [Version ramenée à 9 minutes, NDLR] (Berlin)
  9. The Model (Londres) 
  10. Neon Lights (Londres)

Disc 2

  1. Radioactivity (Varsovie)
  2. Trans Europe Express (Budapest)
  3. Metal On Metal (Budapest)
  4. Numbers (San Francisco)
    Image de prévisualisation YouTube
  5. Computer World (Moscou) 
  6. Home Computer (Varsovie)
  7. Pocket Calculator (Moscou) 
  8. Dentaku (Tokyo)
  9. The Robots (Moscou)
  10. Elektro Kardiogramm (Tallinn)
  11. Aero Dynamik (Riga)
  12. Music Non Stop (Moscou)

 


 

 


5 commentaires

  1. chris dit :

    Vus 2 fois en live, ma foi c’est a voir au moins une fois dans sa vie, hélas le quatuor ce fait discret et après une tournée très chargée en 2004 , 2005 on ne sais pas encore quand ont les reverras sur scène , il a fallut attendre plusieurs années pour leurs album de 2004 plus de 10 ans je crois pour l’album tour de france a ne pas confondre avec le single de 1984 je crois que cette attente est entre autres dûe aux deux membres du premier groupe qui ont quitté l’aventure en chemin a savoir Wolfgang Flur et Karl Bartos , Karl lui, continue la msique et Wolfgang a écrit une biographie non autorisée du mythique groupe de Dusseldorf et de leur « kling klang » studio.
    ..::Webmaster::.. Les groupes de musique, c’est comme les couples : ça se fait, ça se défait.

  2. epicurienne dit :

    et dire que mon Père les écoutait à leur sortie, et que cela à laisser un souvenir impérissable à ma mémoire, entre Brel, Régianni et Vivaldi….et JM Jarre bien sur
    Je trouvais mon papa extra moderne à l’époque, bon il l’est toujours un peu, je vais lui offrir le cd pour Noêl
    Merci pour cet article souvenir

    Nathalie

    ..::Webmaster::.. Qui sait, peut-être que votre père (ou vous-même) acceptera-t-il de rédiger quelques mots dans ma section « témoignages de fan », de Jean Michel Jarre ?

  3. veridis dit :

    il y a bien des choses à raconter sur ce groupe. Je les ai vu deux fois en live, une fois au Grand Rex et la seconde fois aux trans de Rennes, c’était impressionnant et vraiment unique. J’ai eu la chance de rencontrer les membres du groupe après le concert du Grand Rex et j’en garde un bon souvenir.

  4. STEPHANE dit :

    quand je vois cette « centrale élèctrique » ils me font pensser plus a des scientifiques sonores qu,a de simple musicmens, ils m,inpréssionnent et je réspècte leur « politique machines ». stephane

  5. WILLOCQ Stephane dit :

    Le dvd comme l,album (minimum,maximum)sont une pure merveille!!.

Répondre

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont