Vangelis et le synthétiseur

Vangelis Vangelis a vécu plusieurs vies. D’abord avec Aphrodite’s Child, un groupe rock psyché (avec comme membre éminent l’autre grec, Demis Roussos), puis en tant que pionnier de la musique électronique, et ensuite comme un des plus grands compositeurs pour le cinéma. Il y aurait beaucoup à dire, d’autant que j’ai écouté Vangelis autant que Jarre quantitativement. Le premier disque que j’ai écouté était L’Apocalypse des animaux. Vangelis aime apporter une couleur acoustique à ses parties rythmiques. Il n’est pas rare de croiser sur le sentier de ses disques tambourins, grosse caisse ou cymbales. Si vous parcourez la discographie de Vangelis, vous constaterez que ses premiers disques sont très rapprochés (deux disques par an), et que depuis 1998, il a espacé ses sorties à telle enseigne qu’il s’est maintenant calé sur le rythme de Jarre, un disque tous les trois ans à peu près.Les thésards se pencheront peut-être en toute objectivité dans quelques années sur les mérites comparés de ces deux monstres sacrés de la musique électronique. Dans l’immédiat, ce dont je me contente, c’est de dire que Papathanassíou a fait de grands albums, par ordre de préférence : Albedo 0.39, Blade Runner, Direct et Heaven and Hell, plus sa collaboration avec Jon Anderson (Private collection, Page of Life).
Deux autres de ses disques moins souvent cités provoquent l’émoi : China (1979) et Mask (1985).
Sur une si longue carrière, il ne faut pas s’étonner qu’il tombe parfois dans la recette (stupéfiante décalque de Voices sur le thème de 1492), la grandiloquence (Mythodea) ou la paresse (le disque hautement surestimé The City ou le tumultueux Oceanic).Vangelis a un talent de mélodiste rare (le thème de Blade Runner évoque incidemment celui d’Oxygène 7), et son apport à la musique est important et ne se restreint pas qu’aux B.O. (Voir les disques cités plus hauts).

 

 

 


> Se laisser guider par l’intuition 

Vangelis et le synthétiseur dans Musiciens grecs pictovangelisIl est l’exemple accompli du musicien autodidacte, qui brusque ses claviers jusqu’à obtenir le choc déclencheur d’un morceau (ou, le cas échéant, tout en visionnant un film). Reste que l’aspect moderniste de son oeuvre (pionnier du synthé qu’il est) est altérée par le moindre intérêt qu’il manifeste pour le développement de nouvelles sonorités. J’ai regroupé ici toutes mes critiques de disques en fonction de ceux que j’avais écouté de manière approfondie, mais à la faveur d’emprunt à ma médiathèque, je creuserais davantage sa discographie, puisque nombreux sont ceux qui l’ont préféré dans le sondage maison.

> Discographie (très) sélective

1973 : L’Apocalypse des animaux [B.O. du film], 1975 : Heaven and Hell(avec un duo avec le chanteur de Yes, Jon Anderson) , 1976 : Albedo 0.39 , 1977 : Spiral , 1978 : Beaubourg, 1979 : China , 1979 : Opéra sauvage [B.O. du film], 1981 : The Friends of Mr. Cairo (avec Jon Anderson) , 1981 : Les Chariots de feu [B.O. du film], 1982 : Blade Runner [B.O. du film], 1983 : Antarctica [B.O. du film], 1985 : Mask , 1988 : Direct  , 1989 : De Nuremberg à Nuremberg [B.O. du film], 1991 : Page of Life(avec Jon Anderson) , 1992 : Mille quatre cent quatre-vingt douze, Christophe Colomb [B.O. du film], 1995 : Voices , 1996 : Oceanic , 2001 : Mythodea , 2004 : Alexandre [B.O. du film], 2007 : Blade Runner 2007 (3 CD dont des inédits).

> Ressources médias

Portrait de référence de Vangelis dans Musiques au coeur par Eve Ruggieri :
Image de prévisualisation YouTube
Toute l’émission


> Sondage

Quel est le meilleur album de Vangelis ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
 

 


21 commentaires

  1. chris dit :

    Vangelis ne s’en est jamais caché, il a participé à Aphrodite’s Child uniquement pour gagner suffisamment d’argent pour acheter des synthés, assurément plus que Jarre , Vangelis possédait plusieurs studios à travers le monde tous quasi identiques , Neimo a Londres ou à Neuilly (voir musiques au cours 1992) ou il a d’ailleurs enregistrer 1492 , bref il avait je crois 4 ou 5 studio loués quand il n’était pas présent et dès qu’il arrivait il faillait laisser la place au maitre , si je ne me trompe pas 1 a Londres, 1 a Neuilly, 1 a Rome ,1 a Athènes et je crois 1 a Los Angeles (sur ce dernier je n’en suis pas sur), si Jarre dérive vers la techno, Vangelis lui a toujours penché vers l’opéra et le classique. Dernière anecdote (pour le moment) en 2001 quand Jarre a fait son concert a Athènes la collaboration qui devait se faire avec Vangelis ne s’est pas faite pour une simple raison, il faisait un concert dans le théâtre du Parthénon, et il faut savoir que Tangerine Dream devait également faire un concert , la NASA pensent profiter de l’occasion de la « réunion » des génies du synthé devait choisir celui qui serait a l’origine de la bande son de Mars 2001 la sonde envoyé sur la planète rouge , c’est finalement Vangelis qui a été retenus d’ou Mythodéa, dédié a cette aventure spatiale.
    ..::Webmaster::.. Je pense que l’accès aux salles de cinéma a beaucoup fait pour la notoriété de Vangelis, qui n’en était pas à son coup d’essai au moment des Chariots de feu, pour lequel il a été poursuivi en justice, et a remporté un procès en plagiat d’une de ses mélodies. C’est vrai que ce fantasme de rassembler les grands de la musique électronique est toujours présent chez les uns et les autres, mais cela fera l’objet d’un article ultérieurement.

  2. veridis dit :

    Stavros Logarides (celui qui à porté plainte pour plagiat) n’est pas inconnu à Vangelis, ils étaient ami dans les années 70. Comme quoi…
    ..::Webmaster::.. J’intégrerai cette anecdote à ma future critique sur l’album en question. Merci.

  3. Pascal dit :

    Ce qui est intéréssant avec VANGELIS c’est qu’il ait trouvé un synthé, le Yamaha CS80, qui ait collé parfaitement à son talent.
    Encore plus fort, ce son, le monde entier le connait sans savoir avec quoi il est fait (hormis les puristes évidement).
    C’est un son qui reste dans l’inconscient collectif. J’adore ce concept.

  4. exfandejmj dit :

    J’ai voté « un autre », car Soil festivities est le Cd que j’aurais gardé, il y a des années, si j’avais dû en garder un seul. Je vibre moins aujourd’hui à la musique, mais c’est claire que Blade Runner a marqué ma vie. Je sais pas ce que je donnerais pour revibrer au générique final de ce film.
    Inutile de dire que la plupart des album de Vangelis sont des chefs d’oeuvres à mon sens. Opera sauvage, les Chariot de feu, Spiral, 1492… antartica m’a fait beaucoup vibré, mais maintenant la flamme est éteinte. Idem pour Voices par exemple.

  5. darkhelios dit :

    bonjour,
    moi aussi j’ai voté « un autre », et moi aussi j’aurais voté « soil festivities » ! Je considère cet album comme LE chef d’oeuvre de Vangelis, 22 ans après je trouve qu’il n’a pas pris une ride (l’album… pas Vangelis !). Mais c’est difficile de faire un choix car il y a une telle richesse et une telle diversité dans son oeuvre qu’on ne peut pas vraiment comparer et en choisir un plus qu’un autre.

  6. STEPHANE dit :

    comment puis-je voter sur de tels oeuvres de VANGELIS? j,en suis incapable,bien sur il y a des albums ou je « craques » mais quand on y réfléchi bien ils ont tous leurs impacte car ils ont été conçu avec la téchnologie de l,époque et pour moi ils ont tous le charme de « l,instant » (avis perso) stephane.

  7. Mikael dit :

    Juste pour signaler que la photo ne s’affiche pas.
    ..::Webmaster::.. T’es sous quel navigateur Mikael ?

  8. Melotronic dit :

    La photo ne s’affiche ni sous IE6, ni sous Firefox 2, ni sous Opera 9.25

  9. Mikael dit :

    Je suis sous Internet Explorer.
    (désolé pour la réponse tardive)
    ..::Webmaster::.. Voilà, c’est réglé, je pense.

  10. Jean Francois dit :

    Je ne vois pas l’album « Soil Festivities » certainement ecrit pour une emission de la BBC qui vaut plus qu’un rapide coup d’oreille (un coup d’oeil n’apportant pas grand chose, vous en conviendrez) .

    http://www.amazon.fr/Soil-Festivities-Vangelis/dp/B000001FAL

    ..::Webmaster::.. Je l’ai désormais ajouté dans les propositions du sondage ! Merci beaucoup !

  11. jgab dit :

    Difficile d’en choisir un … J’ai quand même une préférence pour ceux sortis dans les annés 70 : Un son techno bien viellit .

  12. shadowninja dit :

    je crois qu’il a fait un morceau de la BO de alexendre avec la violoniste chinoise vanessa mae (exellente d’ailleurs)

  13. Matthieu JOLY dit :

    Spiral.. c’est l’un des premiers album avec opéra sauvage que j’ai découvert de Vangelis, et il reste, pour moi, celui qui me fait le plus d’effet émotionnellement !

    Il reste que j’écoute souvent Earth / Albedo 0.39 / Heaven & Hell, etc.. etc.. difficile de faire un choix (même si ma « préférence » affichée serait sur la période 70-80..), après toutes ces années d’écoutes, j’avoue que j’aime trop la musique pour me limiter à un seul album, y compris.. que de Vangelis!

    J’écoute de la musique dites « électronique » depuis les années 1976 environ (suite à un cours en classe.. Jarre venait de commencer.. même mes parents avaient achetés ses albums.. c’est dire!), à 42a, je dois dire que j’écoute toujours et encore ce genre avec beaucoup d’intérêt / passion, quel qu’en soit les représentants, de S. Roach à Tangerine Dream en passant par le l’extraordinaire Klaus Schulze, etc.. etc..

  14. Jean-François dit :

    Par ce temps caniculaire à Paris, Soil Festivities et tous les autres…Ca fait du bien. Je termine par Albedo zeo point three nine.

  15. Greg dit :

    Vangelis, c’est une musique pure, mélodieuse, un grand voyage à travers l’âme.

    Pour le vote j’hésite entre blade runner, Heaven and Hell et Albedo, et je penche pour Albedo.

  16. Day Lee Khalen dit :

    Après en avoir acheter 3 exemplaires en vinyl (2 devenus inaudibles à force de les écouter ) et un cd, c’est bien Albedo 0.39 qui m’a donné envie de jouer du synthé

  17. lemaitre brice dit :

    Je collectionne tous sur vangelis depuis 1992.
    Le 22 fevrier 2015 je fais ma deuxieme expositukn avec mes 700 pieces dans le nord de la france

  18. Jean-Baptiste dit :

    Brice, dans quelle ville fais-tu cela ? Merci de ta réponse.

  19. Manivelle dit :

    Bonjour, j’ai 50 ans, Vangelis fait partie de ma culture depuis mon enfance, mon père l’écoutait sur sa B&O. Je préfère Heaven & Hell le plus puissant à mon avis, j’aime cette puissance musicale. J’ai collecté par ci par là quelques vinyles et je réécoute « Soil Festivities » que plusieurs ici, disent aimer. Je ne l’ai écouté qu’une ou deux fois.
    J’ai quelques vinyles originaux achetés neufs à leurs sorties, quelques autres chinés aux puces, mon père avait acheté en CDs quelques albums qu’il aimait particulièrement, et m’avait donné ses vinyles qui lui faisaient donc doublon. A sa mort, j’ai récupéré ses CDs. Je n’ai pas tous les albums de Vangelis et ce n’est pas bien grave. Mon ressenti pour sa musique est affectif, en rapport à ce que m’apportait mon père à cette époque de ma jeunesse.

    Je laisse filer « Soil Festivities », je n’aime pas le bip bip rythmique, mais j’aime le coté mélodieux.

    Heaven & Hell est incomparable, pour moi, c’est bien supérieur. Mais je retournerai quand même le vinyle de Soil F. histoire d’en écouter et d’en connaitre plus. Même si sa pochette nullissime me laisse pantois en comparaison des H&H , Albedo, et Spiral.

  20. Manivelle dit :

    Je reviens ici, pour vous donner mon sentiment sur cette deuxième face de Soil F. que je n’aime pas du tout. La face 1 suffit largement pour cet opus, à mon goût, il aurait pu laisser lisse la 2eme.

    Merci à vous (sincèrement, ce n’est pas de l’ironie) de me l’avoir fait RE-découvrir, sa première écoute lointaine ne m’avait pas laissé un souvenir marquant. La galette retournera entre les autres.

    Je viens de me remettre H&H, ça n’a vraiment rien à voir.

1 2

Répondre

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont