Brian Eno – Music for airports (1978)

Brian Eno - Music for airports (1978) dans Brian Eno 10musicforairportsPlanant. Il faut savoir que ce disque est le premier 100% Eno, et que le titre de l’album sert à définir ce que ce musicien nomme ambient music (premier opus d’une série de quatre). Eno a conçu initialement ce disque pour être diffusé en boucle dans les salles d’attente des aéroports, afin d’y installer une « ambiance » apaisée. Robert Wyatt et lui ont enregistré à Londres et à Cologne (Deux hauts lieux de la musique de cette époque). Eno récidive puisqu’il avait déjà imaginé une bande-son pour des films qui n’existent pas encore sous le titre « Music for films ».
Le cœur de l’album est donc de faire apparaitre puis disparaître diverses boucles musicales (pianos, synthétiseur ARP, voix féminines) sur un total d’une cinquantaine de minutes. Mais évidemment, pour que ces boucles forment une expérience passionnante pour l’auditeur, les boucles sont décalées dans le temps, en général de quelques secondes.


Nous en venons à l’explication du concept. Brian Eno, qui se définit comme non-musicien, a reproduit quatre histogrammes sur la pochette de l’album, qui représente les quatre pistes de l’album, et chaque son qui y figure. C’est une sorte de carnet de bord à l’usage (ou non) de l’auditeur. L’ensemble est très lent, très planant (quoi de plus normal, me direz-vous, pour un aéroport), et d’une richesse de plus en plus claire à mesure que les morceaux progressent. Une véritable expérience sensorielle à reproduire à la maison ! Brian Eno s’affranchit du carcan de la musique commerciale pour nous livrer quelque chose qui repose sur l’aléatoire et le poétique. La terme ambient, vous l’aurez compris, ne peut pas s’appliquer à n’importe quoi !


> Tracklisting


  1. « 1/1″ – 17:21
  2. « 2/1″ – 8:54
  3. « 1/2″ – 12:07
  4. « 2/2″ – 9:38

À propos de Jean-Baptiste

Né en 1977. je ne vis pas de l'écriture, je ne vis pas pour la musique, mais je suis en quelque sorte à mi-chemin des deux. Peut être. ou pas.

Voir tous les articles de Jean-Baptiste

2 Réponses à “Brian Eno – Music for airports (1978)”

  1. Frank Boisgontier Dit :

    Je confirme. C’est un disque magnifique, intemporel, magique, envoutant, à écouter chez soi, au calme.

  2. christeler Dit :

    je recherche un disk vinyl de environ les année 75 qui simule un tremblement de terre qui parais vraiment reele mais je ne me souvient pas du groupe qui peux m’aider

Laisser un commentaire

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont