Vangelis – Blade Runner (1982 / 1994)

La pochette de Blade Runner5etoiles.gif Musique vers le Futur. Vangelis et Ridley Scott travaillent ensemble en 1982 à ce qui va devenir un des chefs d’oeuvre du genre Science-fiction : Blade Runner. Pour la musique, Vangelis nous introduit dans une ambiance oppressante, avec des longues nappes de synthétiseurs, sur lesquelles se greffent des mélodies vives et des sonorités déccélérantes très caractéristiques. 

Que vous ayez ou non vu le film, de toute façon, la musique vous transporte dans un autre monde. un monde étrange où les androïdes font des rêves, et les humains des cauchemars du sentiment de se perdre eux-mêmes.

Ce qui m’a toujours frappé dans ce disque, c’est le contraste d’une piste à l’autre. Vous noterez d’ailleurs que les transitions sont abruptes d’un univers à un autre. À un morceau sombre répond un thème plus optimiste. Au rang des plus airs les plus opitimiste, le swing des années 30 apparenté à celui de Stephane Grappelli et Django Rheinard, dans le bluesy One more kiss. Aux montées et descentes échevelées de « Blush Response », répond le clapotis léger de Wait for me. Ceci sauf le dernier quart du disque, qui est globalement mélancolique et d’un tempo assez bas. Au long du disque, la voix des protagonistes du film vient se poser au-dessus d’un synthétiseur lunaire. Le compositeur grec retrouve sur ce disque son compatriote Demis Roussous, son ami de l’époque du groupe rock Aphrodite’s Child, qui figure une sorte de muezzin des temps électroniques. Au rang des tubes, le « Love theme » est incontournable : par-dessus un sax suave, Vangelis déploie son art de la fugue dans quelques passages très doux, avant de faire dans sa veine la plus jazzy. Le morceau suivant est assez insolite, puisqu’il s’inscrit dans le registre du rythm and bleus, tout à fait décalé par rapport au sujet de l’album, et ce un des ingrédients de son charme. Dernier morceau marquant, le générique final offre un paysage sonore à couper le souffle, introduit par un ping-pong de sons graves et métalliques orchestré d’une manière quasi-symphonique. Sa mélodie lancinante se promène de gauche à droite, avant d’augmenter progressivement en emphase et en octave. Ah ! Vous voyez, vous êtes resté jusqu’à la fin !

Curieusement, il a fallu attendre douze ans pour voir la bande originale sortir, tandis que les fans du monde entier se contentaient de bootleg. J’encourage donc tous les amateurs de bonne musique à ne pas attendre avant de se procurer ce disque mémorable, d’une manière, on ne peut plus légale.

 


35 commentaires

1 2
  1. STEPHANE dit :

    salut TOMBELL18,pour répondre à ta question,cette musique et le debut du cd n1 ,son titre est: MAIN TITLES,et c,est vrai qu,elle a son coté « magique » ,mais que veux tu ,c,est du VANGELIS!!.En éspérant t,avoir « aidé ». stephane

  2. tombell18 dit :

    Merci à toi, Stéphane, c’est très gentil de m’avoir répondu…
    Dès le premier thème musical du film, la fragilité, la beauté, le mystère emportent le spectateur…

    Vivement ce soir que je fasse l’acquisition tant attendue…

    Merci encore à toi !

  3. STEPHANE dit :

    de rien ,entre passionnés faut bien s,aidés,tu verras tu ne serras pas déçu,la trilogie ne casse pas l,ambiance du 1er cd parru en 1994.Bonne écoute!!(tu me diras tes impréssions). stephane

  4. veridis dit :

    je pensais que le père noel me l’apportera mais il n’en est rien :-) alors je vais attendre la paie et me l’acheter en même temps que la bande original du film El Greco :)

  5. tombell18 dit :

    Promis Stéphane,
    Bon un Répliquant m’a fait sortir du travail trop tard hier soir mais je triompherai ce soir !

  6. STEPHANE dit :

    j,avais envie de faire une petite « parenthèse » au sujet du site.Ce que je trouve formidable c,est de pouvoir dans un 1er temps,dialoguer avec des gens qui ont tels ou tels passion .Sa ne fait que 6 mois que j,ai mon pc et je me suis « débrouillé » seul dans la manière de « surfer » sur le net.Je suis arrivé un peu par hasard sur « en attendant jarre » et j,ai découvert une forme de « communauté » ou tous peuvent « intérvenir » comme bon leur semble.C,est presque un « rendez vous » que je me donne ,soit pour lire les textes des intèrvenants soit pour les « aider » dans leur démarches musicales et je trouves çela tres enrichissant pour ma part.Je trouves aussi tres « instructif » le fait de « critiquer » un album de jmj ou tout autre artiste.Je tenais a « remèrcier » le hasard qui m,a fait en quelque sorte connaitre ce lieu de « débat ».Voila pour ma petite parenthèse. stephane

  7. Pascal dit :

    Sur le CD 3, le morceau « Spotkanie Z Matka » est vraiment extraordinaire de beauté.
    Quelle mélodie !
    Si vous écoutez attentivement au casque, vous remarquez qu’il y’a quelqu’un qui ronfle tout au long du morceau. Etonnant.
    Ce morceau est à écouter en boucle avant de partir dans les bras de morphée.
    C’est une berceuse radicale !

  8. STEPHANE dit :

    c,est vrai que le « cd 3″ est bourré de trouvail et de « méloppés » mais pour moi une que j,admires le plus c,est « piano in an empty room », elle est simple et mèrvéilleuse,elle me fait « réfléchir » sur tels ou tels choses de la vie, attention!!les autres sont aussi « fantastiques ». stephane

  9. STEPHANE dit :

    encore une chose ,si vous voulez de belles photos de VANGELIS ,allez faire un tour sur la :ELSEWHERE VANGELIS GALLERY PHOTO ,vous ne serez pas deçu. stephane

  10. Pascal dit :

    Stéphane, comme tu t’est mis au net il y’a peu, j’espère que tu as eu l’occasion de visionner sur « youtube » le grand nombre de vidéos liées à Vangelis !

  11. STEPHANE dit :

    pas encore PASCAL mais cela ne devrait pas tarder.Merci pour l,info!!!. stephane

  12. VERIDIS dit :

    un peu de retard dans l’achat de ce coffret 3cd mais quel achat ! Le cd1 on le connait, le cd2 un plaisir à écouter avant de se coucher, des ambiances futuristes et un grand merci à Vangelis de ne pas avoir oublié le morceau « dr tyrell’s death » qui me donne des frissons et me rappel immediatement la scène du film où on l’entend. Le cd3 est une belle claque pour les oreilles et quel plaisir de retrouver le Vangelis « éléctro ». Nous fêtons peut être les 25 ans de bladerunner mais je pense que nous fêtons aussi la carrière de Vangelis avec le cd3 de cette trilogie on retrouve les ambiances d’albums comme « bitter moon », « alexandre », « the city » mais aussi « Soil Festivities », « See You Later » et « opera sauvage », tendez l’oreille et souvenez vous ;-)

  13. STEPHANE dit :

    C,etait « évident » que le coffret te plaise et comme tu le dit VERIDIS il y a dans les 2eme et 3eme cd une forme de carrière bien remplie ,VANGELIS nous étonne depuis qu,on le connait ,il n,a plus rien a nous prouver ,il a su « distillé » sa propre « palètte sonore » ,ses ambiances ,son univers ,ses mondes et le plus important qui soit ses émotions pèrsonnelles ,cette homme a une « fragilité » débordante,il a su faire comprendre a ceux qui savent l,écouter ses propres visions sur le monde. stephane

  14. david dit :

    c’est vrai que chaque musicien a son univers propre, celui de Vangelis n’appartiens qu’a lui. Oui quelle plaisir de retrouver des compos un plus electros meme si dans le best-of « ODYSSEY » sorti en 2003 il y avait 2 ou 3 morceau electros inedits q’il avait compose cette année-la. Je pense que de temps en temps s’il ne fait pas un peu de synthé, il aurait des fourmis dans les doigts !!! lol

  15. STEPHANE dit :

    Eve ruggierry a vangelis: on dit en grèce que quand on réussi dans sa vie on doit « sacrifier » une chose que l,on tiend? vangelis répond: je penses que j,ai sacrifié ma vie pour la musique, je ne fait que ça 24heures sur 24.( Que dire de plus.) stephane

1 2

Répondre

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont