Concert du millénaire aux pyramides d’Egypte (1999-2000)

jarreenegypte.jpgPassage à l’an 2000. Parmi tous les concerts de célébration du passage à l’an 2000, nombre de projets tombèrent à l’eau faute de financements ou d’organisation, mais celui de Jean Michel Jarre, lui, eût bien lieu, au pied des célèbres pyramides de Gizeh. Cependant, paradoxe important à souligner, le concert était aussi et avant dédié à la culture égyptienne, qui célébrait le septième millénaire de civilisation égyptienne. Le concert du 31 janvier 1999 a été diffusé sur Internet en direct (environ 2 millions de connections), et la coordination du concert avec le décompte jusqu’à l’an 2000 s’est faite avec une précision d’orfèvre. On estime que deux milliards de personnes ont vu ce concert via les satellites.

 

 


vuepyrotechnieegypte.jpg> Des artistes locaux

Ce concert fût aussi le plus long de la carrière de Jean Michel puisque composé de deux parties de durée différentes (voir la track list en bas de page pour s’en rendre compte) : la première en soirée, et l’autre, pour le lever du soleil. En tous, quatre heures de musique, entrecoupé d’un concert d’artistes locaux. Le concert du soir se divisait en 12 parties (dites rêves du soleil, dreams of the sun en anglais, d’où le titre du concert), et le lever de six morceaux. Chaque rêve était introduit en voix off par la chanteuse et artiste Laurie Anderson, traduit simultanément traduit en arabe. Parmi les artistes au côté de Jean Michel, Natacha Atlas, avec qui il interpréta une version forcément langoureuse de C’est la vie. Joachim Garraud, DJ français, qui a beaucoup participé à l’a conception de l’album Metamorphoses, était également sur scène. Outre les musiciens habituels de Jarre des concerts précédents (Francis Rimbert et Christopher Papendieck), un élément énergique venait en renfort de ce spectacle très punchy : Gary Willis, ex-batteur des Pink Floyd.

> Un spectacle pharaonique

Parmi les temps forts de ce concert, le rêve numéro 6 était un hommage à Oum Kalsoum, la grande voix égyptienne. Sur scène, des joueurs d’instruments arabes et l’orchestre symphonique du Caire accompagnait les standards de l’artiste français, ainsi que de nombreux extraits de son album alors tout frais, Metamorphoses. Les spectateurs, s’ils furent restreints en nombre (seulement 12.000) par des impératifs de sécurité, furent enthousiastes et dansèrent au rythme de la musique jusqu’au petit matin. Seul bémol de cette soirée : le brouillard omniprésent qui gâcha quelque peu le spectacle, et l’impossibilité de projeter des images sur les grandes pyramides. Côté garde-robe, Jean Michel qui montait sur scène avec un manteau blanc, a terminé le concert en habit nomade traditionnel saharien. Le moment-clé qu’on retenu les médias du monde entier fût celui où des hommes déguisées en pingouins sont sortis du désert pour illustrer le thème d’Oxygène 4. D’ailleurs cette idée a été reprise depuis pour une affiche américaine du film écolo d’Al Gore, une vérité qui dérange.

> Track-list du concert du soir (les 12 rêves du soleil)

IntroductionBells • Je Me Souviens (voir la vidéo ci-dessous)Image de prévisualisation YouTube
Rêve n°1 : The Rock (La pierre)
Miss Moon • Oxygène 2

Rêve n°2 :  The House (La maison)
Chronologie 6

Rêve n°3 :  The Tree (L’arbre)
Equinoxe 7 (prêtez attention dans la vidéo ci-dessous à l’intervention des instruments arabes) • Les Chants Magnétiques 2 
Image de prévisualisation YouTube
Rêve n°4 : The Boat (Le bateau)
Millions Of Stars

Rêve n°5 : The Flesh
Souvenir De ChineOxygène 10
Rêve n° 6 The Voice (La voix)
Hommage à Oum Kalsoum

Rêve n°7 : The Sky (le Ciel)
Hey GargarinCountdown jusqu’à l’an 2000C’est la vie (avec Natacha Atlas)Salma y Salama (avec les musiciens traditionnels)
Rêve n°9 : « The Bell » (La Cloche)
Equinoxe 4
Rêve n°10 :  » The Snow » (La Neige)
Oxygène 4Tout Est Bleu
Rêve n°11 « The Blood » (Le sang)
RévolutionsOxygène 12
Rêve n°12 « The Gate » (La porte)
Give Me A SignOxygène 8L’Orchestre sous la pluieRendez-Vous 2


 > Track-list du mini-concert du matin

Ethnicolor 1 • Oxygène 7C’est la vie The Sun (inédit) • Hey GagarinEldorado (hymne de l’UNESCO)


 > Témoignage retrospectif de Jean Michel Jarre sur France 2 (2001)

 

Jean Michel Jarre en tenue de touaregC’est le rêve d’une vie, surtout d’avoir eu cette commande du gouvernement égyptien, parcequ’au départ, je n’y étais pour rien. En fait, je voulais rester dans mon lit, moi, le jour du millénaire, il y avait tellement de choses qui se passaient.  Si il y a un endroit où célebrer les millénaires, c’est-à-dire célébrer le temps, c’est au pied des pyramides. Tout le contact avec les égyptiens, avec les musiciens égyptiens, avec les artistes égyptiens aussi est un souvenir inoubliable pour moi.

L’idée était de faire un concert et d’inviter aussi pas mal de musiciens égyptiens au cours de cette nuit particulière, donc la dernière nuit du millénaire. Et en fait, ça se passait du coucher au lever du soleil. L’idée étant d’accompagner le soleil, d’attendre le premier lever du soleil du millénaire au pied des pyramides avec l’Orchestre de l’Opéra du Caire, des musiciens traditionnels égyptiens, Natacha Atlas qui était venu me rejoindre juste au moment de minuit.
Il y avait des caméras partout, dont des caméras qui se sont perdues dans le désert qu’on n’a plus jamais retrouvées, d’ailleurs. Il y a trois, quatre caméras que l’on a perdues dès le départ du direct, qu’on n’a plus jamais retrouvées.
On était à quatre cent ou cinq cent mètres, et donc il y avait trois zones : il y avait la zone de la scène, celle du désert, et puis celle des pyramides. Donc il y avait trois équipes de télévision qui filmaient. Et en fait, les gens de la sécurité, au début du concert, ont coupés des câbles pensant que c’était des câbles non identifiés. Et il y a des choses qui ont été filmées, pensant qu’elles seraient en direct, qu’on n’a jamais vues, ce qui a rendu le réalisateur un peu nerveux dès le départ, et moi aussi, d’ailleurs.
Il y a eu 120.000 personnes qui ont passé la nuit dans une atmosphère de « Woodstock égyptien », jusqu’au petit matin.
Ce concert, c’était aussi une manière, en parlant de l’UNESCO, de placer aussi cette célébration du millénaire, de faire de la musique dans un pays qui a tellement souffert ces dernières années de déficit d’image. Il ne faut pas oublier qu’après l’attentat de Louxor il y a trois ans, plus personne ne voulait venir en Égypte. Le pari de ce concert, au-delà de la musique, c’est d’avoir le regard tourné vers l’Egypte à ce moment-là et que même la jeunesse égyptienne se réconcilie avec son pays, au fond. (Propos extrait de l’émission Vivement dimanche de Michel Drucker avec Claudia Cardinale)

 


> Ressources sur le web

 

 


7 commentaires

  1. yves potvin dit :

    Quel est le nom de la chanteuse arabe qui de sa merveilleuse voix participait au spectacle de Jarre lors du passage du millénaire?

  2. veridis dit :

    Natacha Atlas
    ..::Webmaster::.. Exact.

  3. Martin dit :

    il n’existe pas de DVD sur ce concert ?

  4. sebjarre dit :

    il n’éxiste pas à cez jour de DVD officiel sorti dans le commerce.par contre certaines vidéos sont disponibles un peu partout(You tube, Dailymotion)en plusieurs parties séparées, et des DVD non officiels sont sortis dans différents pays mais sans que la qualité soit certifiée.
    ..::Webmaster::.. Je certifie les propos de sebjarre, il n’y a pas de DVD autorisé par l’artiste de ce concert exceptionnel. Jarre est assis depuis une mine d’or depuis plus des années avec tous ses concerts non édités.

  5. Mauduit dit :

    Il est vraiment dommage qu’il n’y ai pas de DVD de ce concert. Je l’avais enregistré sur une VHS et à force elle se détériore.

    Je suis vraiment preneur de ce concert formidable!

  6. ALEXIS dit :

    J’ ai assisté au concert et depuis, je recherche aussi le dvd complet

  7. JB dit :

    12 Dreams of me for a reality … JB V l O l fabulous …. HAM

Répondre

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont