Concert – Akropolis, Athènes (2001)

Dans ce concert de Jarre, le public est très proche de la scène.Jean Michel Jarre accepte en 2001 l’invitation de l’Association ELPIDA (aide aux enfants victimes de cancer, du nom d’une chanteuse grecque à l’eurovision) d’organiser un concert de charité. Les 18, 19 et 20 juin, Jarre et ses nombreux musiciens vont occuper l’amphithéâtre antique au pied de l’Acropole, dans l’Odéon d’Herodote. Le concert du 18 sera surtout destiné aux enfants malades. Parmi ceux-ci, on retrouve une vieille connaissance : Patrick Rondat à la guitare électrique, qui va se déchaîner entre autres sur Oxygène 8 ou sur Vivaldi Tribute. En tous, le talentueux guitariste, égal hexagonal de Joe Satriani, interprétera six titres, un record ! L’orchestre symphonique va avoir un rôle proéminent dans le concert, sur les classiques jarriens, tels Rendez-vous II, mais aussi Gloria Lonely Boy et Souvenir de Chine. Les inoxydables Equinoxe IV et Oxygène II se verront greffer de nouveaux sons ou de nouvelles introductions.
Jarre a créé un nouveau morceau classique pour l’orchestre classique : il s’agit d’Akropolis, un hymne de la trempe de John Williams, soutenu par une rythmique assez inhabituelle.


> Un lieu millénaire pour un concert moderne

Des jeux de lumière de toute beautéAu registre des regrets, le morceau Ethnicolor a été supprimé de la track-list du 20 juin, officiellement pour des impératifs de retransmission télévisée, quel dommage. La chanteuse grecque s’est décommandée peu de temps avant les concerts officiels, ce qui a obligé à supprimer également C’est la vie de la track-list. Autre particularité de ces deux spectacles : les quelques décalages et fausses notes qui parsèmerent la musique, ce qui fait penser que la prestation « live » a été plus importante que dans d’autres concerts. L’ambiance du public était assez feutrée, contrairement aux concerts précédents, puisque c’est surtout la bonne société athénienne qui garnissait les tribunes. Tout en haut des tribunes, se logeaient les fans, plutôt incontrôlables. Exactement à l’image de l’amphithéâtre de l’époque grecque, justement !Un concert qui mériterai d’être retranscrit sur DVD, tant la beauté des effets visuels et la puissance des orchestrations était éclatantes ces soirs-là.

> Track-list du concert

1) Oxygène 4
2) Oxygène 2
3) Equinoxe 4
4) Les Chants Magnétiques 2 (remarquez que l’ordre chronologique des quatre premiers titres est respecté)
http://www.dailymotion.com/video/1y5rnNL5yrq8SatdU5) Je me souviens
6) Chronologie 3
7) Oxygène 8
8) Les Chants Magnétiques 1
9) Tribute to Vivaldi
10) Gloria, Lonely Boy (Symphonic)
11) Oxygene 13
12) Souvenir de Chine
13) Equinoxe 7 (le travail du batteur Laurent Faucheux est extraordinaire sur cette version)

Image de prévisualisation YouTube
14) Chronologie 6
15) Rendez-vous 2 
16) Oxygène 12 
17) Révolutions 
18) Akropolis (inédit, avec l’orchestre symphonique)
19) Rendez-vous 4
—————
NB : Merci à Rondat.com pour quelques informations supplémentaires.


> Ressources sur le web

> Plus d’informations, notamment sur la disposition de scène, sur la page de Julien Prat consacrée à ce concert. (voir aussi : le site complet de Julien Prat)

 


Un commentaire

  1. veridis dit :

    Une apparition de Vangelis devait avoir lieu mais Vangelis à préféré se consacrer à son spectacle « mythodea »

Répondre

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont