Archive pour 4 novembre, 2007

Concert – Rendez-vous Houston (1986)

logordv.gifAvec « Rendez-vous Houston », le 5 avril 1986, Jean Michel Jarre amplifie encore l’expérience de concert de masse de la Concorde. Record du monde d’affluence, musique futuriste, tous les ingrédients sont réunis pour un spectacle exceptionnel. Sorti de l’expérience New-Yorkaise de Zoolook, Jean-Michel Jarre est sollicité par les américains pour composer un spectacle, qui, encore aujourd’hui, est le souvenir le plus vif pour le grand public en matière de concerts de Jarre. En 1986, l’état du Texas, dont Houston est la capitale, fête ses 150 ans, et de son côté, la NASA, l’agence spatiale américaine célèbre ses 25 ans. C’est Bruce McCandless qui téléphone à Jean Michel pour lui parler de l’événement auquel il veut l’associer. Cet astronaute a pour particularité d’avoir été le premier à avoir librement marcher dans l’espace. Ce sera lui qui lui présentera Ron Mc Nair. Jarre, au départ plutôt attiré par des villes plus emblématiques et étendues comme New York ou Los Angeles, finit par accepter de se rendre en repérage sur le futur terrain de ses exploits, avant de déclarer être « tombé amoureux de la skyline » (la découpe des immeubles dans le ciel) texane. La représentation, gratuite, a lieu pendant le festival de la ville, où de nombreuses animations musicales peuplent les rues. Mais le pari artistique est risqué, car, dans cette Amérique profonde, peu de gens connaissent encore Jarre. À l’arrivée, les commentaires seront élogieux.

(suite…)

Mike Oldfield et le synthétiseur

Mike Oldfield dans son home-studio, dans les années 2000.Mike Olfield est un guitariste et multi-instrumentiste anglais né le 15 mai 1953 à Reading, dans le sud de l’Angleterre. Le grand public le connaît surtout au travers des tubes qu’il a composées et interprétées avec la chanteuse Maggie Reilly (avec laquelle il composera cinq albums) : Moonlight Shadow et To France (1983-84), ainsi que pour le thème hypnotique du film l’Exorciste, issu de son premier grand succès, Tubular Bells.

L’anglais, s’il joue de nombreux instruments et a un goût prononcé pour les dernières technologies musicales, est avant tout un guitariste au son particulier, qui peut se déplacer du folk (son style d’origine) au hard-rock suivant son inspiration. Assimilable au rock progressif, son travail, qui a connu une parenthèse plus pop dans les années 80, s’apparente aussi, dans une certaine mesure au genre New Age, même s’il rejette lui-même toute étiquette. Surmontant un trac paralysant qui fût exacerbé par le succès de ses débuts, Mike Oldfield a donné de nombreux concerts dans le monde entier, où il joue plusieurs instruments, avec une formation rock ou classique, dont un concert pour le passage à l’an 2000 en Allemagne, intitulé The Millenium Bell.

(suite…)

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont