À propos des concerts en Chine (1981)

Devinez-vous le synthétiseur Elka caché sous la rutilante calandre de voiture ?Les concerts en Chine sont à ne pas confondre avec le concert de Jarre pour l’année de la Chine en France en 2004. Les concerts en Chine est le terme générique pour désigner les cinq concerts de Jarre dans les années 80. Il s’agit de concerts couverts qui se déroulèrent au Palais des sports de Pékin (environ 20.000 spectateurs), les 21 et 22 octobre 1981 et au Stade de Shanghai (60.000 spectateurs), les 26, 27 et 29 octobre 1981.



> Un concert poétique et… politique 

Cinq ans après la mort de Mao Zedong, Jean Michel Jarre tient cinq concerts d’une dimension politique assez inouïe. Pas moins de deux ans de négociations auront été nécessaires pour obtenir l’aval du régime totalitaire chinois pour devenir le premier musicien occidental à se produire en Chine communiste. Pendant ce laps de temps, Jarre a gagné beaucoup d’argent et a investit dans un instrument aux possibilités fantastiques : le Fairlight. Jarre sera d’ailleurs souvent tenu de s’expliquer sur l’opportunité ou non de jouer dans des régimes autoritaires (voir aussi le concert en Afrique du Sud). Pour ce spectacle, Jarre va proposer une interprétation extensive de son nouvel album, Les chants magnétiques, en plus de ses succès Oxygène et Equinoxe. La totalité des morceaux (sauf peut-être l’anecdotique Orchestre sous la pluie) ont été réorchestrés, augmentés de sonorités supplémentaires. Ces cinq concerts ont aussi pour particularité d’être jouer extensivement en live. 

Jean Michel Jarre et son synthétiseur portable passant dans le public chinois, en 1981.Jean Michel est accompagné sur scène par le claviériste Dominique Perrier et le batteur Roger Rizzitelli, les deux complices du groupe Space Art, et Frederick Rousseau. Des compositions inédites sont créés pour l’occasion : Orient Express (du nom du train qui relie l’est à l’ouest), Nuit à Shanghai, l’Arpégiateur et enfin et surtout, les deux œuvres plus pérennes : Souvenir de Chine et Jonques de Pêcheurs au Crépuscule. Ce dernier titre est un morceau que Jarre a composé d’après des airs traditionnels chinois, et qui ont été mariés à des sonorités électroniques. Une rencontre improbable entre une musique ancestrale et des tous derniers synthétiseurs et autres machines. Quant à Souvenir de Chine, il présente en guise d’introduction un collage de sons recueillis par l’artiste lors de ses déplacements en Chine, entrecoupé de bruits d’appareil photo. 



> La harpe laser fait son apparition

C’est lors de ces concerts que le public chinois découvrira stupéfait l’homme qui transforme la lumière en musique (et inversement) : la fameuse harpe laser, conçue par Bernard Szajner et développée par Denis Carnus. Les effets stroboscopiques (clair-obscurs) les plus sophistiqués sont déployés. Jarre est suivi par une équipe de 60 techniciens. La direction artistique du concert est assurée par Mark Fisher. Incroyable mais vrai. Les chinois de 2006 ont encore en souvenir les concerts de 1981 !L’essentiel des concerts est statique : par exemple, lors de la représentation, Jarre, en tenue de marié ou presque ( !) est le plus souvent assis devant une pile de synthétiseurs, ou dissimulé derrière un curieux clavier décoré d’une calandre de vieille automobile. N’ayant pas de culture « rock », les chinois sont médusés par ce qu’ils voient, et applaudissent poliment entre les morceaux, comme dans la musique classique chinoise. Pour casser le cadre strict et interrogatif des spectateurs chinois devant cette musique venue d’ailleurs, Jean-Michel va notamment solliciter le public en courant à sa rencontre avec à la main un petit clavier portable, ce qui rend fou les autorités qui avait déjà du renoncer à faire payer la production pour chaque spectateur chinois filmé. Puis, gargarisé par ce bain électrique, les jeunes chinois (car les autorités n’avaient pas pensé à eux initialement) que Jarre a convié (à ses frais) aux concerts s’envoient en l’air au sens propre pendant le concert. La popularité de Jarre est toujours énorme en Chine même aujourd’hui, en témoigne l’engouement des chinois autour de son concert de 2004 à Pékin (photo ci-contre). En plus des 210.000 spectateurs qui viendront l’acclamer, Jarre est suivie à l’extérieur par un demi-million d’auditeurs chinois, via la Radio du peuple. Jarre publiera à son retour de Chine, en 1982, un double album intitulé les Concerts en Chine, qui retrace l’essentiel des morceaux joués pendant ces cinq jours. 

Voici le compte-rendu de l’un des concerts : 

C’est l’un des concerts les plus ambitieux de l’époque, par l’ampleur de l’infrastructure technique, la complexité des écritures laser programmées par la société MDB, et surtout le pari de jouer live une musique écrite ne se prêtant guère aux improvisations modales et informelles de la scène électronique européenne. Il s’agit d’interpréter Oxygène, Equinoxe et Chants Magnétiques, d’adapter la création de studio aux contraintes techniques d’un véritable groupe et d’une technologie nouvelle [le MIDI, ndlr] (…)
Il y a une dimension rock dans ces concerts sen Chine, (…) la batterie live fait swinguer les séquences au gros son analogique, les polyphonies décollent avec les effets sidéraux des VCS3 et du Fairlight. (…) Les lasers de Claude Lifante se déchaînent et n’en finissent pas de calligraphier la voûte du toit. La sono prend de la voix, les ingénieurs font rougir les vumètres. Les solos se durcissent, les drums explosent. Premier rappel. La salle hurle, piétine, bras en l’air. Deuxième rappel. Les murs tremblent. Troisième rappel : Chants magnétiques. L’émeute n’est pas loin.
(Claviers magazine, 1990)



> Track-list des concerts en Chine (sauf du concert d’ouverture du Palais des Sports de Pékin): 



  1. Ouverture (qui utilise la base mélodique des Chants magnétiques 1) Image de prévisualisation YouTube
  2. Arpégiateur   
  3. Equinoxe 4 
  4. Jonques de Pêcheurs au crépuscule   
  5. L’Orchestre sous la pluie 
  6. Equinoxe 7 
  7. Orient Express   
  8. Les Chants Magnétiques 1   
  9. Chants Magnétiques 3   
  10. Chants Magnétiques 4  
  11. Harpe Laser   
  12. Nuit à Shanghai  
  13. Les Chants Magnétiques 5 (La dernière Rumba) 
  14. Les Chants Magnétiques 2 
  15.  

    Quel est le plus beau titre inédit des concerts en Chine ?

    Voir les résultats

    Chargement ... Chargement ...
       



Musiciens sur scène :   Jean Michel Jarre, Frédérick Rousseau, Dominique Perrier (claviers)  Roger Rizzitelli (batterie) 

 


6 commentaires

  1. Fabrice Baudinot dit :

    Excellente petite chronique et il est bien dommage que JMJ n’est jamais sortie en dvd l’integralité de ce concert…le seul VRAI concert de JMJ avant ses délires mégalo.

  2. STEPHANE dit :

    Bien d’accord avec FABRICE, je possede la k7 vidéo de ce concert mais elle est sous la forme d’un documentaire, ça casse malheureusement le concert par lui-même. Dommage. Atéphane.

  3. CORREA Gilles dit :

    je me rappelle avoir regardé ce documentaire lorsqu’il est passé à la télé, je n’avais que 14 ans et ne possédant pas de magnétoscope à l’époque,j’avais enregistré sur un magnétophone avec un branchement maison ! ! !
    Je l’ai toujours, et je crains que la bande ne finisse par ce détruire.
    Ce serait génial si une chaine avait la bonne idée de le rediffuser, j’aurais enfin les images, qui sont encore dans mes souvenirs . . . Gilles C.

  4. Fabrice Baudinot dit :

    Message pour Gilles,

    Je peux te faire une copie du documentaire car je l’ai sur CD…en divx je crois…….envois moi un mel à fabrice.baudinot@yahoo.fr

    A

  5. Antony Belin dit :

    À en juger par la liste des plages de la ressortie des Concerts en Chine, il semblerait que Sony s’apprête à en livrer les 2 versions de concert de l’époque

    cf. http://www.amazon.fr/Les-Concerts-Chine-1981-Live/dp/tracks/B00HO074XA/ref=dp_tracks_all_1#disc_1

  6. Denis Carnus dit :

    et ben, j’ai posté là, des photos, plein d’infos y compris les vidéos du concert :

    http://www.laserfreak.net/forum/viewtopic.php?f=62&t=44578&start=105#p242162

    Denis Carnus.

Répondre

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont