Critique d’Oxygène 2007 CD/DVD

La scène d'Oxygène 3D et ses synthétiseurs analogiques, avant le concert.Je vais me permettre de raccrocher les bulles d’Oxygène du début, pour ceux qui auraient raté quelques épisodes. Jean Michel Jarre cherchait une manière audacieuse de fêter le trentième anniversaire d’Oxygène, qui s’est quand même vendu à la bagatelle de 12 millions d’albums à ce jour. Le DVD « Oxygène live in your living room » est né de l’idée de jouer live d’après le disque oxygène de 1976 ses six titres, complété (fort judicieusement) de quatre nouvelles parties composées pour l’occasion, dites variations (1, 2 et 3). Le concert, filmé sans public, comprend quatre musiciens en tout, pour reproduire les 8 pistes qui vinrent s’inscrire sur les bandes magnétophones de l’époque.

> Des instruments de légende

 

La couverture du livre sur 50 ans d'albums popC’est donc entouré exclusivement de machines de la première génération des synthétiseurs (comme l’AKS, le Moog modulaire ou l’ARP 2600) qu’est interprétée cette nouvelle mouture d’Oxygène. À ce sujet, comme le lyonnais a enregistré un grand nombre de séquences, il faut quasiment avoir un double de chaque instrument pour pouvoir rester fidèle aux disques et à ses multiples superpositions. Ces machines font chacune l’objet d’une présentation par Jean Michel dans le DVD, qui s’extasie de leur beauté évanescente. Parmi les bonus du DVD, la parole est donnée aux musiciens de Jean-Michel, qui évoque le « patron » qu’il peut être en ayant notamment un contrôle absolu sur tout ce qui touche aux sons utilisées. Son attachée de presse, Fiona Commins, explique qu’à travers le filmage du concert en trois dimensions, Jarre a voulu donner une dimension encore plus réelle à ces instruments. Ces machines sont pour la plupart des mythologies dans le monde de la musique électronique, mais totalement ignorée du grand public. Jarre pousse un bel hommage aux créateurs des instruments sur le livret du DVD/CD, mais celui-ci fera l’objet d’un article ultérieur. J’ai le délice de vous présenter maintenant le contenu.

Le DVD est proposé en format stéréo normale ou Dolby Digital 5.1, et le CD de 40 et quelques minutes réenregistré en haute définition, en 5.1 et DTS, s’accompagne d’une animation en 3D époustouflante dont je reparlerai dans un instant. Le CD réenregistré est incroyablement proche de l’album de 1977, sauf le son, qui plus large, puisqu’à 180°, et plus froid que l’original (enfin, ça ce sont des spécialistes du mixage qui sauront le dire mieux que moi).


> De la musique pour respirer

Jean-Michel Jarre offre de l'Oxygène au monde.Et nous en venons donc au DVD à proprement parler. Le film du concert est splendide, il permet de bien installer la complicité des musiciens, et l’on a l’occasion de s’attarder sur ces machines bizarres qu’a ressorti (d’où ne sait trop où, d’ailleurs). Jean Michel joue la plupart des parties « leads » des morceaux, et l’exercice est rendu ardu par l’absence de « midification » des musiciens entre eux. Au lieu d’une interprétation dans un tempo strict, c’est plutôt une libre appréciation qui donne de l’élasticité à la plupart des morceaux, sauf les morceaux carrés comme Oxygène 2. Et je suis le premier à me réjouir de cette approche sonore, car elle permet de transcrire d’Oxygène cette sorte de vertige, et cette musique sans mémoire prend vie dans cet étalement même. Il est amusant de noter qu’au milieu de toute cette technologie, l’ensemble des musiciens a eu recours à des partitions papier pour pouvoir suivre les uns les autres. Le DVD commence par une séance d’accordage des instruments électroniques très utilitariste, avant d’entamer un nouveau morceau, Prélude. Celui-ci est une courte mais magnifique introduction à Oxygène 1 (à vous coller des frissons). Difficile de synchroniser tous les instruments sur Oxygène 1, et pourtant l’alchimie prend. Oxygène 2 paraît un peu trop improvisé, mais les musiciens réussissent à restituer l’âme d’un de mes titres préférés. Oxygène 3 est interprétée magnifiquement, avec une superbe symbiose entre Rimbert et Jarre, qui s’illustre d’une manière incroyable au Theremin. La variation 1 prend place à l’endroit du changement de face du vinyle. C’est un titre où Dominique Perrier fait pleurer son Mellotron, dans une atmosphère très belle et très fantomatique.


> Deuxième moitié du disque

Critique d'Oxygène 2007 CD/DVD dans Critiques de DVD jarreinyourlivingroom Oxygène 4, cette œuvre intemporelle, est interprétée avec pas mal de liberté sur son chorus de fin, et le son de basse est un peu trop en avant à mon goût. Ceci dit, je chipote, le delay entre les notes est excellemment bien rendu, les noises sont à l’identique du disque. Sur cette lancée populaire, intervient le titre le plus étrange de cette session : la variation 2, qui débute en bruits organiques, va muter en une sorte de mélodie de film de science-fiction sur le clapotis léger de séquenceurs. Cette variation est courte, mais sollicite deux musiciens debout, devant les séquenceurs. Elle se fond parfaitement dans le début d’Oxygène 5, à mon avis le temps fort de cette interprétation live (pour les anciens morceaux). Là, ça dépasse les mots. L’attitude des musiciens, et notamment les visages en dit long sur cette osmose fragile qui s’installe dans les arcanes de cette pièce plus complexe qu’il n’y parait. Jarre fait hurler le clavier portable Moog Liberator. Sortie d’Oxygène 5, et au lieu de se trouver confronté à l’océan, l’auditeur est projeté dans une sorte de catharsis électronique, avec grosses nappes enveloppantes, ses sons étranges… Ça déroutera ceux qui ont approché la musique électronique récemment. Variation 3, retour du planant dans les compos de Jarre ? Enfin, Oxygène 6 : tout est bon. Ici, on tutoie tant la perfection. Là, on ne peut être que saisi par la beauté du son du chorus. Morceau rarement joué sur scène, ce final permet à Oxygène de se refermer sur le fracas de vagues synthétiques. Que je ferme les yeux et je voyage, instantanément loin, très loin… D’ailleurs quand on rouvre les yeux, le DVD est déjà fini…


> Super CD

Et puis, quelques mots sur le CD du trentième anniversaire. Le son… est énorme. J’ai l’impression à l’écoute que Jarre avait pensé ce disque pour être en cinq canaux, tant le rendu est bon. C’est bien simple, Oxygène 1977 avait servi à tester les chaînes hi-fi, mais ce disque-ci va servir à tester vos relations de voisinage, tant on a envie de pousser sur le volume ! Après la déception de la plupart des fans face à la piste vidéo du DVD Aero, en 2004, cette fois-ci, l’illustration visuelle du disque est comme le succès d’Oxygène… planétaire. Le crâne-planète d’Oxygène dessinée par Michel Granger a été entièrement numérisée (je ne me représente pas le boulot, mais il a dû être énorme). Le crâne tourne sur lui-même, avant faire pénétrer la caméra dans son antre. Cette séquence hallucinante évoque l’idée de la tourne qui tourne… mais pas rond, et prend un relief particulier en ces périodes de désordres écologiques. Cette terre si étrange et si familière à la fois a certainement contribué, à sa manière, à la prise de conscience de ces enjeux à travers le monde.

> Conclusion (provisoire)

Honnêtement, si vous aimez la musique électronique, vous ne pouvez pas passer à côté de ce disque. Pour ma part, j’ai pris beaucoup de plaisir à voir se construire progressivement Oxygène, comme pour la première fois, alors que, comme nombre de fans, je connais l’album de A à Z. J’ai eu l’impression d’avoir un album différent (tout en ayant un disque bonus de l’original remasterisé Oxygène en DTS, c’est pas rien). Tout est joué live, les musiciens sont hyper concentrés, et les instruments de musique sont filmés comme des objets précieux, avec délicatesse. Si vous n’avez pas bien vu les animations tourner sur l’écran géant derrière Jarre, rendez-vous à Marigny applaudir Jarre sur scène.

> Ressources sur le web

Si vous avez des informations à ajouter à cet article, ou si vous avez des impressions à me livrer sur la version stéréoscopique, contactez-moi.

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

Article rédigé par Jean-Baptiste H. / 27 novembre 2007.

 


49 commentaires

1 2 3
  1. veridis dit :

    Sennheiser font vraiment de très bon casque. Moi même j’en possède un depuis maintenant 3 ans, il me convient parfaitement et je le confirme c’est du bon.

  2. STEPHANE dit :

    Comme quoi ,je ne racomptes pas de bobards!! stephane

  3. Mikael dit :

    Mais j’ai entièrement confiance en vous hein !! lol
    Apparemment vous êtes ceux qui font vivre le blog. Ravi de vous connaître, alors je profite d’être là pour me présenter : Mikaël, 20 ans, j’habite dans le 13.
    J’ai découvert JMJ lors de la sortie de Aero. Depuis j’ai acquis tous les CDs studio (excepté « Rendez-vous » et « Zoolook » qui sont en cours de livraison via le net), et je commence à acquérir les CDs de concert. Je suis allé au concert de Marigny le 22 décembre, c’était mon premier concert et c’était magnifique !
    Voilà voilà…
    Bonne soirée à vous !

  4. STEPHANE dit :

    Bah! on est pas les seuls a faire « vivre » le blog mais « scoop » je suis devenu pote avec VERIDIS ,par l,intèrmédière du mail et ça s,est formidable!!.Donc si je comprends bien MIKAEL,tu serais un fan « prèsque neuf » et ça s,est bien pour ceux qui ont bientot la quarantaine comme moi (eh oui! 38ans!).J’ai connu jmj quand j’avais 8 ans et je peux te dire que je connait bien cet artiste depuis le temps.A voir tu n,a pas encore « écouté » RENDEZ- VOUS et ZOOLOOK,se qui serait bien c,est que tu donnes tes « impréssions » sur tels ou tels albums comme par éxemple « zoolook » que VERIDIS et moi trouvons « incontournable »,mais bon c,est a toi de voir. stephane

  5. veridis dit :

    je suis le petit jeune du groupe (30 ans). Comme le dit Stéphane j’aime beaucoup l’album « zoolook » mais « oxygene », « oxygene 7-13″ et « Equinoxe » sont aussi mes favoris.
    Rendez-vous n’est pas un mauvais album la preuve j’aime beaucoup rdv 1 et 2 mais je reproche à cet album d’être du réchauffé ;-)

    enfin voila, allez zou je vous laisse

    ..::Webmaster::.. De retour après trois jours en province… Je me propose de faire un article « Contributeurs au site » avec la fiche des rédacteurs et les commentateurs. Que pensez-vous de cette idée ? Envoyez-moi un message.

  6. david dit :

    en fait ton idée ca serait de presenter ceux qui contribuent à ton blog en redigeant des articles idem pour ceux comme moi qui postons des commentaires?
    apres tout pourquoi pas?
    ..::Webmaster::.. J’en rêvais depuis longtemps, c’est fait,
    une page
    a été lancée, il me reste de la mise en forme à faire. Comme ça les discussions seront plus faciles sur cette page dédiée (Certains articles étant à commentaires désactivés notamment).

  7. Mikael dit :

    Bonjour à vous !
    Stephane, je vous dirai ce que je pense de ZOOLOOK et de RENDEZ-VOUS dès que je les aurai.
    Mais je peux déjà vous dire que j’aime beaucoup « Zoolookologie » et « Rendez-vous 4″ que je peux écouter sur AERO.
    Et oui je suis un fan presque neuf, depuis 2004 en fait.
    Veridis, apparemment, je vais te piquer ta place de « petit jeune du groupe » :)

    Webmaster, ton idée est très bien, cela évitera de « polluer » les articles comme je viens de le faire en me présentant, et en parlant donc d’autre chose que du DVD…

    Aerologiquement,
    Mikael.

  8. STEPHANE dit :

    En éspérant que la « vérsion » original de zoolookologie et de rendez -vous te plaise MIKAEL ,sinon pour la contribution du blog ,l,idée n,est pas mauvaise bien au contraire,j,avais déja mis la main à la pate avec MAN MACHINE de kraftwerk et dans la mesure du « possible »,apporté une idée pèrso sur un article fait maison et toujours la bienvenu sur un site de « passionnés » de musiques élèctroniques, c,est à voir!!. stephane

  9. MrBark dit :

    helo ! « je ne me represente pas le boulot, mais il a du etre enorme » :) precision indispensable ? les parenheses en disent parfois davantage que tout le rest :) merci pour ce billet interessanrt, au plaisir de vouslire !

1 2 3

Répondre

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont