Tangerine Dream – Discographie compacte

Tangerine DreamTangerine Dream est une formation allemande de musique électronique qui a, parmi les toutes premières, utilisé des synthétiseurs pour ses compositions. L’effectif du groupe a fortement évolué au fil du temps, avec quantité de remplacements. La particularité des groupes allemands de cette époque, que l’on qualifie souvent d’École de Berlin, tient aussi de la présence de musiciens aux profils atypiques (autodidactes ou expérimentaux). Tangerine Dream signifie « Rêve orangé » en français. Ils revendiquent plus de cent Compact Discs à leur compteur. Il faut dire que le groupe a été créé en 1967. Oui, vous avez bien lu, c’est moins onéreux d’être fan de Jean-Michel Jarre… À cette époque reculée, Edgar Froese, étudiant en peinture et sculpture à l’Académie des Arts de Berlin, a d’abord donné des concerts privés pour Salvador Dali en Espagne. Dali a toujours été un passionné de musique électronique, d’ailleurs, selon une rumeur persistante, il aurait demandé à Jarre de composer la musique de son enterrement. Froese, né en Russie en 1944, est un grand amateur de rock, mais aussi de « performances », ce qui explique les nombreux lives du groupe auquel il a toujours était l’âme. Il rentre d’Espagne pour composer un premier disque psychédélique Electronic Meditations avec deux des plus éminents représentants de la musique électronique allemande, qui pourtant ne se réclame pas spécialement comme « musiciens »  à savoir Klaus Schulze (ex- batteur de Psy free, puis celui d’Ash Ra Tempel, entre autres) et Conrad Schnitzler (autodidacte, ex-Cluster), en juin 1970. Klaus Schulze, qui participera à de nombreux groupes expérimentaux, connaîtra une carrière en solo importante après cette parenthèse. On cite souvent ce dernier quand on parle de Tangerine Dream, alors que bien d’autres musiciens seront plus impliqué dans l’histoire foisonnante du groupe.  

Christopher FrankeCes deux-là furent remplacés par Christoph Franke à la batterie (ex-Agitation free) et le claviériste Steve Schroyder sur Alpha Centuri (1971), l’un des dinosaures de l’ère du synthétiseur. Schroyder sera remplacé par Hans-Peter Baumann, en 1972 sur le disque Zeit (dominé par l’orgue Farfisa de ce dernier). Le trio réalisera Atem, Green Desert (1973), avant de signer chez Virgin pour un paquet d’albums. Phaedra (74), Rubycon et Ricochet (Live) en 1975, Stratosfear (1976), Encore (1977, double album live). Ils signent la première d’une longue liste de B.-O. de film avec Sorcerer en 1977. Cette même année, Peter Baumann, parti pour une carrière solo, est remplacé par Steve Joliffe. 1978 : Cyclone, un album avec des parties vocales pas très convaincant. Le batteur Klaus Krieger arrive à son tour. 1979 : Après l’album Force Majeure, Steve Joliffe quitte le groupe.  Autre mouvement, Klaus Krieger fait place à Johannes Schmoelling (claviers). Les albums vont se succéder à un rythme très soutenu pendant les années 80 : Tangram et Pergamon, Live (1980). Exit et Thief (Bande Originale de Film) en 1981. White eagle et Logos (Live) en 1982. Hyperborea et Wavelength (B.-O. de film) en 1983. Poland, et les B.O. des films suivants: Flashpoint, Risky Business, Heartbreakers et Firestarter en 1984. Le Parc (dont le thème a été repris dans la série Tonnerre Mécanique), puis l’album studio The legend, en 1985. Johannes Schmoelling cèdera sa place à Paul Haslinger en 1986, à l’occasion d’Underwater Sunlight. Dans la foulée, il réalise le disque Tyger (qui comporte des parties chantées) et The Parc is mine (B.O. de film). 1987 est une nouvelle année de moisson dans le cinéma pour le groupe avec pas moins de cinq bandes originales : Three o’clock high, Canyon dreams, Deadly care, Shy people et Near dark


 > Le départ de Christopher Franke 

Livemiles, un album au titre explicite (des kilomètres de live), retrace le live d’Albuquerque en 1988. C’est alors que Christopher Franke, l’un des premiers de l’aventure, quitte le navire. Ne restent plus que Froese et Haslinger, qui réalisent l’album studio Optical Race en 1988.  1989 est une année passée à illustrer des longs métrages pour les deux « survivants » : Lily on the beach, Miracle mile, Destination Berlin, Dead solid perfect et Catch me if you can (qui n’est pas le remake de Spielberg). 



> L’arrivée du fils Froese  

Jerome Froese, le fils d’Edgar Froese renforça le groupe en 1990, année de la sortie de Melrose (Disque par lequel j’ai découvert le groupe, au passage). The man inside, une B.-O. de film, sort elle en 1991.  Paul Haslinger « splitte » en 1992, et Tangerine Dream accueille le guitariste versatile Zlatko Perika sur le disque Rockoon. En 1993, la saxophoniste et claviériste Linda Spa intervient sur le live 220 volts, qui comprend pas mal d’inédits. Turn of the tides sort en 1994, et Zlatko Perika raccroche. Tyranny of beauty, et The keep (B.-O. de film) sortent en 1995. Les Dream sortent un album de remixes techno sous le titre Dream mixes. On est assez loin du parti-pris rock des débuts… 1996 comprend Zoning (B.-O. de film) et The goblin’s Club. Linda Spa part en 1997, et l’artifcier Zlatko reprend du service. Sortent Oasis (B-O de film) et Tournado (album live). En 1998, Dream encores, Ambient monkeys (B.-O. de film), Time square alias Dream Mixes n°2 (Remixes), Quinoa  (Live), Transsiberia (B.-O. de film), Valentine wheels (Live), The Hollywood years volumes 1 et 2 (B.-O. de film), Luminous visions (Compilation), The analogue space years 1969-1973  (Compilation).  En 1999, Sohoman (Live), What a blast (B.-O. de film) et Mars polaris (Studio). 

> Les années 2000 à nos jours  

En 2000, Great wall of China (B.-O. de film), Soundwill navigator (Live), Tang go et Antique dreams (Compilation), 7 letters from Tibet (Studio), I-Box (Compilation) En 2001, Dream mixes n°3 (Remixes). En 2002, Inferno (Live).  En 2004 : Mota Atma (B.O. de Film). En 2004 : Dream Mixes n°4 (Remixes) et PurgatorioEn 2005, Jeanne D’Arc et Phaedra 2005 (Le disque d’origine repris au synthétiseurs numérique, plus un titre bonus) et Kyoto (Edgar Froese & Johannes Schmoelling) (1983/2005)  En 2006, Blue Dawn par Edgar Froese & Ralf Wadepfuhl (1988/2006), Paradiso (Live) En 2007, avec le chanteur Chris Hausl : Madcap’s Flaming Duty, Springtime in Nagasaki et Summer in Nagasaki. 

Note : D’autres articles reprendront prochainement certains albums de Tangerine Dream plus en détail sur ce blog, ainsi qu’une appréciation globale (qui donnera forcément lieu à pas mal de commentaires) sur l’oeuvre en construction de ce groupe mythique.

Merci à Wikipedia pour toutes ses références.


Voir aussi : Un myspace de fan québecquois et le site officiel, où l’on peut écouter pas mal d’extraits de leurs travaux.

29 Réponses à “Tangerine Dream – Discographie compacte”

  1. Fabrice Baudinot Dit :

    Vaste sujet à polemique que ce groupe neanmoins legendaire….pour moi et comme beaucoup de fans la carrière de Tangerine Dream s’arrete avec le depart de Chris Franke en 1988…….la suite ne mérite pas le nom Tangerine Dream…..Edgar Froese l’utilise pour vendre et vendre encore des compilations,albums insipides….voir la quantitée monstrueuse de cd sorti depuis ces 5 dernières années…
    J’attends avec impatience les diverses reactions.
    FB

  2. veridis Dit :

    il faut dire que la quantité ne fait pas la qualité, dans l’énorme discographie de TD il faut le dire, il y a du bon, du moyen et des déchets et comme le dit Fabrice, Froese abuse du nom de TD pour vendre des albums remixes technoids et des albums insipides. De leur carrière je retiendrais « phaedra », « le parc » et « optical race »

  3. Yanick Dit :

    Je connais quelques collectionneurs de TD et je peux vous dire que je suis découragé pour eux ! Personnellement, je n’ai pas les moyens d’acheter tous leurs albums et multiples rééditions compilations. Tout comme JMJ, il y a des albums incontournables et d’autres plutôt ordinaires.

    Comparativement à JMJ, je ne suis pas entré facilement dans l’univers « Tangerinien ». Après avoir découvert Oxygène, Équinoxe et Les Chants Magnétiques en 1986, une connaissance de l’époque m’a parlé de TD. Mon premier album fut Pergamon (Quichotte) que je n’ai pas forcément apprécié à la première écoute. Par la suite il y a eu Phaedra, Logos, White Eagle, Exit, etc. À partir de ce moment, je suis tombé « accroc » aux séquences et aux fréquences qui sont toujours à l’origine de mon engouement pour cette musique.

    En passant, voici un événement que vous ne devez pas manqué si vous êtes fans de TD et de Klaus Schulze (18 juillet 2008):
    http://www.wiventertainment.de/
    http://www.loreley-open-air.de/cms/front_content.php

    Sur ce dREaM oN!!!

  4. Jean-Baptiste H. Dit :

    ..::Webmaster::.. Ce qui serait sympa, ce serait qu’un certain nombre d’entre vous me donniez la liste des meilleurs albums de TD pour que je puisse concevoir un sondage dans la veine de celui des meilleurs albums de Vangelis, avec 10 ou 15 titres grand maximum.

  5. STEPHANE Dit :

    j,aurrais voulu t,aider sur le sujet ,mais je ne possèdes aucun albums du groupe!! stephane

  6. Melotronic Dit :

    Pour le sondage, les grands classiques de la période virgin

    1974 Phaedra
    1975 Rubycon (Le générique de l’avenir du futur …)
    1975 Ricochet
    1976 Stratosfear

    On peut y ajouter c’est vrai Green Desert, la rumeur indique d’ailleurs qu’il aurait été enregistré en 1973 après Atem, mais avant Phaedra par Edgar Froese et Chris Franke, en l?absence de Peter Baumann.
    en 1984, Froese aurait « retrouvé » les bandes originales et ajouté des lignes et sons dessus.
    Et l?album est sorti pour la 1ère fois en 86 ….

  7. fabrice baudinot Dit :

    Pour repondre à ta question voila mon top 10
    1)Poland
    2)Logos
    3)Rubycon
    4)Ricochet
    5)Hyperborea
    6)Le Parc
    7)Wavelength
    8)Exit
    9)Live in Paris 1981
    10)Thief
    Et encore quelques autres……
    Fabrice Baudinot

  8. fabrice baudinot Dit :

    J’ai oublié aussi le DreamMixes 4 et Mars Polaris pour les années 2000……
    FB

  9. Jean-Baptiste H. Dit :

    Restitution d’un Message de Yanick | myspace.com/tdream88 :

    1)Pergamon
    2)Logos
    3)Poland
    4)Tangram
    5)Phaedra
    6)Ricochet
    7)Statosfear
    8)Encore
    9)Canyon Dream
    10)Le Parc

  10. Yanick Dit :

    Salut Jean-Baptiste,

    Le « captcha » (image avec lettres & chiffres à transcire) n’affiche pas quand je laisse un message. C’est probablement pour ça que mon message est en attente de modération.

    J’espère que le « bug » se règlera sous peu !

    Ciao !

    Yanick

  11. etiennefroes Dit :

    Il faut aller voir tangerine dream sur wikipedia : j’y ai mis plein d’infos.

    .::Webmaster::.. Excellent travail. Voici l’adresse de l’article : http://fr.wikipedia.org/wiki/Tangerine_Dream

  12. Yanick Dit :

    Excellent travail en effet !

    Petite question cependant. Il est écrit: « Depuis 1970 et jusqu’en 2008 Tangerine Dream a vendu 27 millions de disques. » Je me demande de quel endroit (source) provient cette statistique ?

    ..::Webmaster::.. Wikipedia.fr, il me semble… Ce qui est écrit n’y est pas toujours exact.

  13. etiennefroes Dit :

    Pour ce qui concerne, le chiffre de ventes de disques, tangerine dream lors de sa sotie de inferno, avait fait un récapitulatif de sa carrière et avait donné un nombre de 23 millions de disques vendus. Les quatre millions supplémentaires proviennent d’articles de différents journaux où on parlait des cd sortis après ce décrié inferno. j’ai donc fait une simple addition. On est loin de JMJ ou de Pink Floyd 260 millions de disques vendus

  14. etiennefroes Dit :

    J’ai voulu répondre vite et le résultat n’est pas net, désolé. Sinon j’ai fait en sorte de vérifier me sources et d’être nuancé dans mes propos.

  15. lucf Dit :

    Bonjour,

    je voulais voir la critique de ricochet et le lien ne marche pas.
    Cordialement
    ..::Webmaster::.. Je vais corriger cela ce soir, merci !

  16. gilles wilmet Dit :

    ne connais pas tres bien

  17. ozzy Dit :

    salut tout le monde! td c est pas toujours du bon…. mais ricochet de 1975 ..un live c est un monument,je l ai écouté des centaines de fois depuis 1977…. ca cartonne! mon cd est usé, a force de le repasser!! peter baumann…. c est un as du synté jpp laissez moi des mails si vous voulez!…. suis dingue de t d!

  18. khris Dit :

    slt a tous moi je fait partit d’un groupe de krautrock « Kelwerk » pour une demo contacter moi sur mon email

    le style est proche de TD dans l’ambiance ricochet a

    kelwerk (arobase) wanadoo.fr

  19. tof Dit :

    bonjour à tous je recherche le titre d’un film d’animation futuriste dont tangerine dream a signé la BO. je l’ai vu étant ado j’ai 45 balai donc ce n’est pas du récent.merci d’avance.

  20. Yanick Dit :

    @ TOF

    Le film d’animation en question est probablement « Fracture » (Fraktur). Je crois que la musique est de l’album Rubycon mais je ne suis pas certain à 100%. J’ai retrouvé le nom grâce à la liste de Klaus Beschorner http://www.caby.de/klists/mainlist.txt Si ce n’est pas ce film d’animation, tu trouveras peut-être réponse à cet endroit !

Laisser un commentaire

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont