Archive pour février, 2008

Jarre et la question de Radiohead

Jarre et la question de Radiohead dans JMJ en débat radiohead+in+rainbows+screenshot_855_18383637_0_0_7006232_300En guise de réponses aux questionsdes possesseurs de l’une ou l’autre des versions du CD Oxygène 2007, Jean-Michel Jarre a mis sur son OpenDisc une vidéo ou il aborde quelques questions. L’enregistrement des réponses datait d’avant les concerts de Marigny, aussi l’actualité des sujets évoqués n’était pas optimale.

La première d’entre elles m’a parue suffisamment singulière pour me permettre de l’aborder ici, c’est à dire la question de la musique à prix libre instituée par le groupe de rock Radiohead, pour leur Album « In Rainbows ».

Un site éphémère www.inrainbows.com était destiné à recueillir les donsdes personnes intéressés par l’album complet, qui pouvait l’obtenir gratuitement.

Jarre défend l’idée que ce « coup de pub » du groupe britannique a été utilisé par les médias pour se faire le pourfendeur des maisons de disques au plan international. Ceci, toujours dans son raisonnement, contribuerai à affaiblir dans un même mouvement les artistes et les maisons de disques établies. Il ajoute que Radiohead allait resigner avec une maison de disques ultérieurement, comme si de rien n’était. Jarre sanctionne ce coup de pub d’une relative frilosité, et en profite pour stigmatiser les fournisseurs d’accés et les intermédiaires.

Ma question est donc la suivante : Que pensez-vous de sa théorie et des récents bouleversements dans le monde de l’édition musicale ?

Gdansk – 26 août 2005

Quel concert gigantesque que Jarre a donné sur le site des chantiers navals de Gdansk en Pologne, devant un public enthousiaste de 170.000 personnes ! Le concert a été donné pour célébrer la naissance du syndicat ouvrier « Solidarnosc », en 1985 (soit 6 ans avant la fin officielle du communisme au Kremlin).
Avant le concert, une première partie permet au public polonais de se détendre en compagnie d’un chanteur et pianiste polonais.


> Entrée en scène 

Jarre devant son set d'instruments à Gdansk, en Pologne, juillet 2005.Jarre arrive sur scène entouré d’ouvriers des chantiers navals, à bord d’une plateforme mobile. Il marque le rythme de Révolution industrielle sur des pads avec des baguettes, avant de passer le relais à Francis Rimbert. Avec Claude Samard, ils seront trois clavièristes sur scène. Armé de son clavier portable, Jarre interprète cette première partie avec entrain. L’orchestre polonais accentue la dimension épique de l’ensemble. Il dit quelques mots en polonais, suivi d’un discours en anglais. Son discours, dédié au site du chantier naval, sera traduit tout le long du concert en polonais.
Vient ensuite Oxygène II, avec une intro sur mesure pour laquelle Jarre utilise la flûte MIDI. La rythmique d’Oxygène II a été rehaussée de charleston. Sur les écrans géants derrière la scène, la houle de l’océan font le lieu entre cette musique des grands espaces et l’élément constitutif du chantier naval.
Claude Samard entre alors en scène pour donner à l’orgue de barbarie un extrait d’une œuvre de Chopin. Visiblement les polonais apprécient beaucoup. Malheureusement un peu court.

(suite…)

Interview exclusive de Francis Rimbert

Les événements à ne surtout pas rater !Francis Rimbert, le complice de Jean-Michel Jarre est un homme occupé. Entre le sortie de son premier DVD Live et la préparation de la tournée Oxygène Tour début mars, il a tout de même très gentiment pris le temps de répondre à quelques une de mes questions sur son actualité et sur quelques aspects de son travail.

(suite…)

La guéguerre Jarre / Dreyfus est rouverte

Il y a quelques jours déjà, je faisais mention d’une polémique entre Jarre et Francis Dreyfus Music (alias Disques Dreyfus), son ancienne maison de disques, que l’artiste a quittée en 2001. Voilà ce que j’ai compris de cette triste affaire.

L’objet de l’action juridique que lance Dreyfus contre Jarre concerne l’album Oxygène 2007. Selon les indications de l’artiste, Jean-Michel dit avoir réenregistré Oxygène avec les instruments de l’époque avec la complicité de Francis Rimbert . Or, après avoir expertisé les bandes d’origine, la maison de production a la certitude que Jarre a utilisé les bandes d’origine et les a juste légèrement retouchées, et n’a rien rejoué du tout. Du reste, avec les sons analogiques, impossible ou presque de reproduire les sons de l’original. Ainsi, il y a des décalages de quelques secondes entre les deux versions, mais le son de l’album est quasiment identique. Sur la pochette, pourtant, Francis Dreyfus est mentionné.

(suite…)

Vangelis – Mythodea (2001)

Mythodea de VangelisLe 28 juin 2001, Vangelis se produit au sein de l’antique temple de Zeus à Athènes. Ce concert a eu lieu dans le cadre prestigieux des Olympiades grecques, où Jarre était aussi invité pour un autre événement. Il avait pour point de départ le projet d’exploration martienne de la NASA (mission de recherche d’eau et de volcanisme sur la planète rouge), qui avait quitté la terre le 7 avril 2001. Durant la représentation, nimbée dans une sublime lumière bleue-violette, des images de la planète Mars et du cosmos alternaient avec des sculptures grecques.

(suite…)

Biographie de Jarre : 1998-2001

Le groupe Apollo 4401998 voit la France organiser deux méga-événements. Le premier, c’est la Coupe du Monde de Football, et le deuxième, au sortir de celle-ci, c’est la grande fête au pied de la Tour Eiffel qui célèbre la victoire de la France dans cette compétition planétaire. Pour cette occasion, Apollo 440 rebooste Rendez-vous IV à grand renfort de cor de brume. Le 14 juillet 1998, la Nuit électronique est le nom de ce concert, où des écrans sont installés tout le long du Champ de Mars, et où des DJ de plusieurs pays remixent des titres de Jean-Michel Jarre, sur les traces d’Odyssey through O². Le concert, où Jarre aura le petit rôle, sera décrié par beaucoup comme une tromperie sur la marchandise, vu que le grand public imaginait une sorte de remake de sa prestation de 1995 sur ce même lieu. Mais l’ambiance techno et le défilé de musiciens divers (jusqu’à deux rappeurs, Dadou de KDD et Trogga the Gambler) sur scène ne fédère pas autour d’elle tous les enthousiasmes des supporters qui ont porté les bleus et Zidane au plus haut.

(suite…)

Wendy Carlos – Une femme peu classique

Photo récente de Webdy CarlosWendy Carlos est une personnalité à part dans la musique électronique. Né à Rhode Island en 1939, pionnier du genre dans les années 50, Walter Carlos (de son nom et son genre d’origine) a popularisé l’utilisation du synthétiseur au plus haut niveau mondial. Ses études ont mêlées musique et physique. Il a créé son propre studio de musique électronique dès l’époque reculé de la synthèse naissante, avec des bandes magnétiques enregistrées. Ami(e) de plus de quarante ans de Robert A. Moog, le célèbre inventeur du clavier du même nom, Walter utilise l’un des premiers Moog pour interpréter des grandes pièces pour clavecin ou clavicorde de la musique classique, essentiellement  du XVIIIe siècle.

(suite…)

12

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont