Oxygène Tour – 7 – Luxembourg

oxygenetour.gif Jean Michel Jarre a livré une nouvelle fois une prestation de premier ordre hier soir au Rockhall de Luxembourg. Muh Nods nous livre ses impressions sur le concert.

temoignage de fanCe fut mon premier concert de Jean Michel Jarre… Et je dois dire que je n’ai pas été déçu! Quelle claque j’ai pris hier soir! 
Arrivé sur place vers 19H15 je crois, je me précipite pour acheter un programme. 
Allez hop dans la salle, accueilli par la musique d’En Attendant Cousteau. Quelques photos du set, et on s’assoit sur les gradins, derrière la régie.


> Un mot d’introduction, puis une démo…


Les lumières s’éteignent, surgit alors un Jean Mi enthousiaste, (en français please) nous expliquant le concept de cette tournée. J’avoue que le « On attend Luxembourg depuis le début de la tournée blabla« , je n’y crois pas trop ! Mais bon… On n’attend pas autre chose de lui. Puis il fait une démo du Theremin.



 > … et le concert commence


Jarre concentré sur son AKSJe suis impressionné par le patate sonore qui arrive jusqu’à mes oreilles, j’en suis littéralement transpercé. Le prélude est superbe, très bonnes impros au Mellotron de Dominique Perrier : un son énorme, magnifique.
Oxygene part 1. Je suis ému, la première partie avec les soli de voix soprane à l’AKS me met les larmes aux yeux, ces cordes qui semblent survoler la scène, j’en ai la chair de poule. Beaucoup d’émotions. J’ai l’impression que cette partie a été un peu allongée. Ceci dit, je crois que je n’ai plus aucune notion temporelle durant ce concert.
On passe à Oxygene 2. Jean Mi Mi nous invite à battre la pulsation lorsqu’est lancée la ligne de basse (pom, podom, podom, …).

Il débordera d’énergie tout le long du set, en phase avec le public et sa musique!

Le thème passe sans problème, Jean Mich’ s’éclate et ça se voit! Deuxième partie, petit couac sur son solo, qu’il transforme en improvisation géniale sur une gamme blues, j’éclate de rire à plusieurs reprises! Magnifique!



> Good vibes !


Applaudissements avant de passer à Oxygene 3.
Jarre joue du TheremoinEncore une fois, je suis surpris par Jarre le musicien. Il s’est considérablement amélioré au Theremin, il en joue vraiment! Sa gamme pentatonique est d’une justesse parfaite, malgré un souci sur le theremin : il reste bloqué dans les graves, comme à Gdansk. On se prend alors des vibrations très graves dans le bide, c’est physique! Pour les clusters sur l’Eminent, Jarre maltraite un peu son instrument fétiche! Jarre est très communicatif, bouge partout sur scène, au milieu de ses machines. Variation 1, puis Oxygène 4. J’ai envie de me lever, de bouger, de danser! Mais je dois me contenir…
Variation 2, puis Oxygene 5. On approche du point culminant. Un couac dans la partie lente, au RMI. Je me demande même si il n’était pas fait exprès celui-là! La ligne de basse est lancée, la tension monte. JMJ empoigne alors le Moog Liberation. Et là, nouvelle claque de Jarre le musicien. Quel solo!! A ce niveau-là ce n’est plus un solo, on atteint le niveau au-dessus. Le synthé crie, des glissandi hyper hauts, une énergie incroyable, je crois que je suis dans un état proche de la transe. Mon cœur bat très vite, j’ai envie d’exploser. J’applaudis et je crie à la fin du solo…


> Retour sur terre

Viennent Variation 3 et Oxygene 6. Je suis à plat! Je crois que je retrouve une notion temporelle normale. Ces deux morceaux me permettent de me calmer un peu, et d’apprécier le jeu des lumière sur le set.
Variation 4 et Oxygene 12. Je me sens mieux, quand démarre la séquence d’Oxygène 12, je suis à nouveau dans le trip! Encore une fois, sacrée patate sonore, on s’en prend plein les oreilles. J’ai même du mal à suivre parfois, je ne sais plus trop où j’en suis pendant les solos. J’ai même l’impression qu’ils étaient décalés d’une croche (d’un demi-temps). Bizarre, ça doit provenir de moi…
Le final s’arrête net, la claque! Quel son!


 > Fin du concert

Rappel, Oxygene 13. Le morceau idéal pour finir cette soirée. Voilà. Je rejoins le groupe de fans français qui a fait le voyage au Luxembourg. Tout le monde partage le sentiment d’avoir vécu une grande cuvée de cet Oxygène Tour.
Jarre à la fin du concertJe ne m’attendais pas à ça, cela a dépassé toutes mes espérances.

Je suis surpris par la présence sur scène de JMJ, c’est un vrai musicien, il maîtrise ce qu’il fait, et en phase avec le public, il déborde d’énergie… On voit là son vrai niveau musical : ses impros, sa musicalité. Tous mes doutes se sont envolés!

Petit bémol, le public mou et inerte (en tout cas de mon côté, dans les gradins) : on aurait dit des gens assis au cinéma devant un film. Une froideur que je n’ai vue que pendant des concerts classiques. Il y en a même qui sont parti avant la fin, parfois même pendant Oxygene 1! J’ai pourtant fait tout mon possible pour exprimer ma satisfaction! 
Par ailleurs, les spectateurs étaient plus enclins à applaudir après un bel effet visuel, que suite à un solo ou effet sonore.

J’avais envie de dire : fermez vos yeux, ouvrez vos oreilles! Le concert est bourré de pépites sonores!

Finalement, je cois qu’il aurait fallu des places debout, pour des gens comme moi!


  • Voir la page complète des dates de la tournée et les différents compte-rendus disponibles à ce jour.

À propos de Jean-Baptiste

Né en 1977. je ne vis pas de l'écriture, je ne vis pas pour la musique, mais je suis en quelque sorte à mi-chemin des deux. Peut être. ou pas.

Voir tous les articles de Jean-Baptiste

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont