Archive pour 22 mai, 2008

Dead can Dance, un pas dans la world

Dead can Dance, Lisa Gerrard et Brendan Perry.Le groupe Dead Can Dance tire son nom d’un masque aborigène, présent sur la première pochette de leur premier album. L’iconographie du groupe (affiches, pochettes) revêt le coté surnaturel ou mystique. Même si leur musique est souvent sombre, le nom du groupe Dead can Dance doit être entendu (selon leurs deux têtes de proue) comme une victoire surnaturelle de la vie sur la mort.

L’activité discographique des Dead can Dance a duré de 1984 à 1998, et pourtant il est assez peu connu du grand public. Son style est passé de la cold wave pour les trois premiers albums à un contenu médiéval ou « gothique », pour aboutir à un format World music. En 1989, Agustin Villaronga permet à Lisa Gerrard de jouer au cinéma dans un film underground, intitulé el Nino de la Luna (que l’on peut aisément traduire par l’enfant de la lune). Il s’agit de la fugue d’enfants aux dons surnaturels en Afrique. Le groupe en tant que tel n’aura en tous cas pas survécu à l’arrivée de chanteur comme Enya ou de compositeurs comme Karl Jennings. Mais le duo continue d’oeuvrer ensemble régulièrement, en dehors de multiples collaborations.

(suite…)

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont