Jarre revisited – Odyssey Through O² (1998)

Odyssey through 0², de Jean-Michel JarreOdyssey Through O² est le versant remixes d’Oxygène 7-13 par une brochette d’artistes populaires de la scène électro mondiale.

Les anglais de Apollo 440, Stuart King et Marc Mitchell de Sunday Club et Loop Guru, les allemands de Resistance D, l’américain Hani AlbaderBoodjie & Veronika, Les japonais Tetsuya (TK) Komuro et Takkyu Ishino, les français DJ Cam et Claude Monnet joignent leurs talents sur ce disque qui est signé « Jean Michel Jarre revisited ».

À la différence d’un Jarremix qui couvrait un spectre très large de l’œuvre de Jarre, le concept initial qui était de remixer des titres des deux albums Oxygène a été délaissée. Du reste, dans le livret, Sunday Club confesse s’être aperçu pendant le travail de remix d’Oxygène 8 que leur travail pouvait s’accorder avec n’importe lequel des 10 (vous avez bien lu, dix !) morceaux parmi lesquels ils ont dû choisir. C’est clair que certains titres ont donc été écarté de la sélection finale de Jean-Michel. 

On entend bien un extrait d’Oxygène 1 pendant l’interlude Odyssey finale, mais c’est uniquement un effet de remplissage. De plus, ce sont les titres les plus rythmés de l’album (excepté Oxygène 13) de 1997 qui ont été retenus, puisque Oxygène 9 a été délaissé.

Seule exception à cette loi des séries, la version drum’n'bass à succès de Rendez-vous 4, rebaptisé Rendez-vous 98, dont la version edit, très proche de l’esprit des Chemical Brothers, décroche la douzième place des charts britanniques et le clip fait écho à la Coupe du monde de Football en France. Pour le reste, l’Eminent de Jarre est samplé à tout va. Dans le livret de l’album, chacun des artisans de l’album livre un commentaire sur l’importance de Jean-Michel Jarre en matière de musique électronique en général, et dans leur travail en particulier. Hani déclare admirer ses talents de mélodiste, DJ Cam loue l’un des pionniers de la musique électronique, et tout à l’avenant. 

 


> Description du projet


Ici il s’agit d’un exercice de style qui se présente en trois paliers. La première phase de l’album est une exploration orientale, hip-hop et ambient, la deuxième est une relecture trancede l’opus jarrien (qui se prête plus naturellement à ce genre), la troisième et la plus courte étant plus orientée big beat / acid house. Globalement on peut dire que plus le disque avance, plus il devient rythmé. Entre chacune de ces étapes de l’odyssée, sur trois pistes, une voix triturée de Jarre égrène un petit poème onirique écrit par Jean-Michel :

Walking upside down in the sky
Between the satellites passing-by
I’m looking for my dreams
Smoking some golden beans
Gliding along on a black rainbow
I fly away with my shadow while,
Scratching the moon like a DJ,
The night follows its odyssey.

Claude Monnet derrière ses ordinateursLe titre le plus solide de cette compilation est à mon avis le remix d’Oxygène 10 par Resistance D. Sunday Club démontre sa capacité à dramatiser Oxygène 8 à grand renforts d’effets flanger. Loop Guru fait coexister tablas indiennes et gros son analogique dans un jeu de déséquilibre assez divertissant. Côté déception, la reprise d’Oxygène 11 colle tant à son modèle que son habillage techno parait dérisoire. Même écueil pour la reprise d’Oxygène 8 par Hani, qui conserve la structure d’origine de la chanson en n’y apportant pas grand-chose. À l’inverse, Takkyu Ishino s’empare du thème d’Oxygène 8 en installant ses propres sons stridents au premier plan, pour en faire un mutant assez sympathique.

C’est le DJ parisien Claude Monnet qui assure le mix des pistes, pour une durée totale d’un peu plus d’une heure. Claude Monnet est un DJ majeur qui a travaillé pour les plus grand clubs en Europe : Le Queen, le Palace, les Bains Douches, le Ministry of Sound de Londres ainsi que Miami, Tokyo et Ibiza. Il est l’un des fers de lance de la « French Revolution » de la musique électronique avec Cassius et Daft Punk, à l’été 1998. Jarre le rencontre pour montre l’un de ses concerts les plus iconoclastes pour les fans : La Nuit électronique du 14 juillet 1998.

Odyssey est par ailleurs la première collaboration de Jean Michel avec Joachim Garraud de Square Prod. Ce personnage jouera un rôle important dans la suite de la carrière de Jean-Michel.


> Mettre en images la musique


Le logiciel JArKaos, Interactive Odyssey, conçu par ARkAos et Jean-Michel JarreLe CD comprend également un logiciel exclusif, JArKaos. Jarre l’a développé avec la société belge ArKaos Inc en 1997. Il donne la possibilité de fabriquer son clip vidéo en direct. L’auditeur peut l’installer au choix sur PC (Windows 95 et la plupart des Windows 98, mais pas XP) ou Mac (Power PC). Pendant que l’on écoute l’album, on peut, de manière très intuitive, utiliser son clavier d’ordinateur pour composer des animations visuelles. Celles-ci sont basées sur une succession d’images conçues par des étudiants de l’école de graphisme Supinfocom. L’interface permet d’ajouter des effets sur les images, de sorte que l’on puisse synchroniser la musique avec les images. Je dois avouer que ce logiciel est assez amusant, même si sa durée de vie (comme disent les gamers) est assez limitée.Odyssey through 0² a également été le prétexte de plusieurs expériences. D’abord une émission d’une heure sur M6 intitulée DJ d’une nuit, et un mini-concert avec Claude Monnet, une expérience multimédia qui se double d’une expérience 3D au Parc des expositions le 18 septembre 1998.


> Mot de conclusion


Dans l’ensemble, même si la moyenne des titres est meilleure que celles de Jarremix, c’est tout de même une production qui déroutera les fans. Il n’en reste pas moins que la musique est susceptible d’intéresser surtout ceux qui ont su apprécier les titres dansants de Téo & Téa. Les tempos quasiment identiques d’Oxygène 8 et 11 (surreprésentés dans l’album) aident aussi à créer une continuité d’esprit entre ces titres aux structures hétéroclites.


> Track-listing


  1. Odyssey Ouverture
  2. Oxygene 10 (Transcengenics 1)
  3. Oxygene 7 (DJ Cam Remix)
  4. Oxygene 8 (Hani’s Oxygene 303)
  5. Oxygene 8 (Hani’s Oxygene 303 Reprise)
  6. Odyssey Phase 2 [INTERLUDE]
  7. Oxygene 10 (Resistance D Treatment)
  8. Oxygene 8 (Transmix)
  9. Oxygene 8 (Sunday Club)
  10. Oxygene 10 (@440 Remix Dub)
  11. Odyssey Phase 3 [INTERLUDE]
  12. Oxygene 11 (Remix)
  13. Oxygene 12 (Claude Monnet Remix)
  14. Oxygene 8 (Takkyu Ishino Extended Mix)
  15. Odyssey Finale  [INTERLUDE]
  16. Rendez-Vous 98 (Appolo 440 Remix) [BONUSTRACK]
  17. Oxygene 13 (Tetsuya (TK) Komuro Remix)

 


> Ressources sur le web


 


Un commentaire

  1. Pierre dit :

    Album de remixes dont j’écoute les phases 1 et 2 avec plaisir. La 3ème me lasse vite en revanche.

Répondre

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont