Interior Music (2001)

Pochette d'Interior Music de Jean Michel JarreInterior Music est un disque de Jean Michel Jarre très particulier, puisqu’il s’agit d’une commande de la marque d’audiovisuel Bang & Olufsen. La musique de cet album a seulement été jouée lors de l’inauguration d’un magasin de la marque (à l’origine un showroom, sur les Champs-Elysées, au niveau de Franklin Roosevelt) à Paris, le 4 octobre 2001. Interior music est un concept global qui a la forme d’une installation multimédia avec des téléviseurs et des haut-parleurs. Aujourd’hui, la marque possède 50 magasins en France. Pour ce qui est de la musique (car je n’ai pas vu l’installation vidéo – seules les photos ci-dessous témoignent), ce sont deux pistes de 25:57 jumelles l’une de l’autre, sauf que le deuxième a été amputée de ses paroles pour ne conserver que les instrumentaux. L’arrière-plan sonore de l’album est constitué pour l’essentiel des clapotis et le bruissement d’eau en surface.

Jarre pose devant le logo Bang & Olufsen en 2001. Photo de la collection de Christophe d'AerozoneNous sommes très loin des disques commerciaux de l’artiste lyonnais. Nous sommes plutôt dans la lignée du Jarre du GRM de Pierre Schaeffer. Seuls 1.000 exemplaires de cet album ont été pressés, et distribués dans les magasins de la chaîne qui étaient incités à le jouer, ainsi que donné aux invités de l’inauguration. Le disque n’a pas de numéro de catalogue, même s’il est griffé Francis Dreyfus Music, et rien n’est connu sur sa conception. Aussi s’est-il retrouvé sur objet de curiosité sur les sites de partages de musique sur Internet (de fans de Jean Michel, principalement), et Jarre en-a-t-il donné quatre extraits en MP3 sur la toile.

 


> Première piste


Photo de la collection de Christophe d'AerozoneLa première piste, intitulée Bonjour-Hello, est un exercice dit de musique concrète, qui utilise des voix d’un homme et d’une femme qui disent à tour de rôle une série feuilletonesque de courtes phrases en français, en anglais, et parfois en danois. En voici quelques exemples :

« Vous êtes belle. » – « Est-ce que vous me voyez ? », « As-tu rêvé cette nuit ? »  – « Aujourd’hui, avez-vous embrassé quelqu’un ? » « Bienvenue ailleurs. » – « I am looking at you. » -  »How do you see your future ? » -  »I love you ! » – « How are you today ? », etc.

Ces phrases laconiques sont déroulées et parfois répétés plusieurs fois, avec différentes intonations. Ici, ce sont des mots chaleureux. Ailleurs, ce sont des chuchotements. Pour un français, on a l’impression d’être dans un cours de langue anglaise. Des courtes allusions publicitaires en danois du nom de la marque Bang et Olufsen (fréquemment appelé B&O) sont également diffusées, et permettre d’effacer cette perception trop scolaire. Par moments, des accords de piano, à la manière de ceux de Sessions 2000, son disque de jazz controversé et non-desiré, des bandes jouées à l’envers ou des fragments orchestraux rompent la monotonie de la conversation imaginaire qui se déroule. Je dis « imaginaire », car à aucun moment les deux voix ne se répondent explicitement. Il n’y a rien à dire de plus, sinon que ce morceau, qui est fréquemment décrit comme  le morceau le plus hypnotisant de Jean Michel Jarre.


> Deuxième piste


Photo de la collection de Christophe d'AerozoneLa deuxième piste, Whispers of life, on l’a dit, est une reprise instrumentale de la première. C’est un morceau de style ambient qui reprend pour partie l’esprit du morceau En attendant Cousteau ou de certains travaux de Brian Eno. Sur la  pochette de l‘album, il est mentionné le fait que ces morceaux seraient des fragments d’un futur album. Certains bruitages d’oiseaux, comme des piaillements et des battements d’ailes que l’on trouve dans cet album ont été réutilisés comme transition dans le disque Aero. Un piano très étouffé donne à entendre une mélodie assimilable à Oxygène 12 (à 12:30). Des tablas indiens se retrouvent accolés à un orchestre symphonique.Jarre a poursuivi son travail d’excavation de ses archives des années 2000 pour le compte de grands groupes industriel en 2006. Il a en effet publié le Sublime Mix, un continuum de morceaux des albums « Live in Printemps de Bourges, 2002 » et  « Geometry of love, 2003 », pour la marque Jaguar.Pour conclure mon propos, Interior Music est un album de musique décorative paisible, qui peut laisser l’auditeur obstiné (celui qui va au bout des 52 minutes de musique) entre deux sentiments : la perplexité devant l’arbitraire de la construction et l’admiration devant la musique d’un artiste, qui défie l’analyse musicologique.


> Track-listing


  1. Bonjour, Hello (25:58)
  2. Whispers Of Life (25.56)

 


> Ressource sur le web


 


2 commentaires

  1. Chris m’a aussi donnée une publicité de la même époque, pour la marque, mais pas du même concept à voir ici : http://fr.youtube.com/watch?v=E3cMxBTBgTE

Répondre

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont