IMac night à l’Apple Expo (18/09/1998)

Imac NightDans le cadre du quinzième Apple Expo(du 16 au 20 septembre) et à l’occasion de la présentation du nouvel ordinateur Imac, Jarre, ambassadeur de la marque et ami de Steve Jobs (le PDG d’Apple) a donné un concert dans un des grands halls (le hall numéro 6) du Parc des expositions de Paris. Le nom de l’évènement est tout trouvé : il s’agit de l’Odyssée électronique, en clin d’oeil à l’album de remix sorti au printemps 1998.

Le but de ce concert était de démontrer les possibilités techniques multimédia de la machine. Sur scène se trouvaient donc deux Imac, ainsi que deux G3. Jean Michel est un fidèle de Mac, il a eu l’un des premiers modèles de la marque. Il avait aussi un aspect nouveau et intéressant pour Jean-Michel, puisqu’il permit aux gens présents de profiter des images générées par ordinateurs non seulement en 2D, mais aussi en 3D par Jessie Deep, grâce à des lunettes spéciales.

Au total, ce furent 6.000 personnes qui furent admises pour ce concert gratuit, et de nombreuses personnes furent refoulées, faute de place. En effet, vendredi soir, pour décrocher son sésame d’entrée, il fallait avoir réserver sa place sur le site Internet de la marque à la pomme (et non à la gomme), et les retirer juste avant le début du show à l’intérieur du salon. Une belle bousculade a marquée l’entrée dans la salle, car les invités VIP ont été quelque peu mélangés aux autres. Dans la salle se trouve Steve Jobs en personne, qui échangeait avec les passionnés. Ce fut un brassage intéressant de fans de musique électronique et de fans de technologie tout court.


> Brassage du public


Imac nightSur (la très large) scène avec Jean Michel, DJ Claude Monnet derrière ses platines, les deux membres d’Appolo 440 Cliff Hewitt et Paul Kodish, et enfin Christopher Pappendieck à la basse. Contrairement à la Nuit éléctronique, en plus des morceaux de l’album Odyssey through O², quelques classiques du répertoire jarrien furent intégrés au concert, tels Souvenir de Chine ou Equinoxe 4. Oxygène 13 fut aussi intégré dans la track-list en morceau de sortie, dédicacé à Steve Jobs. Jean Michel a même joué du Theremin sur le remix d’Oygène 10 par Loop Guru, et de l’accordéon sur le morceau Chronologie 6. Mais l’essentiel de la track-list est constitué des remixes d’Oxygène. Initialement prévu pour être un mini-concert (showcase), la durée du spectacle a été in fine portée à 1h30, ce qui, pour un concert (semi) gratuit, était une aubaine par les fans déçus par la transgressive Nuit électronique. Seuls petits bémols : l’acoustique approximative de ce hall et le coté répétitif des visuels desservait un peu la qualité générale du spectacle.

> Une nouvelle dimension

Imac nightTout ne commence pas formidablement bien, puisqu’un quart d’heure avant le concert, un projecteur tombe en panne. Qu’à cela ne tienne, le tout est réparé en peu de temps, retardant un peu le début de la prestation de Jamie. Le lyonnais est muni lui aussi de lunettes stéréoscopiques (au films caractéristiques rouge et bleu), et d’une caméra-tige, qui permet de le filmer en 3D. L’effet est saisissant. Le visage de Jean Michel apparait aussi réel que géant pour les spectateurs (essentiellement pour ceux des premiers rangs !)Au moment du morceau Revolutions, la fille de Jean Michel, Emilie Jarre, a effectuée un danse orientale en faisant onduler ses bras devant la caméra spéciale.

Les images stéréoscopiques projetées sur les cinq écrans géants de la salle permettait au public de ressentir des sensations psychédéliques. La majorité d’entre eux avaient déjà été vues lors de l’émission de M6 DJ d’une nuit. Ils comprenait des jeux de couleurs, de forme et de mouvement, filtrées comme sous Photoshop. C’est un visage d’Alien style Roswell (voir image ci-contre) qui illustrait le morceau extra-terrestre Oxygène 2. On a une idée assez précise du style d’image utilisée, qui donnent un peu le tournis, si on se réfère à la version 3D d’Oxygène Live in your living room.

Ce concert préfigurait donc l’attraction ultérieure de Jarre pour les visuels en 3D, et fut globalement bien accueilli par les fans présents. Malheureusement, comme souvent dans les concerts intimistes de Jarre, seuls quelques bootlegs circulent et il n’y eut pas de captation viédo.


> Track-listing

  • Oxygene 10 Trancengenics 1
  • Chronologie 6
  • Oxygene 8 Hani’s Oxygene 303
  • Paris Underground
  • Souvenir of China
  • Equinoxe 4
  • Oxygene 10 Resistance D Treatment
  • Oxygene 8 Sunday Club
  • Oxygene 2
  • Oxygene 11
  • Oxygene 12
  • Revolutions
  • Oxygene 13

Note : Merci à Jean-Philippe Ghedjati pour les photos.

 


Un commentaire

  1. chris@aerozone dit :

    Il existe 2 captations vidéo amateur de ce concert.

Répondre

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont