Peter Baumann

Peter Baumann..::Article rédigé par etiennefroes::.. Ce claviériste est né à Berlin le 29 janvier 1953. Dès l’âge de 14 ans, il participe à son premier groupe de rock qui s’appelle «Berlin based ants». Il en est l’organiste. Plus tard, il rejoint une autre formation musicale : «Burning touch». Il est toujours au clavier. Aucun disque ne paraît.

En 1971, Steve Schroyder, organiste, quitte Tangerine dream qui se met à la recherche d’un remplaçant. C’est au «beat studio» de Thomas Kessler que Tangerine dream alors composé de Christoph Franke et Edgar Froese, rencontre Peter Baumann. Le tout jeune homme sort des sons étranges et incongrus de son orgue et convainc Tangerine dream qu’il a trouvé celui qui lui manque. Peter Baumann va donc lier son destin à celui du groupe allemand pendant quelques années. Il lui arrivera d’abandonner ses compères pendant quelque temps pour mieux revenir ensuite. C’est ainsi qu’en août 1973 lors d’un concert parisien, on verra réapparaître Klaus Schulze au sein de Tangerine dream pour assurer l’intérim de Peter Baumann, absent. En 1975, il disparaît à nouveau pour aller à Katmandou alors que Tangerine dream doit se lancer dans une tournée en Australie. C’est le talentueux musicien et compositeur Michael Hoenig qui le remplace au pied levé.

Mais Peter Baumann a des ambitions musicales personnelles différentes de celles de Tangerine dream. En 1976, il fait paraître son premier disque solo, «Romance 76», avec la participation de l’ensemble philharmonique de Munich. Après cet intermède qui l’a écarté quelque temps de la formation musicale allemande, celui-ci la rejoint pour participer à l’enregistrement du nouveau disque de Tangerine dream, Stratosfear. Le trio reconstitué produit ensuite, la musique du film «Sorcerer». Au printemps 1977, Tangerine dream se lance dans une grande tournée aux États-Unis. De ce long périple sortira un disque en public intitulé « Encore ».



> Encore un départ pour Tangerine dream

Peter BaumannFin 1977, Peter Baumann quitte définitivement ses deux compères pour se lancer dans une carrière solo et dans la production. Il produit Conrad Schnitzler, mais refuse de s’atteler au travail pour le disque de Pink Floyd, «Animals» qui ne l’enthousiasme guère. Il sort quelques albums solo dont la musique s’éloigne de plus en plus de celle de Tangerine dream pour être plus «pop» ou «new wave» et s’installe à New York.En 1985, il décide d’abandonner la composition et crée ainsi sa maison de disques, «Private music». Ce nouvel éditeur produit des artistes comme Suzanne Ciani, Yanni, Patrick O’Hearn et même plus tard Tangerine Dream.En 1992, Peter Baumann souhaite revenir à la création musicale et fonder un groupe. Il s’associe à John Baxter et à Paul Haslinger, qui avait fait tout comme lui partie de Tangerine Dream. Cette formation musicale s’appelle «Blue Room». Un seul disque paraît mais de manière très confidentielle. Deux ans plus tard, il vend sa compagnie, Private music, et décide de se lancer dans les affaires. Il abandonne le monde musical.

> Discographie

> Avec Tangerine dream

  • Zeit (1972)
  • Atem (1973)
  • Phaedra (1974) – Mysterious semblance at the strand of nightmares (single) (1974)
  • Rubycon (1975) – Extracts from Rubycon (single) (1975)
  • V (1975)
  • Ricochet (Live) (1975) – Ricochet parts 1-2 (single) (1975) – Excerpt from Ricochet (single) (1975)
  • Stratosfear (1976) – Stratosfear/the big sleep in search of hades (single) (1976)
  • Encore (Live) (1977) – Monolight/coldwater canyon (single) (1977) – Monolight (single) (1977) – Monolight/hobo march (single) (1977) – Encore/hobo march (single) (1977)
  • Sorcerer (B.O.) (1977)
  • Betrayal/betrayal (single) (1977) – Betrayal/grind (single) (1977) – Betrayal/search (single) (1977) – Grind/betrayal (single) (1977) – Grind/impressions of sorcerer (single) (1977)

> Carrière solo

  • Romance 76 (1976) – Bicentennial Present (single) (1976)
  • Welcome to joyland (sous le pseudonyme Leda)
  • Trans Harmonic Nights (1979) – Biking Up The Strand (single) (1979)
  • Repeat Repeat (1981) – Realtimes (single) (1981) – Daytime Logic (Extended Dance Mix) (single) (1981)
  • Russians are coming (single avec Conrad Schnitzler) (1982)
  • Strangers In The Night (1983)
  • Blue room (Avec Paul Haslinger) (1992)
  • Phase by Phase: A Retrospective ’76 – ’81 (1996)

> Filmograhie

  • Le convoi de la peur (Sorcerer) (1977)
  • Pauline et l’ordinateur (1977)

> Ressources sur le web 

  • Un diaporama sur Peter Baumann sur la musique de The Third Site (album Trans Harmonic Nights) : Image de prévisualisation YouTube
 


3 commentaires

  1. fabrice b dit :

    Son coup de génie à été la fondation de Private Music qui à produit quelques remarquables albums et surtout à permis de découvrir des artistes comme Patrick O’Hearn,Yanni,Sanford Ponder,Suzanne Cianni,Carlos Alomar etc……

  2. luc dit :

    un musicien innovateur et de talent qui s’est perdu dans la production de disques assez inégaux.
    son coup de maitre restera ROMANCE76, puis une approche plus robotique avec TRANS HARMONIC NIGHTS.

  3. Mmarkus dit :

    En fait il a surfé sur plusieurs coup de genie, et tenté plusieurs expériences avant Private Music qui a été effectivement un moteur utile pour découvrir pleins d’excellents artiste, je mettrais en évidence Patrick O’Hearn et aussi la synthésiste Suzanne Ciani…
    Déjà son aventure avec Tangerine Dream en était un, puis le début de sa carrière solo également, sont esprit toujours innovateur ne s’est donc pas arrêté a son style épique des débuts, Trans harmonic nights entamait sa métamorphose vers la production, comme son projet avec LEDA en 1978 puis ses essais Electro-pop, comme « Repeat repeat » ou « Stranger in the Night », chacun a droit a son clip. Cette dernière période new-wave doit pourtant ravir au amateur de Synthé pop, comme Depeche Mode, Yazoo, Vince Clarke et son Erasure, Gary Numan, Human league et autre Visage, Ultravox ou thompson Twins. Il y a aussi des new comers récemment dans ce domaine, Goldfrapp,Hooverphonic ou TIGA et l’incroyable I Synthesist! comme quoi tout ces mouvements ne mourrons jamais vraiment… merci peter!

Répondre

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont