Steve Jolliffe

Steve Jolliffe..::Article rédigé par Etiennefroes::.. Ce musicien est né le 28 avril 1949 en Angleterre. Sa carrière commence en 1967 où il forme avec Rick Davies le groupe «The joint» qui deviendra par la suite «Supertramp». En 1968, il se trouve à Berlin ou il étude la musique. A cette occasion il côtoie Edgar Froese et Klaus Schulze. Il participé ainsi pendant un an  aux premiers balbutiements de Tangerine dream. En 1969, il quitte Berlin pour l’Angleterre alors que Tangerine dream s’apprête à enregistrer Electronic meditation.

En Grande-Bretagne il rejoint le groupe «Steamhammer» formation musicale de blues et de rock. En 1973, il quitte ses compagnons pour se lancer  dans l’enregistrement solo de musiques de films.

 


> Le rêve orangé

En 1978, Edgar Froese fait appel à lui pour remplacer Peter Baumann, parti de Tangerine dream. Klaus Kieger rejoint également le groupe allemand. Avec Steve Jolliffe, la musique de Tangerine dream évolue : des intruments acoustiques sont introduits; Steve Jolliffe chante et les compositions sonnent plus rock. Cette évolution ne plait guère aux fans du groupe allemand. Steve Jolliffe abandonne donc Tangerine dream pour retourner à une carrière solo. Klaus Krieger quittera le groupe allemand un an plus tard.Durant les années 80, il enregistre plusieurs disques. En 1986, il collabore à l’enregistrement du disque «Miditation» de Richard Wahnfried (Klaus Schulze). 

 


> Le rêve américain

Au début des années 90, il part aux États-Unis, où il enregistre plusieurs disques. A partir de 1994, de retour en Angleterre, il produit de nouveaux albums. Il travaille également avec le groupe « Eat static »  (anciennement « Ozric tentacles ») pour l’enregistrement de leur disque, « science of gods ». Il forme même un duo avec un membre d’Eat static, Merv Peplar, qui s’intitule « The Hi Fi Companions ». Ils font un disque qui s’appelle « Swingers in paradise » qui ne sortira qu’en 2004.A l’issue de nouvel épisode, Steve Jolliffe reprend sa liberté et produit de nouveaux disques aussi bien marqués par la musique électronique que par la musique classique. Aujourd’hui, il poursuit son bonhomme de chemin dans la même veine musicale.  


> Discographie

 

  • Mark II (avec Steamhammer)
  • Cyclone (avec Tangerine dream) (1978)
  • Drake’s Venture (1980)
  • Earth (1981)
  • Journeys Out of the Body (1982)
  • Japanese butterflies (1983)
  • Beyond the Dream 1984)
  • Voices (1985)
  • New age emotions (1986)
  • Miditation (avec Richard Wahnfried)
  • The minotaur (1987)
  • Doorways To The Soul (1988)
  • The Japanese Way (1988)
  • The Art Of Minimalism (1989)
  • Ethereal (1990)
  • Escape (1991)
  • Warrior (1992)
  • Maya (1993)
  • Alien (1994)
  • Zanzi (1995)
  • Temmenu (1996)
  • Science of gods (1997)
  • Omni (1997)
  • Deep Down Far (1999)
  • Swingers in paradise (The Hi Fi Companions ) (2004)
  • Mexico rising (avec Mark Jenkins, Alquimia, et Richard Pinhas) (2006)

Son site internet : http://www.stevejolliffe.com/

 


Répondre

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont