Dead can Dance – Toward the within (1994)

Towards the within (Pochette du DVD de Dead can dance)Un après l’album à succès Into the labyrinth (septembre 1993), Dead Can Dance tourne en Europe et aux États-Unis. Ils sortent un album puis une vidéo intitulée Toward the within, qui saisit l’esprit de cette tournée. Cette captation a été effectuée au théâtre Mayfair de Santa Monica (en Californie) en novembre 1993. Pour l’anecdote, cet édifice a été détruit peu de temps après le concert par un tremblement de terre et dû fermer.

Le film est dû à Mark Magidson, qui a ajouté au montage des extraits d’interviews séparés de Brendan Perry (guitare, chant, percussions diverses) et Lisa Gerrard (chant, Yang ch’in, percussions diverses). D’abord sorti sur VHS et Laserdisc, il a été transféré sur DVD (manque toujours le morceau solo de Gerrard Persian Love Song) en 2001, et ce, avec une image nécessairement altérée, d’autant que la lumière sur scène est très tamisée.



> Contenu du DVD

La vidéo a été intégrée en 2002 dans le coffret Dead can Dance 1981-1998, date qui marque malheureusement la fin de ce groupe. Sur les versions ultérieures du DVD, cinq vidéoclips ont été rajoutés, dont deux extraits de Baraka, réalisé par Magidson, Yulunga (Spirit Dance) et The Host of Seraphim. Les quatre autres sont : The Carnival Is Over, Frontier et The Protagonist.C’est le seul album live du groupe, et il regroupe nombre d’inédits, puisque seules quatre correspondent à des albums studios du groupe. Yulunga (Spirit Dance) et The Wind That Shakes the Barley sont issus de l’album Into the Labyrinth, Cantara de Within the Realm of a Dying Sun (1987)  et The Song of the Sybil, issu d’Aion (1990) . Trois des chansons de lisa Gerrard : Persian Love Song, Tristan et Gloridean (ici, chanté à quatre voix) figureront sur son premier album solo, The Mirror Pool (1995).


> Performances vocales

Brendan Perry entraîne de sa voix incandescente l’auditeur dans le registre du folk irlandais, avec des titres enchainés I can See now et American dreaming. Sur scène, le musicien s’accompagne à la guitare ou joue du low D whistle, la flûte traditionnelle métallique irlandaise qu’on retrouve aussi sur la B.O. de Titanic.  Meilleure prestation de Perry selon moi, celle du morceau incantatoire I Am Stretched on Your Grave, basé sur un poème du XVIIème siècle. Les deux claviéristes,Quant à Lisa Gerrard, elle joue du yan ch’in, une sorte de dulcimer chinois qui s’actionne avec des marteaux en bambou. Divers tambours, gongs et deux claviéristes accompagnent les deux solistes qui alternent leurs chants. Dans les commentaires de Brendan, il explique que de chanter à tour de rôle leur permet de mieux ressentir la musique l’un de l’autre. Le réalisateur a eu la fulgurance de filmer le visage de Lisa en plan serré à certains moments tandis qu’elle chante, et cela permet de saisir les plus fines modulations de sa bouche et de son visage. L’introduction a capella de Tristan est à cet égard particulièrement envoûtante. Quand à Cantara et son parfum d’orient enivrant, il vous accroche à votre fauteuil. Le concert se clôt sur l’interprétation de « fade away », une balade mélancolique à souhait.


> Musiciens

  • Lisa Gerrard : chant, percussions diverses
  • Brendan Perry : chant, guitare 12 cordes, flûte, percussions diverses 
  • Lance Hogan : Guitare 12 cordes, basse, deuxième voix, percussions diverses
  • Rinan O’Snodaigh : Percussions, deuxième voix, et bonds de kangourous
  • Robert Perry : Percussions, flûte, deuxième voix
  • John Bonnar : claviers, caisse d’orchestre 
  • Andrew Claxton : claviers, percussions diverses
 


4 commentaires

  1. Yanick dit :

    J’ai très apprécié le concert de Lisa Gerrard en solo auquel j’ai pu assister en 2007 à Montréal. Cependant, je regrette de ne pas avoir pu assister à un concert de Dead Can Dance. Toutefois ce DVD nous donne un bon aperçu. Chose certaine, la performance du percussionniste Rinan O’Snodaigh en vaut le visionnement !

  2. Veridis dit :

    Avec Dead Can Dance on passe de la cold wave du début des années 80 à de la musique médiévales voire un peu World sur les dernières productions avant la dissolution du groupe.
    Il est aussi à noter que Lisa et Brendon ont chacun sortit des albums solos plus ou moins bons mais sans plus…

  3. Montona dit :

    Jean-Michel tu peux te rhabiller à coté de Dead Can Dance!!
    Sans rancune,

    Jean-Claude Montona

  4. veridis dit :

    On ne peut pas comparer Dead Can Dance à Jean Michel Jarre ce sont deux univers différents…

Répondre

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont