Yazoo

Le groupe YazooYazoo est un groupe éphémère mais au succès retentissant qui a duré dix-huit mois, et a signé deux albums : Upstair’s at Eric’s et You and me both. C’est l’un des groupes les plus emblématiques de la scène New Wave en Angleterre. Les deux membres de Yazoo sont respectivement Vince Clarke (le fondateur de Depeche Mode, né en 1960) aux claviers et Alison Moyet aux chants. Ils se sont rencontré en 1982 à Basildon, au moment ou Clarke rechignait à suivre Depeche Mode dans les tournées après les succès des singles Just can’t get enough et New Life. La jeune chanteuse punk Genevieve Alison Moyet alias « Alf » (née en 1961), issue du groupe local, Screaming Abdahs, passe la petite annonce suivante dans le Melody Maker : « Jeune chanteuse cherche groupe semi-professionnel ». Alison possède un répertoire qui pioche du côté du blues, et sa voix très particulière a influencé de nombreuses autres chanteuses à l’époque. Le nom Yazoo provient d’ailleurs du nom d’un vieux label de musique blues. Pour l’anecdote, suite au procès (à 3 millions et demi de livres) intenté par un groupe américain qui portait le même nom (c’est aussi le nom d’une ville aux États-Unis), ils se sont faits baptisé Yaz pour l’Amérique du Nord.

 


> Premier album 

YazooLes deux jeunes gens signent sur le label Mute de Daniel Miller. Avec leur single Only You (chanson refusée par Depeche Mode), ils atteignent la deuxième place du top 40 en Angleterre en mars 1982, et reste 14 semaines dans le classement. Le titre sera d’ailleurs remixé en 1999 et très apprécié des pistes de danse. Pour Clarke, le choc est amorti, car il a déjà connu le succès, mais pour Alf, l’adolescente non-conformiste, c’est une marche haute à franchir de se produire àla télvision avec des chansons aux textes assez… comment dire… premier degré ! Leur deuxième single, Don’t go, en juillet, connait un parcours similaire, grimpant à la troisième place. Le reste de cet opus est assez expérimental. Ces succès permettent de mettre en orbite leur premier album, Upstairs at Eric’s. Le nom de l’album est un clin d’œil à leur coproducteur Eric Radcliffe, grand manitou du son Depeche Mode et Yazoo, entre autres. L’instrumentation se compose d’un bouquet de synthétiseurs monophoniques qui forme des mélodies pénétrantes, ainsi que de boucles de cassettes qui forment des phrases surnaturelles. Par ailleurs, François Kevorkian remixe le titre situation, la face B d’Only You. Aux États-Unis, Upstairs at Eric’s restent 92 semaines dans les 200 meilleures ventes d’albums. L’aventure américaine de Yaz commence avec une mini-tournée là-bas :  »Tout le concept c’est que je branche l’ordinateur, qu’Alison commence à chanter, et que j’aille boire des coups pendant ce temps. », déclare Clarke non sans humour. En fait, le groupe fonctionne par antinomie : lui, technique, elle, instinctive à souhait. Elle, communicative, lui, extrêmement reservé.

> Deuxième album 

Le deuxième album de Yazoo, You and me both, parait en juillet 1983. C’est ce disque aux paroles plus chiadées qui décroche la première place du top anglais et s’installe à 69ème aux États-Unis. Peu de temps après la sortie de cet album, Moye et Clarke décident de se séparer, tout en restant en relation à distance. La jeune femme signe sur Columbia et approfondit son talents de blueswoman.Au fil de l’eau, un million de You and me both s’écoule. Au milieu des années 90, une reprise d’une chanson de Moyet par Clarke ne peut voir le jour pour des problèmes de droits avec la maison de disques Sony. Des compilations-ré-éditions des albums (les plus récents, In your room, 4CD et DVD en 5.1 en 2008) et divers remixes remettent le groupe dans la lumière. Par exemple, en 2006, Starting Rock réalise un reprise très fidèle de Don’t Go. La télévision (dont la série The Office sur la BBC) et les jeux vidéos (Nintendo Game Boy Advance) se sont largement servis dans les morceaux du duo. Des documentaires sur la genèse de Yazoo refont surface. Il y aura une courte période de reformation de Yazoo, en 2008, avec une tournée à la clé, Reconnected Tour, ainsi qu’un CD Live.

Au final, la carrière solo de Moyet a connue plus de bas que de hauts, tandis que Clarke officie toujours avec constance, après un passage par The Assembly, au sein de son groupe Erasure (depuis 1985) dont il écrit les chansons avec la gloire à la clé (25 millions d’albums vendus).


> Ressources sur le web

 


Répondre

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont