In-doors 13 : Manchester

indoorsetiquette.gif Gros rendez-vous pour Jarre ce samedi en Angleterre, dans la troisième ville du pays en population, puisque ce sera l’assaut de la plus grande salle de cette tournée avec 22.000 places. Le Manchester Evening News (abrégé le MEN) est une salle polyvalente qui peut accueillir de 3500 à 22.000 spectateurs. L’année dernière, elle a reçu les championnats du monde de natation en petit bassin. Pour Jarre, ce sera le grand bain de foule !

Pour les plus anglophones d’entre vous, suivez le Tour diary de Robin Hosgood sur JarreUK. Naturellement, pour tous les autres, plus d’infos dès que possible.
Le Manchester Arnea où se produira Jarre le 23 mai dans le cadre de sa Tournée In-doors

Témoignage d’un ex-fan, Kia Farnhill : 

Je devais être au concert des Docklands, mais dans un concours de circonstances, mon père a refusé que j’y aille… J’ai fini par venir à un concert de Jean Michel Jarre et je dois dire que j’étais nerveux. Jarre a été le point de départ de ma découverte de la musique électronique. J’ai découvert Kraftwerk et consorts après le fameux concert de Houston. Le travail des débuts de Jarre était très innovant. Certains pourront discuter ce point, mais il me semble qu’après Zoolook, Jarre n’ait plus poussé les expérimentations plus loin. Tandis que Kraftwerk expérimentait avec l’équipement, la technologie et les sons, de pair avec Undergound Resistance, Jarre se contentait de flâner autour de la trance, genre que je trouve souvent de seconde main et parfois ennuyeux : en un mot, une insulte à son talent. Même si je donne un carton jaune à l’album remix de Kraftwerk, qui est aussi un crime. Je dois avouer que je me reconnecte à l’univers de Jarre uniquement à travers les anciens albums « classiques ». Je suis arrivé hier soir avec appréhension, car je ne voulais pas être déçu. Et je ne l’ai pas été. À part un morceau que j’ai jugé immédiatement commercial [NDLR : On ne sait pas lequel], c’était un show électronique de grande qualité. Un hommage magnifique à son père, issu de l’album Rendez-vous m’a même mouillé les yeux. Une magnifique soirée de musique. Toutefois, elle reflète bien le manque d’inspiration post-années 80 de Jarre. S’il vous plaît, monsieur Jarre, écoutez Kraftwerk, innovez ! Merci pour ce merveilleux concert, ma femme et moi l’avons adoré. J’aurais aimé danser et il y avait plusieurs milliers de personnes qui devaient avoir la même envie que moi.

Témoignage d’un fan, Kaotician, sur le forum officiel :

J’ai vraiment apprécié le design de ce show. Avec la scène dénudée et la pile des hauts parleurs masquées derrière les musiciens, on pouvait regarder les musiciens s’exprimer mieux que si ce n’avait pas été le cas. Même si la musique live au clavier ne se prédispose pas à posture théâtrale du rock à guitare, l’énergie de Jean Michel à travers tout le concert a certainement contribué au show, comme sa prestation au keytar. La partie la plus délectable de ce show était combien de dynamisme Jean Michel a ajouté à sa musique, ce qui a fait que ce n’était pas les simples interprétations des morceaux familiers, et j’ai entendu de nouvelles mélodies se développer pendant le concert. Les deux bis nous ont ravis, et à contrario de ce que je lis à propos d’autres concerts, des tas de gens se sont levés pour danser. J’attends avec impatience le DVD Live et le CD, et j’espère qu’il tournera bientôt de nouveau.

Témoignage piste par piste d’un fan anglais, Jay.P (36 ans), sur le forum Zoolook :

Bon sang, je n’arrivai pas à croire que cela fait douze ans que je ne suis pas allé à un concert ! (La date de Jarre à Birmingham pour l’Oxygène Tour 1997). J’étais bien place de là où j’étais assis, à gauche de la scène et légèrement surélevé, je n’ai rien raté de la prestation.
Revolution industrielle 2 : un bon début, mais j’ai trouvé que les basses étaient trop fortes et secouaient le sol, j’espérai que le son améliore au fur et à mesure du concert.
Les chants magnétiques 1 : J’ai toujours aimé cet album : Les chants magnétiques, aussi étais-je heureux d’entendre ce morceau et le son s’est déjà amélioré.
Equinoxe 7 : J’adore la basse du démarrage, et cela fait du bien de l’entendre en live.Oxygène 2 : Un de mes préférés, j’adore cette « basse » et le séquenceur qui se promène autour, j’ai eu de bonnes sensations avec ceci.Rendez-vous 3 : Wow, une performance musicale très émouvante. Absolument parfait.
Oxygène 12 : Encore un de mes préférés, il m’a fait applaudir comme un fou. J’ai beaucoup aimé.
Souvenir de Chine : J’ai Presque était ébloui par les flashes des effets de lumière un moment (au moment où vous entendez l’appareil photo dans la musique). C’est à ce moment là que je me suis rassis. Ce n’est pas parmi mes favoris, et préfère quand même la version de Hong Kong.
Les chants magnétiques 2 : Oh wow ! J’adore ce titre ! Voilà qui en dit suffisamment.
Oxygène 5 : J’aime aussi beaucoup ce morceau, et je pense s’est laissé par moment un peu emporter, faisant rugir le synthétiseur d’une manière assez aléatoire.
Variation 3 :  C’est la première fois que j’entendais ce morceau, très ambient et cool.
Equinoxe 4 et 5 : Ces deux morceaux sont comme un frère et sa sœur à les écouter, et depuis combien de temps attendait-on la partie 5 ! C’est superbe de pouvoir l’entendre live à nouveau !
Chronologie 6 : Encore une fois, c’est chouette d’entendre ça live. On s’est demandé où Jean Michel était passé pour quelque temps, quand il a disparu sous les lumières et les lasers. Il est réapparu pour la mélodie à l’accordéon et a récolté beaucoup d’applaudissements.
Chronologie 2
: J’ai tellement applaudi que mes mains me faisaient mal. Une excellente performance.Et maintenant le rappel :
Oxygène 4 : Jarre a commencé à remercier les fans de l’avoir fait devenir numéro un en Grande Bretagne avec ce titre. Ce morceau sonne merveilleusement bien live. J’ai noté que c’était le seul moment où le public a applaudi de bout en bout. Il semble que nous autres anglais ne soyons pas prêt à ranger notre flegme au vestiaire !
Calypso 3 : Jarre a commencé par dédier ce morceau au public de Birmingham. J’ai toujours aimé ce morceau, il est très dense émotionnellement et sa mélodie est sublime. Rendez-vous 2 : Ce titre me rappelle toujours le concert de Houton que j’ai vu à la télévision quand j’étais enfant (j’avais 13 ans à l’époque. Je pense que c’est de là où a commencé ma fascination pour Jarre et les synthétiseurs). C’est dommage qu’il ait un peu « perdu le fil » pendant sa partie de harpe laser, il semblerait que quelque chose l’ait distrait.. Mais c’est ce qui peut se produire avec de la musique live, et c’est ce qui fait de cal un moment unique.À la fin, une petite reprise de Revolution industrielle 2 et un salut au public.
En définitive, un excellent concert avec beaucoup de mes titres préférés représentés, et un honneur pour moi d’assister à la prestation d’un musicien que je considère comme l’un des meilleurs compositeurs d’une musique électronique profonde et émotionnelle. Continue, Jean Michel !

Vidéo du concert (Equinoxe 7) impressionnant !

Image de prévisualisation YouTube

À propos de Jean-Baptiste

Né en 1977. je ne vis pas de l'écriture, je ne vis pas pour la musique, mais je suis en quelque sorte à mi-chemin des deux. Peut être. ou pas.

Voir tous les articles de Jean-Baptiste

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont