Tangerine dream et le cinéma

Wavelength, BO de Tangerine Dream..::Article rédigé par Etiennefroes::.. Il est logique qu’une formation musicale créant des titres presque exclusivement instrumentaux soit appelée à créer des bandes sonores pour des films. Tangerine dream a donc fait de nombreuses musiques mais paradoxalement pour les disquaires, ce groupe ne fait pas partie des musiciens de films car il n’apparaît jamais dans les bacs de cette catégorie.

Tangerine dream fait assez vite des musiques de films avant même d’enregistrer un disque. Dès 1968 en la personne d’Edgar Froese, il compose la bande originale de «Der meteor», qui n’a rien à voir avec Jim und Pablo der meteor, produit bien plus tard par la formation allemande. En 1969, Edgar Froese joue dans le film «Underground» et naturellement Tangerine dream compose la musique de cette production cinématographique. Celle-ci, où l’on voit Edgar Froese en galante compagnie dans une baignoire, restera longtemps inconnue pour les fans. Ce n’est que plusieurs décennies plus tard que l’un d’entre eux retrouvera par hasard une copie de ce film. Celui-ci et sa musique seront l’objet de productions pirates. En 1970, Tangerine dream sort son premier disque et se lance dans les années qui suivent dans de longues tournées. Très occupé, il ne compose plus de musique de film avant 1972, pour «Geradeaus bis zum morgen».



> Le plein de pellicules 

Bande originale du film Sorcerer par Tangerine dreamLa notoriété venant, Tangerine dream enregistre près de 90 minutes de musique pour le film «Sorcerer» qui sortira en 1977. Le réalisateur William Friedkin ne retiendra qu’une quarantaine de minutes de cette bande son d’une efficacité extraordinaire. Pour ce projet hollywoodien, le groupe allemand habitué à s’étendre en des plages de musiques longues permettant à l’auditeur à se plonger en un climat bien particulier, crée ici des morceaux courts qui vont vite à l’essentiel. Cette musique paraît surdimensionnée pour ce film qui est un remake bien fade du «Salaire de la peur», d’Henri-Georges Clouzot, et qui est génère 10 millions de dollars de pertes. La même année, on voit apparaître Tangerine dream dans le film de Jacques Attali, «Pauline et l’ordinateur» qui voit les débuts de Josiane Balasko au cinéma.Au cours des années 80, les musiques de films de Tangerine dream sont nombreuses et inégales en intérêt. On peut citer en 1981, «Thief» (le solitaire) ; en 1983, «The keep» (La forteresse noire) ; la même année, «Risky business» ; en 1984, «Firestarter» (Charlie) ; en 1985, «Legend» ; en 1987, «Near dark» («Aux frontières de l’aube») ; en 1989 « Miracle mile » (appel d’urgence »). Ces musiques originales rapportent beaucoup d’argent à Tangerine dream et les font connaître aux États-Unis. Toutes ces musiques de films ne sont pas toutes l’objet d’un disque, loin s’en faut. Pour certaines, c’est dommage et d’autres pas (nous aurons l’occasion de revenir sur ce sujet plus loin dans cet article). L’inégalité de la qualité de ces bandes sonores s’explique par le fait que ces musiques sont de commandes : le réalisateur n’a pas forcément envie d’avoir des morceaux très originaux. Tangerine dream produit souvent de nombreux titres pour le cinéaste d’un film dont celui-ci ne retiendra que quelques morceaux pour sa production.À partir de la décennie suivante, Tangerine dream produit bien moins pour le cinéma et sa dernière bande originale a été enregistrée en 2003.

> Histoires dans l’histoire

Dead Solid Perfect, BO de Tangerine DreamCertaines bandes originales de films sont l’objet d’anecdotes. Ainsi celle de «The keep», pourtant de grande qualité n’a jamais été l’occasion d’une publication officielle pour des problèmes de droits entre le producteur du film et la maison de disque de Tangerine dream de l’époque. En 1998, le groupe allemand a obtenu la possibilité de publier «The keep» en 300 exemplaires. La musique du film «The park is mine» («Objectif central park»), réalisé en 1986 et réclamée par les fans, n’était pas sorti en disque lors de la parution de l’œuvre cinématographique. Ce n’est que plus tard, sans l’autorisation de Tangerine dream, qu’un éditeur, sans posséder les bandes originales du groupe allemand a sorti un disque se servant de la bande son du film pour en extraire la musique ; le résultat est médiocre alors que les productions de Tangerine dream pour ce film sont intéressantes. En 1994, est sorti en CD la bande son du film «Catch me if you can» sans que le groupe allemand est donné son accord pour cette parution ; ce disque n’a pas grand intérêt

> Filmographie au nom de Tangerine dream

Les frontières de l'aube, BO de Tangerine dreamIl s’agit ici de films de cinéma, de télévision et de séries TV. La musique a été composée pour la production filmée ou le réalisateur a emprunté des thèmes musicaux de disques afin d’illustrer sa création.On trouve la plupart des bandes sons inédites dans la série de disques pirates «Cinema lost cinema found» et les morceaux de musique de la série Tonnerre mécanique dans le CD bootleg «Streethawk demo».Particularité, la musique du film «Underground» est composée par Tangerine dream et illustre une production cinématographique dont Edgar Froese est acteur. Ce film oublié a été retrouvé par un fan. C’est à partir de ce support qu’a été créé un bootleg sonore.

  • 1968 : Der meteor
  • 1969 : Underground
  • 1972 : Geradeaus bis zum morgen
  • 1977 : Pauline et l’ordinateur
  • 1977 : Le convoi de la peur (Sorcerer)
    Image de prévisualisation YouTube
  • 1978 : Kneuss
  • 1978 : Game over
  • 1981 : Dead kids (ou small town massacre ou strange behavior)
  • 1981 : Le solitaire (Thief)
  • 1982 : Le soldat (The soldier)
  • 1982 : Identification d’une femme (Identification of a woman)
  • 1982, 1983 et 1991 : Tatort
  • 1983 : La Forteresse noire (The keep)
  • 1983 : Risky Business
  • 1984 : Charlie (Firestarter)
  • 1984 : Onde de choc (Wavelength)
  • 1984 : Flashpoint
  • 1984 : Atout cœur (Heartbrakers)
  • 1985 : Fright night
  • 1985 : Red heat
  • 1985 : Tonnerre mécanique (Streethawk) Lire aussi : Les génériques télé.
  • 1985 : Versteckt (Forbidden)
  • 1985 : Vision quest (Crazy for you)
  • 1985 : Legend
  • 1986 : Zoning
  • 1986 : Nightmare city
  • 1986 : Objectif central park (The park is mine)
  • 1987 : Canyon dreams
  • 1987 : Deadly care
  • 1987 : Tonight’s the night (Game of love)
  • 1987 : Three o’clock high
  • 1987 : Le Bayou (Shy people)
  • 1987 : Aux frontières de l’aube (Near dark)
  • 1988 : Red nights
  • 1988 : Dead solid perfect
  • 1989 : Appel d’urgence (Miracle mile)
  • 1989 : Destination Berlin
  • 1990 : Rainbow Drive
  • 1992 : L’affaire walraff (The man inside)
  • 1992 : Rumpelstilskin
  • 1993 : The switch
  • 1994 : Arrête-moi si tu peux (Catch me if you can)
  • 1996 : Memphis PD : war on the streets
  • 1997 : Oasis
  • 1998 : Transiberia
  • 1998 : Luminous Visions
  • 1999 : What a blast
  • 2000 : Great wall of China
  • 2003 : Mota atma

> Filmographie au nom d’Edgar Froese

  • 1982 : Kamikaze 1989. Film dans lequel Fassbinder est acteur
 


4 commentaires

  1. Fabrice Baudinot dit :

    Pour moi 4 BO sont indispensables dans une bonne discothèque:
    1)Thief
    2)Sorcerer
    3)Wavelenght
    4)The Keep

    Le reste n’apporte rien à la disco de ce grand groupe.

  2. etiennefroes dit :

    Je crois que quelques cd peuvent ce rajouter à ta liste

  3. Fabrice Baudinot dit :

    A quel album pensez vous?

    F

  4. etiennefroes dit :

    ceux cités dans l’article dans les années 80 et oasis

Répondre

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont