André Tanneberger alias ATB

André Tanneberger alias ATBAndré Tanneberger est un des artistes majeurs de la scène trance. Il est né le 26 février 1973 à Freilberg en Allemagne et fait partie de la génération « dance », contrairement à la plupart des artistes que je vous présente sur le site. C’est aussi un ami du DJ Sash! et de Michael Cretu d’Enigma. Il a commencé à faire de la dance music au sein du groupe Sequential One (devenu SQ1 en 1999), de 1993 à 2002. Le quatuor est complet avec la chanteuse Morpha, Spacekid et Woody van Eyden. En 1997, le single My Love is Hot obtient un certain succès. Puis, en 1998, André se détache du lot et commence une carrière solo en tant qu’ATB (son acronyme) et connait très vite un succès important, avec le single 9pm (Till I come). Ce single, écrit à quatre mains (Arcos, Garrido, Gilabert et lui-même) devient n°1 des ventes en Angleterre et est considéré comme le premier titre trance numéro un de l’histoire. Son riff de guitare caractéristique hante la première partie de la carrière du jeune homme, devenant son indicatif. C’est la motrice de l’album Movin’melodies de 1999, sorti chez Kontor records, qu’il produit et arrange lui-même près d’un an plus tard.

Cet album, premier du label Ministry of sound, recélera deux autres tubes en Angleterre : Killer 2000 (n°4 des charts en Grande Bretagne), une reprise d’une chanson d’une des premières chansons de Seal de 1989, et Don’t stop (n°3 des charts en Grande Bretagne). Sash ! signe le remix de Don’t stop, présent sur l’album. Ce titre, Don’t Stop, Tanneberger le reniera quelques années plus tard, estimant qu’il est le pire de sa production musicale, plagiant éhontément 9pm (Till I come). Mais entre deux titres orientés club, André intercale des morceaux plus atmosphériques, montrant les limites de son art. Deux éditions de Movin’ Melodies augmentées avec un CD interactif verront le jour, plus une version spéciale pour le Portugal.



> Two Worlds 


En 2000, ATB sort un double album, Two Worlds, qui se décline ainsi : The World of movement (disque dansant) et The relaxing world (disque chill-out instrumental). C’est le début d’une collaboration au long cours avec la chanteuse Heather Nova (Heather Allison Frith) pour deux chansons : Love Will Find You et Feel you like a river et deux belles réussites. Deux singles sont extraits de l’album dansant : The Summer et Fields of love (avec le groupe de dance York). Figure aussi sur The World of movement la première mouture de Let U Go, reprise du groupe canadien The Wild Strawberries (avec Roberta Carter Harrisson comme chanteuse), avec qui Tanneberger va de plus en plus travailler. Sur le deuxième disque, The Summer est remixé en version chill-out, et André réalise un de ses rêves en coécrivant un titre avec Michael Cretu d’Enigma au titre tout trouvé : Enigmatic Encounter.

 > Dedicated 



En 2002, ATB sort Dedicated. Le titre lui a été inspiré par les attentats du 11 septembre 2001. Il contient une revisitation du tube d’Olive de 1996, You’re Not alone. You’re Not Alone lui permet de décrocher un nouveau numéro 1 en Angleterre (13ème en Allemagne). Deuxième single intéressant, Hold You contient également la performance vocale de Roberta Carter Harrison. Let U Go, deuxième mouture, lui permet de réaliser ses meilleures ventes en Allemagne. L’album est coproduit avec le talentueux Todd Terry, et représente un progrès par rapport aux deux albums précédents.



> Addicted to music et No Silence 


André Tanneberger alias ATB dans sa cabine de mix.L’année 2003 est chargée sur le plan des sorties pour André. Il y a tout d’abord son quatrième album, Addicted to Music. Il intègre deux hits : I don’t wanna stop et Long way home. L’album contient une piste cachée, Ruby. Mais aussi une version DVD d’Addicted to Music sort la même année. Elle contient l’ensemble des 9 vidéos de l’artiste, ainsi qu’un documentaire sur sa tournée américaine et une visite de ses studios ATB, où l’on découvre qu’il utilise LogicAudio. Cette même année, ATB sort un double disque de compilation du genre trance, intitulé The DJ in the mix.
En 2004, No Silence est dans les bacs. Il contient les singles Marrakech et Ecstasy, dont les deux prestations vocales sont assurées par Tiff Lacey. Marrakech est utilisé dans la B.O. du film Profession profiler (Mindhunters en anglais), film adapté des dix petts nègres d’Agatha Christie. Un deuxième volet de DJ in the mix est également produite.


> Premier best of et Trilogy


Le premier best of d’ATB, intitulé Seven Years : 1998-2005, compte 20 titres et 6 inédits. Les versions 2002 et une toute nouvelle de 2005 de son titre fétiche Let U Go sont également présentes sur cet album. Une version limitée propose plusieurs bonus dont des photos, des interviews et la version live de Humanity, le premier single inédit extrait de l’album. À cette époque, André déclare : « Je suis juste heureux de pouvoir faire ce que je fais. Produire, écrire ou jouer de la musique. (…) Vous ne pouvez pas planifier le succès dans le monde musical. »

Entre 2006 et décembre 2007, deux nouvelles livraisons de The DJ in the Mix sont réalisées. Entretemps, en avril 2007, ATB sort Trilogy, un double album qui reprend le concept de Two Worlds, avec un disque dance plus un disque downtempo bonus. Le disque existe en version CD seul. Pour cet album, André fait appel à Jan Löchel pour chanter sur plusieurs titres, et retrouve Heather Nova le temps du deuxième single, Renegade. Pour André, la boucle est bouclée, puisqu’il retourne à ses premiers sons avec une touche rock de plus en plus accentuée sur l’album dance. Il signe là un de ses albums les plus tenus sur la longueur (car faire un album trance qui ne soit pas répétitif est un exercice de haut vol, le style même voulant cela). ATB donne aussi deux remixes de Vintage de Jean Michel Jarre, deuxième extrait de Téo et Téa : une version club et une version lounge.


> Future memories


En mai 2009, ATB sort le double album Future Memories, annoncé sur son Myspace, toujours reposant sur la même dichotomie, qui est assorti en version collector d’un DVD. Pour cette nouvelle livraison, ATB a incorporé des éléments de drum’n’bass dans sa musique. Contrairement à son habitude, aucun single n’a précédé la sortie de l’album, mais au contraire l’ont accompagné eu sens propre : What about us et L.A. Nights. André a fait don d’une de ses chansons pour une compilation de Dance4life, un organisme qui récolte des fonds contre le SIDA, et dont il est également depuis le début de l’année devenu ambassadeur.


> Discographie


  • 1999 : Movin’Melodies
    Image de prévisualisation YouTube
  • 2000 : Two Worlds
  • 2002 : Dedicated
  • 2003 : Addicted To Music
  • 2004 : No Silence
  • 2005 : Seven Years-1998-2005 (Best of)
  • 2007 : Trilogy
  • 2009 : Future Memories



> Ressources sur le web 

 


2 commentaires

  1. saaid dit :

    in my opinion atb is the best in the world.i dream away with the atb music.specially.ecstasy.my saving grace.the summer time marrakech.i hope to listen the next album « the production »

  2. yacine atb maryoul dit :

    Je m’appelle yacine et j’aime l’ artiste atb.

Répondre

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont