Archive pour septembre, 2009

The Chemical Brothers – Exit Planet Dust (1995)

Pochette d'Exit Planet Dust des Chamical BrothersExit Planet Dust est le premier album des Chemical Brothers, sorti en 1995. Le titre de l’album est une référence ironique au premier nom de la formation composée de Tom Rowlands and Ed Simons, qui leur a été retiré à la suite d’une plainte d’une formation californienne éponyme proche des Beastie Boys.

Le son de cet album se caractérise par son utilisation de crissements et de bruits étouffés de guitare électrique, et de nombreux breaks de batterie. Cet album, l’un des premiers du genre big beat, tournera massivement sur les platines des sets des DJ à travers le monde.

Le titre Song to the Siren a été le premier single des Dust Brothers (tiré à quelques centaines d’exemplaires seulement), et il comprend un sample de la voix de Lisa Gerrard de la chanson Song of Sophia de Dead Can Dance. C’est une nouvelle version mixée en live un an plus tôt, avec des samples des groupes Meat Beat Manifesto et This Mortal Coil, qui figure sur l’album. Autre titre de la même époque acid des Dust Brothers, Chemical Beats, qui est une démo assez efficace de la machine centrale de l’album, la Roland TB-303. 

(suite…)

Manuel Göttsching – E2-E4 (1981, 1984)

Pochette de l'album E2-E4 de Manuel GöttschingVoici un album particulièrement important dans l’histoire de la musique électronique. E2-E4 est une pièce de musique enregistrée le 12 décembre 1981 au studio Roma de Berlin au cours d’une heure de session d’enregistrement avec des séquenceurs, une guitare électrique, une boîte à rythmes et divers effets électroniques. Il se compose d’une seule piste, entièrement live, sans retouches, divisée en 9 morceaux. Son nom et le visuel de son pochette font référence à un mouvement d’ouverture dans le jeu d’échecs, dont Göttsching était friand. Certains critiques ont aussi pu assimiler le titre à une ligne de programme d’ordinateur (Göttsching ayant une formation en informatique) ou un clin d’œil au célèbre robot de la Guerre des Etoiles, R2-D2. Ce disque, premier sous son nom et consécutif au démantèlement d’AshRa, en parfait représentant de la musique électronique minimaliste, ne comporte que deux accords, par-dessus lesquels vient se greffer ce qui ressemble fort aux premiers pas de la musique house. Et de fait, quand on écoute l’album aujourd’hui, impossible de dater de… 1981.

(suite…)

Little Boots

Little BootsLittle Boots est le nom de scène de l’anglaise Victoria Christina Hesketh, qui est née le 4 mai 1984. Cette chanteuse a grandi à Blackpool au milieu d’une famille de 3 frères. Sa mère écrit des livres pour enfants et son père est dans le business automobile. Elle étudie le piano à l’âge de 6 ans, et se familiarise également avec la flûte. À l’âge de 14 ans, Victoria écrit déjà ses propres chansons.

Elle s’est fait connaître du public anglais en participant à l’âge de 16 ans dans l’émission anglaise Pop Idol (l’équivalent de la Nouvelle Star en angleterre), où elle a passé trois émissions. Cette relative déception n’entachera pas sa volonté de coûte que coûte arriver à ses fins. Suite à cet épisode très médiatique, la jeune file reprend ses études tout en continuant de jouer dans des petits groupes de jazz locaux à Leeds.

(suite…)

Silver Apples, bidouille and Coxe

Simeon Coxe III, de Silver ApplesTrois ans et deux albums. Et pourtant, avec une existence aussi éphémère, Silver Apples (à ne pas confondre avec Silver Apples of the Moon, un morceau de Morton Subotnick) est un des groupes les plus renommés de l’histoire des musiques électroniques. Il faut d’emblée préciser que la création de Silver Apples remonte à 1967. On tient là le « Velvet Underground de l’électro » eu égard au berceau commun, New York.

Ce groupe d’avant-garde se constitue du binôme Simeon Coxe III dit Simeon (narrateur et synthétiste) et du chanteur/batteur Danny Taylor. Simeon Coxe est un artiste originaire d’Alabama, passé par la Nouvelle Orléans, est a officié dans les galeries d’art de Big Apple (le surnom de New York) en solo, fait quelques piges de journaliste, puis pris part à plusieurs groupes rock alternatifs avant de rencontrer son futur partenaire. Silver Apples a débuté à New York, sous le nom The Overland Stage Electric Band, une formation rock psychédélique qui officie dans un petit bar. La singularité de Coxe a fini par éloigner tous les membres, excepté Taylor. Le groupe tire son nom d’un poème de William Butler Yeats, The Song of the Wandering Aengus.

(suite…)

Nouveau livre sur l’histoire de la musique électronique

Musiques électroniques : des avant-gardes aux dance-floor” de Guillaume KosmickiJ’ai terminé la lecture d’un nouveau livre sur la musique électronique qui s’intitule : « Musiques électroniques, des avant-gardes aux Dance Floors« , par un musicologue et enseignant-conférencier du nom de Guillaume Kosmicki (membre du collectif Oko System) aux éditions Le mot et le reste, paru cette année.

Le livre est d’un volume conséquent (400 pages), a une approche chronologique (contrairement au livre Techno rebelle, auquel il est une alternative) et détaille bien les différents mouvements de ce mouvement de la musique électronique. Je veux parler notamment les pionniers des années 50 et 60, (1/3 du livre). L’immiscion de ses techniques et sa philosophie dans d’autres genres musicaux, comme le hip-hop, le punk ou la musique classique y est bien décrite. Et surtout, il est bien écrit, dans un style fluide qui évite les trop longues énumérations ou l’aspect concours d’égo avec chiffres à l’appui.

(suite…)

Michel Huygen et Neuronium

Michel HuygenMichel Huygen est un claviériste belge, né à Kisangani au Zaire, qui a créé le groupe Neuronium en 1976. Auparavant, il a fait partie de divers groupes de rock psychédélique dans la région de Barcelone. Le groupe Neuronium se compose à l’origine de Huygen, du claviériste Carlos Guiaro et du multi-instrumentiste (flûte, guitare sèche, claviers) Albert Giménez. Une éphémère configuration à cinq a également marqué les débuts du groupe, avec l’addition d’un percussionniste et d’un bassiste. Fortement influencé dans ses débuts par Klaus Schulze et Tangerine Dream, ce groupe de «space music» (terme anglo-saxon) ou «kosmiche music» (terme allemand) est le premier du genre en Espagne. Sa musique dite « psychotronique», comme le nom du groupe l’indique, a comme objet de faire se rejoindre le corps et l’esprit. Neuronium a vendu plus d’un million d’album à travers le monde.

(suite…)

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont