Kraftwerk – The Catalogue (2009)

Kraftwerk - The Catalogue (2009)Kraftwerk a sorti cette année pour Noël un coffret de ses huit derniers albums, intitulé The Catalogue. Il s’agit d’un remastering digital des albums les plus emblématiques du quatuor de Düsseldörf.

Ce projet de rétrospective a – parait-il – mis six ans à se réaliser, ce qui conduirait à dire que les six années écoulées depuis Tour de France soundtracks (devenu pour les besoins de ce coffret Tour de France tout court) ont été fort laborieuses. Car ici, toute la difficulté est de retransmettre les son d’origine des seventies -les quatre premiers disques) en lui donnant un aspect moderne et y ajouter quelques effets stéréo. Car pour Tour de France, le travail a dû être des plus limités.

Au programme, pas de bonus audio, pas de version alternative des chansons (si, si, Ralf, elles existent forcément), que du connu de chez connu – et pour cause – même les premiers albums (Ralf et Florian et Kraftwerk 1 et 2) ne sont pas au catalogue. Mais cela pourrait arriver dans un deuxième temps – si j’en crois ma source unique – Ralf Hütter (celui qui fait coucou sur la pochette).

 


> C’est dans la boîte


Vue du coffret The CatalogueEn fait, la seule nouveauté de cette collection réside dans le luxueux packaging qui serti ces huit disques, et ses huit grands livrets de 12 à 20 pages chacun. Et puis il y a la reproduction des images originales des éditions vinyles de tous leurs albums mythiques des années 70 et 80 au format réel (33 tours). C’est un régal pour les fans, et c’est un peu à ça, sans être péjoratif, que The Catalogue vise : faire débourser un maximum à un minimum de gens. 

Des écrits supplémentaires ont également été ajoutés à cette réédition, qui couvre trois époques de Kling Klang c’est-à-dire trois labels: Capitol, Warner Bros et Astralwerks. En revanche, les paroles ne sont pas systématiquement répertoriées sur tous les livrets. Les disques sont numérotés de 1 (Autobahn) à 8 (Tour de France, donc) avec toute l’austérité qui sied au créateur de Numbers. Expo 2000 (qui est un single) est en revanche mis de côté, ce qui n’est pas un mal en soi. Une version allemande intitulé Der Katalog a également été pressée. À noter enfin que l’album Electric Café a repris son titre protozoaire, Techno-pop.

 

 


> Contenu du coffret


 

Image de prévisualisation YouTube
 

 


5 commentaires

  1. Veridis dit :

    Techno pop contient un titre en plus « housephone ». Il me semble que Bartos et Flur ne sont plus mentionnés dans la participation des albums est ce que je me trompe ?

  2. Frank Boisgontier dit :

    Je me trompe ou bien cette critique laisse clairement entendre que ce « package » est une arnaque ? :-) Ahc, l’argent, gross malher (comme dirait Gustav… oui, je suis en forme aujourd’hui)

    En attendant merci pour cette présentation : ne possédant pas tous les albums de Kraftwerk (euh… en fait trois seulement, dont « The Mix » et « Minimum Maximum »), je m’étais dit, à l’annonce de la sortie de ce Katalog, que je pourrais claquer quelques deniers pour sa possession. Je pense que, du coup, je vais m’abstiendre.

  3. Veridis dit :

    J’aime beaucoup Kraftwerk mais franchement, je ne vois pas l’utilité d’un coffret de ce genre là, la discographie n’est pas complète, pas d’inédits, bref rien… Autant acheter les albums en occase ça fera tout aussi bien l’affaire…

  4. fabrice baudinot dit :

    On peux toujours disserter sur le coté mercantile de la chose mais pour des gens comme moi qui n’ont que de vieux 33T….c’est un sacré beau cadeau que ce coffret……voila pourquoi je viens de me le commander.

  5. bebert dit :

    à combien était vendu ce box en 2009 ?
    car aujourd’hui c’est plutôt 400 euros

Répondre

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont