Quelques lignes sur « Zig-Zag »

::Article rédigé par Jérôme:: « Zig-Zag » est un titre de musique électronique composé par Jean-Michel Jarre en 1973, donc pendant dans la période « pré-Oxygène ». Le compositeur collabore alors déjà avec Francis Dreyfus, mari d’Hélène Dreyfus que Jarre a rencontré au GRM, et qui a sorti les précédents « Hypnose » (avec le magicien Dominique Webb) et une nouvelle version du tube « Pop Corn » (sous le pseudo « Pop Corn Orchestra ») sur son label Motors. 1973 est aussi l’année du début de sa collaboration avec Christophe pour « Les paradis perdus » et la parution de la musique du film « Les Granges Brûlées ». C’est donc d’autant plus l’année où Jean-Michel Jarre sort de l’anonymat que « Zig zag » est le premier vrai succès du musicien. Le titre sera d’ailleurs ré-édité sur des compilations et fera logiquement l’objet de plusieurs reprises.

Même si « Zig zag » est un titre réalisé avec des instruments électroniques, il est plus dans la veine « électro simpliste », genre « Pop corn » de Hot Butter, morceau que Jarre, on l’a dit, avait repris un an plus tôt. On a encore du mal à y voir « Oxygène » qui sortira trois plus tard, tant les sons sont bruts et la création peu révolutionnaires. On hésite entre vraie démarche artistique, peut être, et besoin alimentaire, plus sûrement… Le morceau est représentatif des limites de moyens de Jarre à l’époque : peu d’instruments, peu de pistes mixées. Le morceau n’a que cinq ou six pistes (je crois) et probablement autant d’instruments : pour la mélodie (pour le moins simpliste), pour les effets « jarriens » (bili-bili-bili-bili-etc., piouuuuuuuuu-piouuuuuuu-etc.), pour la percussion discrète qui rappelle « L’orchestre sous la pluie », pour la voix dans la version chantée.

Le morceau sort en 1973 sur deux supports. En 45T chez Motors sous le titre « Zig-zag dance ». Le disque comporte la version chantée par Samuel Hobo (avec qui Jarre a déjà produit le 45T « Freedom day » l’année précédente), aux paroles insignifiantes, et la version instrumentale qui présente un peu plus d’intérêt. Le duo porte le nom de « Foggy Joe » (ou « The Foggy Joe Band ») annoncé sur la pochette pourpre par un étrange « by » anglophone qui avec le titre « Zig zag dance » (et non « Zig zag danse ») montre que Dreyfus ne vise rien de moins que le marché international. Ce n’est d’ailleurs pas dénué de tout fondement, puisque le petit succès du morceau fera qu’il sortira aussi en Allemagne, en Espagne, ainsi qu’en Italie (sur la face B du disque « Black bird », morceau déjà produit par Jarre l’année précédente en face B de son « Pop Corn Orchestra »).

Différentes versions de Zig-zag dans différents pays

« Zig zag » paraît aussi sur l’album « Les Granges brûlées » la même année, mais probablement après pour deux hypothétiques raisons : « Zig zag » est un titre déjà prêt qui permet à Jarre de compléter son album sans trop d’efforts (pratique qu’il a renouvelée depuis) alors qu’il ne figure même pas dans le film et que son thème est très éloigné de l’ambiance des autres morceaux du disque ; de plus, « Les granges brûlées » est le premier disque que Jarre a sorti sous son vrai nom (il n’utilisera plus de pseudo à partir de 1973), ce qui laisse donc aussi à penser que le 45T est sorti en premier. A noter que la ré-édition en CD des « Granges Brûlées » en 2004, permet d’écouter le titre « Zig zag » en format numérique.

Le succès du 45T « Zig zag (dance) », fera qu’il sera aussi copié plusieurs fois sous des noms divers. Les pseudonymiques groupes « Electric Choo Choo Band », « The Superfly », et autres « Jo Sherman » ne sont que des reprises initiées par d’autres labels ayant flairé la bonne affaire. Ils sortiront d’ailleurs eux aussi dans plusieurs pays. Les disques édités sous ces noms ne sont donc pas de Jarre, contrairement à ce que beaucoup de disquaires veulent faire croire pour les vendre plus chers ! Il est amusant de noter que la formule abusive « Version originale » sur la pochette de « The Superfly » est le stratagème marketing que Jarre a lui-même utilisé avant pour sa version de « Pop Corn ». C’est l’arroseur arrosé…


> Discographie JMJ :



> Vidéos :


 


3 commentaires

  1. Nicolas dit :

    Salut,

    pas grand chose a rajouté a ce très bon article, sur un morceau un peu oublié ( à juste titre ? ).

    toutefois il est à noté qu’on entend bel et bien zig-zag dans les granges brûlées, quand un personnage, je ne me souviens plus lequel, allume un poste de radio.

    encore merci pour cet article.

  2. Frank Boisgontier dit :

    Excellent article, une fois de plus…
    C’est vrai que sur le disque « Les Granges Brûlées », « Zig Zag » dénote beaucoup, d’un point de vue ambiance. J’ignorais que ce titre avait été écrit bien avant et incorporé au forceps dans ce 33T ; cela explique donc beaucoup de choses. Ceci dit, j’aime le côté « bricolo-fun » de ce morceau joyeux et sautillant.
    Petite remarque perfide : bien avant la mode écolo, Jarre a été un adepte du recyclage.
    Petite remarque technique : tu dis que Zig Zag a été enregistré avec peu de moyens et peu de pistes. Mais « Oxygène » non plus, n’a pas utilisé beaucoup de pistes. Si tu prends la fameuse « Part IV », il n’y pas plus de 8 pistes. Comme quoi, une fois de plus, il n’y a pas besoin d’avoir des masses de machines et des milliers de pistes pourf aire un bon morceau.

  3. jerome dit :

    Merci Frank.
    Petite précision : le 45T « Zig Zag Dance » de Foggy Joe n’est pas daté, mais d’après le site infodisc.fr (merci à helios du forum Aerozone), il serait entré dans les charts français le 07/12/1972, ce qui appuie la thèse que le 45T serait donc bien sorti avant le LP « Les Granges Brûlées » qui lui est bien paru en 1973, probablement autour du 30/05/1973, date de la sortie du film…

Répondre

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont