Christian Richet : percutant !

Christian Richet


> L’apprentissage…

(Article rédigé par Jérôme) Le claviériste et percussionniste français Christian Richet est né au début des années 60. Il étudie le piano dès 7 ans. Trois ans plus tard, il découvre le rock progressif de Pink Floyd et de Soft Machine. A 13 ans, il prend des cours de percussions. Il entre plus tard à l’Ecole Normale Supérieure de Musique (ENSM) de Paris pour étudier le piano. Il en sort titulaire d’un diplôme d’enseignement. Parallèlement, il obtient le premier prix en percussion au Conservatoire National Supérieur de Musique (CNSM) de Paris. A la fin de ses études, il se consacre totalement à la musique, piano et percussions, mais aussi aux synthétiseurs qu’il découvre avec Tangerine Dream et Klaus Schulze. Il prend donc des cours de synthétiseurs à “Music Land” avant de commencer à composer sur ses propres machines.

Dès 1983, il enseigne la musique au Plessis-Bouchard (95) ainsi qu’à Eaubonne (95). Parallèlement à ses activités de professeur, il se consacre à la composition. Claviers Magazine le remarque et lui consacre un article dans la rubrique “Coup de pouce”. La compagnie EDF lui confie la musique d’un de ses clips d’entreprise à portée internationale. France Culture diffuse ses créations dans l’émission “Chasseurs de Sons”; l’une d’elles sera couronnée par le Concours International du Meilleur Enregistrement Sonore (CIMES).


> Puis la composition…


Concert de Christian Richet en 2009Ces différentes expériences l’amènent à composer un premier album auto-produit en 1989, simplement intitulé “The First”. Suivront quatre autres : “Faces of Fires” (autoproduit, 1995), “Percutone” (Musea, 1998), “Yada” (Aur, 2002), “Waves” (Musea, 2004). Sur ce dernier album figure le (chouette) titre « When it’s raining… » composé pour l’émission « Chasseurs de sons ». Tout au long de ces cinq albums se développe un style particulier, mélodique et percussif, très influencé par la Berlin School. Je recommande particulièrement le morceau “Umaoi”, extrait de “Percutone” (un bien joli titre d’album!).

Le musicien se produit peu en public. Parmi ses rares performances, une prestation lors de la Fête de la Musique à Mériel (95) en juin 2003. Notons aussi deux participations à des festivals en août 2004 : au festival de rock progressif “Crescendo” de St-Palais sur Mer (17), ainsi qu’au festival de musiques électroniques et progressives “Close Encounters of Electronic Music” de Libourne (33) d’où est sorti un album collectif ; il se produit seul lors d’un “Concert de Synthétiseurs” en Mars 2009 dans l’Eglise Saint-François de Sales de Le Plessis-Bouchard.

Aujourd’hui, il enseigne toujours le piano et les percussions dans le Val d’Oise. En Janvier 2009, il co-dirige l’Orchestre symphonique et l’ensemble de percussions de l’école d’Eaubonne pour un concert de grands classiques de Manchini, John Williams mais aussi… Kraftwerk.

“Certains d’entre vous risquent d’être surpris car ma musique est souvent mystérieuse, voire angoissante, prétexte à un voyage musical où chaque auditeur se créera ses propres images… donc… Bon voyage“

Discographie de Christian Richet


> Sources


  • http://www.myspace.com/christianrichet
  • http://meriel-en-musique.pagesperso-orange.fr/bio.htm
  • http://www.ville-le-plessis-bouchard.fr/media/media4895703.pdf
  • http://www.musearecords.com/Infosheet/8426.pdf
 


Un commentaire

  1. fabrice b dit :

    Bravo pour cet article qui j’espère fera connaître un peu plus ce musicien talentueux ayant un univers sonore qui ne ressemble à personne.

Répondre

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont