Jean Michel Jarre – Hans Zimmer – Two steps from hell

19 décembre 2012

Hans Zimmer

Jean Michel Jarre – Hans Zimmer – Two steps from hell dans Hans Zimmer hans-zimmer:: Article rédigé par Darklinux :: Les médias généralistes l’ont ainsi décidé ; Jean Michel Jarre est désormais culte et tout un tas d’artistes et leurs poissons pilotes hipster, comme Sébastien Tellier, qui a fort mal digéré son Disco l’a pris en vénération (Je rajouterai Johann Sébastian Bach ; Mozart ; Beethoven et Wagner si j’étais lui) … Je renvois à mes précédents billets , je suis un fan ; mais aussi critique par rapport à son œuvre. Mais Jean Michel Jarre c ‘est désormais le passé qui à un passif, bien ou mal (plutôt bien), les musicologues s ‘ y pencheront en temps et heures. Hans Zimmer, autodidacte, laisse Gladiator ; Da Vinci Code ; Angels & Démons ; Crimson tide ; la trilogie Dark knight ( Batman begins, the dark knight , the dark knight rises), The rock … les Sherlock Holmes de Guy Ritchie , Zimmer a intégré assez tôt les sampleurs et l’orchestre symphonique pour élargir sa palette émotionnelle, le CEO de Remote Control Production (RCP) à réunit un certain nombre de talents qui s ‘ émancipe , dont les Two steps from hells , qui font leurs trou , gagne en auditoire ,en maturité et cohérence avec la vedette du duo monsieur Thomas Bergersen et son album Illusion qui est pile le truc qui manque à JMJ et Hans Zimmer …un album instrumental écrit à la manière d’une bande originale.


Jean Michel Jarre, du créateur au vendeur hifi de Darty ou d’Auchan

J’aime l’œuvre de Jarre, mais je ne le comprend plus. Où est la cohérence entre le Lorie-esque Téo & Téa et Chronologie ? On me rétorquera qu’il y a une marge entre l’album The Beatles et Sergent Pepper. Oui mais les quatre de Liverpool ont tellement fait évoluer en écriture et en complexité le Rock de leur début pour accouché de la glorieuse pop music les faisant s’éloigner de la scène pour des raisons technologiques. Jarre à eut cette chance de revenir à une phase créative plus saine en 2007 avec la sortie d’Oxygène trentième anniversaire ; pas le CD, mais le live qui l’accompagne qui démontre que la musique électronique joué live est aussi intéressant qu’un quatuor de Beethoven ou une sonate de Mozart, mais il est tombé dans la facilité, la redite …

Jarre peut continuer ses tournées sans fin et sans fond, soit ; mais il a décidé de faire dans la haute fidélité, notion qui désormais varie avec les publicistes, dans les années 1960 c’était la stéréophonie , dans les années 1980, le compact disc; les années 2000 : le SACD – DVD audio… et le MP3 ( j’en ai déjà parlé dans the Fairlight years) pour une colonne monophonique alimentée par un iMachin coutant une fortune et est régressif vis à vis de la stéréophonie même. Mais les hipsters s’en fichent …


Hans Zimmer : le Parrain

On aime ou on exècre , il n’y a pas de demi mesure , mais lui à réussit plus que les John Williams, Jerry Goldsmith et autre John Barry aussi bien d’un point de vu de la notoriété que le geek ce doit de connaître , pour être plus juste , il a standardisé un son ; une méthode de travail , mais rend à César ce qui est à César …il ne pousse pas la couverture sur lui , il donne les moyens à Ramin Djawani ( Iron Man ; Games of thrones ) , au désormais célèbre Steve Jablowsky ( Gears of wears 2, 3 ; la trilogie Transformers…) de s ‘ exprimé pleinement artistiquement parlant . Dans le milieu des bofophiles Hans Zimmer et RCP sont synonymes .

De façon très péjorative d’ailleurs Harry Gregson Williams devient un grand nom à part entière, son sens de l’ orchestration dans Kingdom of heaven ainsi que Klaus Badelt , qui en entre travaillé sur K19 .


Two steps from hell : les héritiers putatif

J’ai découvert Two steps from hells ( TSFH ), via un clip rendant hommage à la légendaire Néo Géo , puis lors d’une machinima pour la première année de Starcraft 2 WoL ; que dire de ce duo ? En fait il représente le post Remote Contrôle d’Hans Zimmer, en ne prenant que le meilleur du teuton synthétique, des orchestrations amples avec des mélodies simple et un arrangement très travaillé. La particularité de TSFH avec leur concurrent direct : Audiomachine est de travailler pour des maisons de production cinématographique et à fortiori télévisuelle pour fournir clé en main des thèmes musicaux pour les trailers , dont nous les geeks sommes particulièrement friand … Puis les thèmes comme Black Blade sont devenue un standard utilisé pour l’AMV de la saison 3 de Noob (Fabien Fournier a un goût excellent), comme le sont Protector of the earth et After the fall utilisé sur le trailer de Mass Effect 3 : back of the earth.

L’ album solo de Thomas Bergersen est l’un des album concept les plus fort que j’ai écouté. Illusion est une bande originale, sans film, pas de pseudo symphonie post Mahlerienne comme Incantations de Mike Oldfield ou de travail sur la voix comme dans Zoolook de Jean Michel Jarre. Bergersen reprend les poncif de l’illustration sonore de blockbuster, à l ‘ auditeur de reprendre la main …

Et le prochain Two Steps From Hell : Skyword est annoncé ….


Lire le blog GeekInSeinetMad

À propos de Jean-Baptiste

Né en 1977. je ne vis pas de l'écriture, je ne vis pas pour la musique, mais je suis en quelque sorte à mi-chemin des deux. Peut être. ou pas.

Voir tous les articles de Jean-Baptiste

2 Réponses à “Jean Michel Jarre – Hans Zimmer – Two steps from hell”

  1. châteaux & patrimoine Dit :

    Hans Zimmer fait des morceaux souvent admirable, j’aime beaucoup celle par exemple du téléfilm Henri IV, j’ai tout un tas de morceaux trouvé sur le net. Two Steps from Hell est superbe aussi, par exemple le morceau Freedom Fighters de Star Trek est génial.

  2. darklinux Dit :

    Je me permet de répondre, « Freedom Fighters » se trouve sur l’album Invincible

Laisser un commentaire

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont