Du live in Athens 1987 à Back to front : les 25 ans de So

Peter-gabriel back-to-front:: Article rédigé par Darklinux :: Geekerie spécial : Du live in Athens 1987 à Back to front : les 25 ans de So

J’écoute depuis toujours Peter Gabriel , par toujours j’entends depuis mon adolescence. Je l’ai découvert via”Us” et son live, toujours aussi bien”secret world live”, un concert intégral, ce qui pour moi en faisait un artiste au dessus du lot, avec la sortie à une année d’ écart de l’intégral du concert rendant hommage à la tournée ”We can’t  dance”de Genesis.

So

“So” est le premier d’ une trilogie, qui se conclura avec”Us”, Peter Gabriel. So est un peux l’équivalent de”Zoolook” de Jarre (en moins conceptuel) ou le”Bad” de Michael Jackson avec le NED Synclavier : un état de l’art. So est un disque ”court”, moins de cinquante minutes. Mais dont chaque titre ou presque est aussi tubesque que”Bad”.
Sans ”So” -”Passion/Passion Source” -”Us” ; Hans Zimmer n’aurait pu faire ”Gladiator”.

So est un disque intemporel, à une époque ou une Rihanna ou une Beyoncé paraissent déjà usées et ménopausées ou une Lily Allen se ridiculise sur”URL Badman” et vient de flinguer par la même sa carrière. Peter Gabriel, du haut de ces soixante quatre printemps, certes danse un peu moins, mais lui est jeune d’ esprit. Quelle titre est à faire écouter pour faire connaître” So”puisque les LP sont disponible à la découpe ? ”Don’t give up”avec la sublimissime Kate Bush interprète, ce qui est pour moi le slow des slows , la seule à être à jeu égale avec madame Bush est Paula Cole sur le”secret world tour”.C ‘ est typiquement la chanson ou si on y met pas un tant sois pas de cœur et d’âme, on annihile son effet, autant la faire par Lorie dans ce cas, l ‘ effet sera le même.

Live in Athens 1987

Quand on regarde ce live pour la première fois, cela peut paraître un peu consternant du fait du maniérisme de Peter Gabriel à l ‘ époque, je ne parlerais pas de la backing tape utilisé sur”Sleghammer”, alors qu ‘ il aurait très bien pu amené son Fairlight CMI IIx, parce que l ‘ utilisation d ‘ une backing tape c ‘est compréhensible pour le Dépêche Mode de l ‘ époque, pas pour Peter Gabriel.

Donc le maniérisme, c’est avec la texture des costumes, les instruments et la coupe de cheveux de Peter Gabriel indique que nous sommes dans les années 1980. Quand Gabriel danse sur ”Games without frontiers”, on ressent poussé les premières années Genesis… Ce n ‘est pas gênant pour le fan historique, peut être plus pour celui qui la découvert sur ”So”ou le précédent ”Sécurity”.

Back to front : this is the picture

25 ans après , autre lieu , nous passons d ‘ Athènes à Londres . Les technologies ont évolué , le show est dans l ‘ ère de notre époque : sobre. Les musiciens sont au diapason , mais je retient surtout les arrangements , ne serais ce que la version bluesy / jazzy de”Come Talk To Me “. La mise en scène est propre , monsieur Gabriel court moins , mais est tout autant expressif qu’à ses trente sept ans. Le show est graphiquement magnifique, reposant sur des effets de lumières à tomber par terre.

Bref achetez vous le DVD et vous pourrez oublié la période ”blood”.

Le petit problème don’t give up et le live

Je l’ai déjà dit, ”don’t give up” est ma chanson préféré dans le répertoire de Peter Gabriel, la version”studio” avec madame Kate Bush, qui n’a plus de qualificatif , ont va oublié la version live 87 , puisqu ‘ il faisait les deux voix. Et vint”secret world live”avec madame Paula Cole , qui en une vingtaine d ‘ années n ‘ a non seulement pas vieilli, mais devient un mythe d ‘ interprétation, puisqu ‘ a égalité avec la version disque, puis vint la version ”Blood live” avec le duo avec Mélanie Gabriel ( la fille de ¡K) comment dire, quand on connaît par cœur la version 1992, la version est juste ridicule ( je reste poli ) et vint la version”Back to front” avec Jennie Abrahamson, qui devait être à peine née au début des années 1990, c ‘est moins pire. Donc on pourra envisagé une nouvelle”version”, mais un siècle après mon décès et encore !

 


Répondre

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont