Le trailer d’Electronica volume 1, qui sort le 16 octobre 2015

Voici la présentation du projet Electronica volume 1, qui réunit une grande variété de la scène électronique, de Air à Pete Townshend, en passant par Moby ou Laurie Anderson (déjà présente sur Metamorphoses et Zoolook). Le volume 2 est attendu pour ce printemps avec de nouveaux collaborateurs.

Image de prévisualisation YouTube

Plus d’infos sur le site officiel de Jean Michel Jarre

Voici la track-list officielle du nouvel album de Jean Michel Jarre, qui sortira le 16 octobre 2015.

1. The Time Machine / JMJ & Boys Noize
2. Glory / JMJ & M83
3. Close your eyes /JMJ & AIR
4. Automatic (part 1) / JMJ & Vince Clarke
5. Automatic (part 2) / JMJ & Vince Clarke
6. IF..! / JMJ & Little Boots
7. Immortals / JMJ & Fuck Buttons
8. Suns have gone / JMJ & Moby
9. Conquistador / JMJ & Gesaffelstein
10. Travelator (part 2) / JMJ & Pete Townshend
11. Zero Gravity / JMJ & Tangerine Dream
12. Rely on me / JMJ & Laurie Anderson
13. Stardust / JMJ & Armin van Buuren
14. Watching you / JMJ & 3D (Massive Attack)
15. A question of blood /JMJ & John Carpenter
16. The train & the river / JMJ & Lang Lang
 


2 commentaires

  1. Pierre dit :

    Après quelques écoutes, je reste dubitatif… il y a ça et là des bonnes choses, inspirées, mais aussi beaucoup de passages mornes… Je m’attendais à moins de commercial, et plus d’émotions, à la manière de l’album Geometry of Love.
    Cela reste bien fait, largement au dessus de l’épouvantable Téo&Téa, mais on est loin de l’inventivité et la puissance évocatrice des « classiques » Oxygène, Zoolook, Equinoxe…
    Peut-être quelques écoutes supplémentaires me feront découvrir des choses qui me sont passées à côté…

  2. veridis dit :

    Je reste un peu sur ma faim. Un album sans plus, qui s’écoute mais qui manque de piment. Peut-être que le volume 2 sera le « piment » ?

Répondre

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont