Interview de Frédérick Rousseau à Rolling Stone (Octobre 2018)

8 octobre 2018

Interviews

Fort d’une discographie parmi les plus impressionnantes de l’Hexagone, cet ingénieur du son et musicien a été sollicité par Vangelis, Jarre, Desplat et bien d’autres. Responsable valorisation industrielle et communautaire à l’Ircam, il évoque pour nous son dernier challenge.
frederick-rousseau-qwant

L’Ircam reste une particularité bien française. Encore trop méconnu du grand public, cet institut travaille depuis plus de trente ans sur les technologies musicales les plus futuristes. Quoi de plus normal d’y retrouver Frédérick Rousseau à la tête du département Valorisation industrielle ? Sa carrière professionnelle unique – il est l’un des pionniers du développement et de l’utilisation de l’électronique dans la musique – l’a conduit à occuper le poste de directeur musical de Vangelis, avec lequel il a notamment travaillé sur la bande originale de Blade Runner, ou de Jean-Michel Jarre dans les années 1980. Sa carrière en tant que musicien est également d’une grande richesse, qu’il s’agisse de ses albums solo, notamment Mô et Tears, pierres blanches d’un parcours artistique exemplaire, ou ses BO pour Oliver Stone ou Laurent Boutonnat. En entrant, en 2008, à l’Ircam (Institut de recherche et coordination acoustique/musique), fondé par Pierre Boulez en 1970, il comprend le potentiel considérable de cette institution. Et, lorsqu’un moteur de recherche français cherchait à optimiser son o re musicale, c’est naturellement vers ce musicien-ingé son original qu’il s’est tourné. Discussion avec l’initiateur de ce projet hors normes. Lire la suite.

À propos de Jean-Baptiste

Né en 1977. je ne vis pas de l'écriture, je ne vis pas pour la musique, mais je suis en quelque sorte à mi-chemin des deux. Peut être. ou pas.

Voir tous les articles de Jean-Baptiste

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont