Ses instruments

Cette page regroupe les instruments, plus ou moins spectaculaires, les plus marquants utilisés par Jean Michel Jarre sur scène et en studio. Ces éléments ne sont qu’indicatifs, mes connaissances sont surtout fruit de mes lectures de revues et d’articles. Je vous encourage à stimuler votre propre intérêt pour la lutherie électronique, qui est un domaine passionnant.

eminent310ujarre.gif

Le synthétiseur analogique Eminent 310 U (U pour Univers) est sans doute l’un des plus caractéristiques de l’oeuvre des débuts de Jean Michel Jarre. On le retrouve notamment dans un très grand nombre de ses albums. Citons l’introduction d’Oxygène, comme dans presque partout dans cet album, ainsi que dans Equinoxe et Oxygène 7-13. Nombre d’hommages à Jarre sur le web utilise l’instrument original (et non les copies faites ultérieurement).

> Fiche descriptive.

L'ARP 2500 de Jean-Michel Jarre

Le synthétiseur modulaire analogique ARP 2500 est une machine de 1970 aux dimensions aussi imposantes qu’une armoire. Dotée de trois oscillateurs, elle permettait de programmer des séquences (sur une matrice type « touché-coulé ». Le groupe allemand Tangerine Dream l’a beaucoup utilisé.
> Voir aussi : Quelques photos du gros modulaire ARP 2500.

arp2600jarre.gif

Le synthétiseur analogique ARP 2600 est une machine avec un module qui permet de créer des sons à l’envie. Aujourd’hui ce genre de synthétiseur est cher. À l’époque c’est le concurrent du Minimoog (voir ci-dessous). Il s’agit d’un synthé semi-modulaire de Michel Geiss en a donné toute la recette au jeune Jean-Michel. C’est lui qui est responsable des sons de basse sur la deuxième face du disque Equinoxe.
> Fiche descriptive.

vcs3jarre.gif

L’EMS Synthi VCS3 ou « Putney » est le premier « synthétiseur » de Jean-Michel Jarre. C’est lui qui est omniprésent sur les premiers disques de Jarre avant Oxygène. Il s’agit d’une machine à générer des bruitages et divers effets avec trois oscillateurs. On suppose que c’est l’une des machines qui amuse le plus Jean-Michel. Le principe de ce modèle est assez semblable à l’AKS.

> Fiche descriptive.

farfisajarre.gif

L’orgue Farfisa ou Farfisa professional est un clavier compact de marque italienne. De là à le considérer comme la Ferrari des orgues portatifs à la fin des années soixante, il n’y a qu’un pas. Doté de sept sons de série, il a été adopté par Pink Floyd. Jarre l’a utilisé dans Oxygène.
> Voir aussi : Un site anglophone consacré à l’orgue Farfisa.

mellotronjarre.gif

Le Mellotron 400SM est l’ancêtre authentique du sampler. Au bout des touches, un ruban permet de jouer une piste enregistrée de huit secondes, qui se rembobine une fois la touche relachée. Son son de cordes fatiguées figure notamment dans Oxygène 8, mais aussi pour les choeurs de sortie d’Oxygène 2.
> Fiche descriptive.

Le minimoog de Jean-Michel Jarre

En 1970 Robert Moog créé le Minimoog. Ce synthétiseur monophonique analogique est doté de trois oscillateurs et d’un générateur de bruit. Très populaire et très intuitif, il sera construit jusqu’en 1981, c’est-à-dire la fin de la marque. Son son nasillard et « sale » est très recherché, aussi bien par les musiciens funk (Herbie Hancock) que rock (Rick Wakeman). Il est notamment utilisé dans Chronologie partie 6 pour la ligne de basse.

> Fiche descriptive.

Le RMI Harmonic Synthesizer de Jean Michel Jarre

Autre machine à rentrer au panthéon de la musique de Jarre, le RMI Harmonic Synthetiser. Le nom de la marque à connotation sociale correspond à Rocky Mount Instruments. C’est l’un des premiers synthétiseurs à syntèse additive. On peut ainsi jouer deux séquences superposées avec ses deux générateurs harmoniques. Il correspond notamment au célèbrissime chorus d’Oxygène IV, ainsi qu’à l’arrière-plan sonore du troisième Rendez-vous.
> Voir aussi : Un article détaillé sur la synthèse additive.

Le Synthex de Jean-Michel Jarre

En 1982, est créé en Italie le Synthex. Homonyme du célèbre aviateur (Saint-Ex), il a quelques sons planants au bout de ses huits pistes. Publié à moins de 2000 exemplaires dans le monde, c’est le synthétiseur analogique de Peter Gabriel et de Laurie Anderson notamment. Il est responsable de nombre de sons sur l’album Rendez-vous et notamment celui dit de la harpe laser.
Fiche descriptive.

Le Fairlight cmi, premier modèle

Vue du Fairlight Série 1, relié à un clavierLe Fairlight (Computer Musical Instrumental) : Première machine à sampler des sons, c’est-à-dire, sommairement, à sculpter un son naturel dans toutes les hauteurs de tons imaginables. Jarre utilisera le premier modèle de cet instrument sur Les chants magnétiques. Outre sa mise en avant sur Zoolook, cet ordinateur sera utilisé par Brian Eno, Peter Gabriel, entre autres.

> Fiche descriptive.


  • Le Theremin : L’ancêtre du synthétiseur. Il se compose de deux antennes qui produisent un son en fonction de la distance de la main gauche par rapport à la main droite. Fiche descriptive.

  • Le vocoder : procédé des années 40 qui permet de transformer les ondulations de la voix en signaux électriques. D’usage d’abord scientifique, il s’est intégré dans le paysage musicale utlérieurement. Le vocoder (devenu vocodeur) produit une voix « robotisé » très en vogue dans les années 70, à l’apanage du groupe allemand Kraftwerk.

 

  • Le Matrisequencer : Instrument analogique créé par Michel Geiss, que l’on entend pour la première fois dans l’ouverture d’Équinoxe (1978).

  •  

  • Le Digisequencer : C’est la grand frère du matrisequencer, en plus sophistiqué. on peut apprécier toutes ses possibilités sur le live de Hong-Kong (1994).

  •  

  • La harpe laser verticale, telle qu'utilisée à Moscou, en 1997La harpe laser : La question est réccurente, mais oui, bien que cela paraissent incroyable, cet instrument insolite fonctionne vraiment ! L’interruption du signal laser déclenche un son de synthétiseur, comme une cellule photo-électrique bloque la porte d’un ascenseur. Elle fût inaugurée pour les concerts en Chine en Octobre 1981, et a depuis évolué vers des rayons orientés plus horizontalement vis-à-vis du sol, de façon à ce que le public les visualisent plus facilement dans les concerts des années 2000. Jarre y a associé un son cuivré et « rond » caractéristique sur l’album Rendez-Vous. Vous pouvez apprécier sa beauté futuriste sur ma page des vidéos. Fiche descriptive.

    • Le grand clavier circulaire : Clavier en demi-cercle comprend des touches lumineuses, qui ne sont pas sans rappeler celui utilisé à la fin du film de Steven Spielberg, Rencontre du troisième type (1977). Fiche descriptive.

  • Le Memorymoog : Le premier synthétiseur à 100 mémoires, fabriqué en 1982. Fiche descriptive.

  • Le Moog Modulaire III : Le premier synthétiseur commercialisé par Robert Moog, appareil mythique qui a servi à l’enrgistrement de Switched on Bach de Wendy Carlos. Fiche descriptive.

    • Le Moog Liberation : Premier keytar (contraction de keayboard et de guitare en anglais), c’est-à-dire premier synthétiseur portable de l’histoire. Fiche descriptive.

    Liste complète des autres synthétiseurs

    BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
    impressionism |
    lorie |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
    | Clan d'estime
    | blog de Nicolas Caumont