Archives pour la catégorie Jarre en perspective

Le Grand Prix SACEM 2010 décerné à Jean Michel Jarre

Grand Prix SACEM 2010Le Grand Prix 2010 des musiques électroniques de la SACEM a été décerné à Jean Michel Jarre. La cérémonie de remise des Grands Prix SACEM, en présence de M. Jarre, se tiendra lundi 29 novembre à 19h30 au Théâtre Marigny.
Elle sera diffusée sur France 4 le 27 décembre prochain à 23h. Une manière de prolonger Noël pour les fans de Jean Michel Jarre.
Source.

Retour en 1981 pour la tournée en Chine de JMJ

Les Concerts en Chine 1981 (Shanghai, Pékin)
Mes amis de Fairlight Jarre (le site anglophone de Jeanmicheljarre.es) on retrouvé le seul journaliste espagnol qui ait suivi les concerts en Chine de Jean Michel Jarre, en 1981.

Il a répondu à une interview en profondeur sur ce qu’il a vu à cette époque et comment le concert était organisé.
En bonus-track, des souvenirs de concerts plus récents et tout aussi mythiques : Houston, Docklands, et plus encore.

Je vous joint la traduction google de ce long article : Google Traduction

Mais les anglophones auront plaisir à la lire en version originale : http://en.jeanmicheljarre.es/rafael-revert-interview-the-spanish-journalist-present-in-beijing-81-concerts/

Bonne lecture !

L’Aerosystem One présenté officiellement à Berlin

Les enceintes conçues par Jean Michel Jarre et qui portent sa griffe ont été présentées à Berlin dans le cadre d’un salon hi-tech :
Jarre prsente l'AErosystem One à Berlin
Vidéo au journal télévisé de TF1.
Voir l’article d’origine à ce sujet.

Disparition de Francis Dreyfus

Francis Dreyfus::Article rédigé par Jérôme:: Le producteur et éditeur de musique Francis Dreyfus, qui vient de disparaître le 24.06.2010 à Paris, est une personnalité incontournable du parcours de Jean Michel Jarre. C’est lui qui lui a donné sa chance en acceptant de sortir l’album « Oxygène » dont la légende veut qu’il « ait été refusé par toutes les maisons de disques »… C’est également lui qui a réussi à monter, notamment financièrement, les premiers grands concerts en extérieur du musicien, en prenant d’ailleurs des risques pas toujours calculés. Dreyfus est donc un peu celui qui a permis à Jarre de réaliser ses idées les plus folles, ses projets les plus originaux, dont l’aspect artistique prenait souvent le pas sur l’aspect financier. Alors même si la belle histoire s’est brouillée il y a quelques années « pour des raisons personnelles », et même si les petites affaires de gros sous ont ensuite occupé une trop grande part de cette ancienne association magique, il reste la formidable aventure d’un binôme a peu commun dans l’histoire de l’industrie du disque, qui aura su vivre à fond sa passion pour une musique instrumentale à contre courant et pour un nouveau concept de grands spectacles. Voici donc la petite histoire d’un homme discret, autodidacte, fan de jazz et dénicheur de talents éclairé, qui a donné ses lettres de noblesse au mot « indépendant », et dont la place dans le paysage musical français reste décidément atypique.


> Sa boite de jazz et les Éditions Labrador


dreyfushallyday.jpgFrancis Dreyfus est né en 1940 d’une mère roumaine, et d’un père alsacien descendant du fameux capitaine Alfred Dreyfus. Il grandit au Raincy, en Seine-Saint-Denis, sous l’influence de son père professeur, personnage féru de philosophie allemande et de spiritualité Tibétaine, adepte de la Franc Maçonnerie, et résistant fuyant les honneurs. Il découvre la peinture par ses parents, qui fréquentent les peintres et les expositions, et le jazz par son frère de neuf ans son aîné : une révélation ! Adolescent, il crée un club de jazz fréquenté par les élèves de son lycée. L’argent gagné lui permet de faire le tour des boites parisiennes où il essaye de persuader des musiciens de venir jouer « chez lui ».Suite… Après un court séjour à « Sciences Po », où il est victime de l’antisémitisme d’un professeur, il entre en faculté de droit avec l’idée de devenir attaché culturel, sans trop savoir ce que cela pouvait signifiait… Il en sortira avec une licence. A cette époque, il approche le monde des « yé-yé » par l’intermédiaire de son camarade de lycée Eddie Vartan. A 20 ans, il vit d’articles pour Jazz Magazine et Salut les copains, et écrit des chansons (« Toujours plus loin » pour Johnny), dont une, « Broken Doll », deviendra n°1 aux Etats-Unis. En 1963, il crée sa première entreprise, la Société Parisienne de Promotion Artistique (SPPA) et les Editions Labrador, qui inscriront à leur catalogue des chansons d’auteurs français (Georges Aber, Gilles Thibault, Jean Renard, etc.) pour Sylvie Vartan (« Et pourtant je reste là », 1965), Petula Clark (« Danse avec moi », 1965, « Un mal pour un bien », « Le ciel de mon pays », 1966) et Johnny Hallyday (« Pour moi la vie va commencer », 1963, « Cheveux longs et idées courtes », 1966). L’année suivante, il se lance dans la production avec la bande originale de la série d’animation « Le Manège enchanté », créée par Serge Danot, dont les 500 épisodes seront diffusés dans le monde entier. Deux ans plus tard, il épouse la comédienne Pascale Audret, sœur de Hugues Aufray, dont il aura une fille, Julie Dreyfus, aujourd’hui actrice (Kill Bill, Inglourious Basterds, etc.).

(suite…)

Jarre reçoit un prix à Londres pour l’ensemble de sa carrière

Jarre reçoit un prix à Londres pour l'ensemble de sa carrière dans Jarre en perspective mojo_award_2010 

Jean Michel Jarre a reçu un Lifetime Achievement Award aux 6èmes Mojo Awards. Le magazine musical Mojo tenait à Londres sa grand-messe annuelle à Londres où elle mettait notamment à l’honneur cette année le guitariste de Led Zeppelin, Jimmy Page, ainsi que plusieurs figures de la musique des années 80 : Marc Almond, de Soft Cell et Daniel Miller. Source : BBC.
MOJO+Honours+List+Award+Ceremony+Winners+Boards+kC75uydIzl7l dans Jarre en perspective

Jarre et l’espace

Jean Michel Jarre a toujours été un passionné d’espace. Cette sensibilité s’est accordée avec le désir de la NASA de le solliciter pour le concert marquant son vingt-cinquième anniversaire, en 1986. Un astéroïde porte même son nom ! Pendant le concert géant (plus de 3 millions de spectateurs) de Moscou en 1997, il a pu parler avec les cosmonautes de la station Mir… Et aujourd’hui, Jarre évoque la possibilité de concert dans l’espace. Il a aussi été un ami d’Arthur C. Clarke, qui est un maître de la science-fiction, et accessoirement reconnu pour ses recherches sur les radars. Pour se convaincre de son engagement sur ces sujets qui traite à la fois du passé, du présent et du futur, retraçons le cours de ses diverses interventions dans le cadre de l’UNESCO qui, comme son nom l’indique, traite aussi des sciences : 

 

(suite…)

Jarre, influence sur la jeune génération

Voici la liste de quelques artistes, très divers, (de l’ambient au heavy metal en passant par le classique) qui ont indiqués Jean Michel Jarre parmi leurs modèles ou plus prosaïquement, leur inspiration à un moment ou à un autre de leur carrière. Cette liste continuera à s’allonger, à mesure, que, sans aucun doute, Jean Michel continuera à susciter des vocations pour de nouvelles générations de musiciens en général et de claviéristes en particulier. > Voir toute la liste mise à jour sur Aerozone

(suite…)

12

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont