Archives pour la catégorie Bio de Jarre

Biographie de Jarre : 1987-1997

Ceci est une ébauche d’article sur la période 1987-1997. Je compte l’enrichir prochainement avec plus d’anecdotes et des photographies.


> Revolution culturelle   

 Revolutions - Photo de Oliviero ToscaniAprès Rendez-vous et les concerts géants de Houston, puis de Lyon, Jarre propose un disque moins conceptuel, moins planant et plus hétéroclite que les précédents, avec Revolutions. L’album intègre pour la première fois des sortes de paroles, même si la continuité instrumentale est assurée. Jarre revient sur les pas d’un Kraftwerk alors émoussé. Cet album fait la part belle au Roland D-50, très en vogue dans la planète pop,  ce qui en fera un album rapidement assez daté, en dehors de quelques moments de grâce typiquement « jarrien ». Je fais référence à la belle suite de morceaux Revolution industrielle. La transposition des meilleurs morceaux de l’album sur la scène improbable des Docks de Londres sera l’occasion pour Jean-Michel de jouer aux côtés d’une des idoles de sa jeunesse, le guitariste des Shadows, Hank Marvin. Ces deux concerts, gravé dans le décevant album Jarre Live (alias Destination Docklands) qui se dérouleront sous la pluie, laisseront des souvenirs impérissables à ses spectateurs anglais, qui sont toujours d’immenses fans acquis à la cause du français au vocoder en forme de haut-parleur (voir le morceau Revolution, Révolutions).

(suite…)

Biographie de Jarre : 1976-1986

Nous reprenons le cours de notre grand portrait en 1976. Jean Michel Jarre enregistre son troisième (si l’on compte les Granges Brûlées) album, qui va être un choc considérable dans le monde de la musique, Oxygène. L’album, à la magnifique pochette signée Michel Granger, sera un best-seller (Douze millions d’exemplaires vendus dans le monde à ce jour) pour un album français. Les six morceaux de l’album portent simplement des numéros, ce qui sera l’objet de nombreuses plaisanteries ultérieures. Son cœur emblématique, Oxygène 4, qui sera utilisé par de nombreuses radios et télés françaises (notamment le journal télévisé d’Antenne 2).

(suite…)

Biographie de Jarre : 1948-1976

Jean Michel Jarre adolescentVoici la première partie de ma biographie de Jean Michel Jarre. Pourquoi refaire ce qui est déjà fait ailleurs ? Il me semblait, au stade de popularité auquel a accédé mon blog, (essentiellement en étant en tête des résultats des moteurs de recherche sur un grand nombre d’aspect de sa carrière) je ne pouvais plus faire l’impasse sur une biographie complète de l’artiste. J’ai tenté de la faire d’une manière aussi précise que possible, mais si des détails y sont inexacts, je prendrai le soin de les corriger et de l’augmenter. L’idée m’est aussi venue de l’atmosphère qui a présidé à la réalisation de certains jarretoons, sur le jeune Jean Michel – Encore plus beau qu’aujourd’hui, c’est vous dire ! -. J’aurai l’occasion d’illustrer cette biographie et des liens internes et externes, mes photos préférées, mes dessins (dès qu’ils seront finalisés) des différentes époques que nous allons traverser… maintenant.

On oublie parfois qu’avant d’avoir un succès foudroyant avec Oxygène à 28 ans, Jarre a derrière lui une somme de travaux et de collaborations remarquables. Je m’en vais maintenant reprendre l’histoire de Jean Michel depuis ses débuts au hochet, en veillant à ne pas trop oublier de détails qui font toute la saveur des biographies « non autorisées ».

> Accés direct : GRM / Oxygène IV



 > Naissance d’un géant de la musique  



Jean Michel Jarre à sa naissance, dans les bras de sa mère, en 1948 à Lyon.Enfant unique, Jean Michel est né le 24 Août 1948 à Lyon d’une mère résistante et d’un père musicien. Son père Maurice Jarre divorce de sa mère Francette Pejot, lorsque  »Jean Mimi » a quatre ans. Maurice Jarre sera directeur musical du Théâtre National de Paris de Jean Vilar de 1951 à 1963, puis va développer une carrière de compositeur de musique de films aux États-Unis sur la base de ses récompenses aux oscars (Lawrence d’Arabie en 1962, puis Docteur Jivago, en 1965) à Hollywood. Jean Michel sera fâché avec son père pendant de nombreuses années, mais leurs relations se sont normalisées au cours des trois-quatre dernières années.

Jarre commence le piano très jeune (à 5 ans), mais son premier professeur le dégoûte rapidement de la pratique de l’instrument. L’anecdote veut que les murs de sa chambre portent l’inscription : « Je hais le piano ». Pour fêter les dix ans de sa progéniture, sa mère l’emmène dans la boite de jazz « Le chat qui pêche », qui est tenue par une amie elle aussi ancienne résistante. Chet Baker, Don Cherry et Archie Shepp lui donne un récital privé qui l’impressionne au plus haut point. Sa vocation musicale naît là. Son modèle est son grand-père, inventeur, auquel on doit la première table de mixage pour la radio et du prototype de tourne-disques Teppaz. Il dit avoir passé beaucoup de temps à l’observer dans son atelier. 

(suite…)

Jarre et la musique électronique

montagebleu.gif J’admire beaucoup l’organique dans la musique de Jarre, autant que ses talents de mélodistes. La musique sans paroles doit d’abord toucher notre corps avant de toucher notre coeur. C’est valable en « musique électronique sans parole » comme en musique classique. J’en sais quelque chose puisque chez mes parents je n’écoutais presque que du classique : Vivaldi, Mozart et Beethoven (Brassens aussi), et que la transition vers Jarre s’est faite pour moi spontanément.

(suite…)

Tubes de Jean Michel Jarre au top 50

Les événements à ne surtout pas rater !Avant de commencer l’article à proprement parler, je vous propose de voter pour votre titre de Jarre préféré parmi tous ceux que vous avez placés en têtes pour chaque album. (NB : Les titres de dix minutes et plus font l’objet d’un sondage à part, ci-dessous).

Premier sondage : Les tubes de Jean Michel Jarre.

Parmi ces titres de chaque album de Jarre, quel est le meilleur ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Deuxième sondage : Les épiques (morceaux de plus de dix minutes, ou découpés en sous-parties).

Parmi ces titres épiques (plus de 10 mn), quel est votre préféré ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

 


Tubes de Jean Michel Jarre au top 50 dans Bio de Jarre Top_50Voilà les informations concernant les classements des divers morceaux de Jean Michel Jarre sorti dans les années 80 et classés au Top 50 (qui compte plus de cinquante places) en France, classé par ordre chronologique : Les Chants Magnétiques (part 2) – Extrait de l’album Les Chants magnétiques
Entrée: 29 mai 1981
Meilleure place: n°7
Nombre de semaines dans le Top 50: 26
Souvenir de Chine – Extrait de l’album Les Concerts en Chine
Entrée: 14 mai 1982
Meilleure place: n°7
Nombre de semaines dans le Top 50: 19
 

Zoolook  – Extrait de l’album éponyme
Entrée: 9 décembre 1984
Meilleure place: n°57
Nombre de semaines dans le Top 50: 12

Quatrième Rendez-Vous Extrait de l’album Rendez-vous
Entrée: 10 mai 1986
Meilleure place: n°9
Nombre de semaines dans le Top 50: 40
Nombre de semaines consécutive de Rendez-vous IV au top 50 (document d'époque)
Révolutions – Extrait de l’album Révolutions
Entrée: 9 octobre 1988
Meilleure place: n°36
Nombre de semaines dans le Top 50: 19

London Kid – Extrait de l’album Révolutions
Entrée: 30 avril 1989
Meilleure place: n°100
Nombre de semaines dans le Top 50: 1

Oxygène (part 4) – Extrait de l’album Oxygène
Entrée: 3 décembre 1989
Meilleure place: n°73
Nombre de semaines dans le Top 50: 3

Sources : http://www.infodisc.fr/Artistes.php / Merci à hélios pour cette info. 

(suite…)

Jarre et le miroir de la nature

Jarre et l'imitation de la natureCet article est le premier d’un ensemble d’articles conscacrés aux interprétations possibles de la musique de Jarre dont les thèmes seront les suivants : 1) Jarre et le miroir de la nature, 2) Jarre, l’électro et l’acoustique, 3) Jarre au corps-à-corps.

Dame Nature, mère inspiratrice. Impossible d’ignorer la récurrence de sonorités organiques dans la musique de Jarre.
Elles peuvent prendre des formes diverses : bruits aquatiques, souffle du vent, ou sons d’hommes et d’animaux.
De pair avec les bruits industriels, ils sont l’un des éléments les plus caractéristiques de son oeuvre. Certains disques sont bien sûr plus marqués que d’autres par les sons « naturels », étant en lien explicite avec l’écologie (Oxygène, En Attendant Cousteau). Mais on peut remarquer qu’il n’y a pas d’exemple de disque qui n’intègre pas, de près ou de loin, de sons imitant la nature. Laissez-moi vous faire le guide dans cette initiation.

(suite…)

12345

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont