Archives pour la catégorie Concerts / Jarre

Paris-Tour Eiffel – Concert pour la Tolérance – 1995

La Tour eiffel en grand Jarre monument de Paris ? Fait ambassadeur de bonne volonté auprès de l’UNESCO, Jean Michel Jarre organise un concert pour la tolérance au nom des principes universels cher à notre beau pays : la France. Initialement, c’est sur la Place du Trocadéro que Jarre doit s’installer ses musiciens. Mais suite à des impératifs de sécurité (Dix jours plus tard surviendra l’attentat du RER Saint-Michel), ce lieu ne peut pas être utilisé, et c’est donc 15 jours avant (sic) que l’on lui signifie que « ça va pas être possible ». Qu’à cela ne tienne, j’utiliserai la Tour Eiffel, indique l’artiste. Il s’installe donc en face et le public est installé sur la pelouse du Champ de Mars. On se dit que les dons d’improvisation du français sont inextinguibles. Au dessus de la scène, se dressent trois écrans : un carré, un triangle et un rond, qui servent à projeter les diapositives qui illustrent les différents morceaux du concert. Sur scène, trois personnages lunaires sont les incarnations mobiles de ces trois formes géométriques. Le public peut suivre le déroulement précis de l’action sur la scène grâce à des écrans placés tout au long du champ de Mars. Le décompte final du nombre de spectateurs s’élève à 1 million 250 mille personnes. Et encore une fois, sans incident particulier. 

(suite…)

Paris-La défense, ville en concert – Spectacle – 1990

La Défense en grandL’offensive Jarre. Sans doute frustré d’avoir été privé par le créateur Jean-Paul Goude du spectacle pour le bicentennaire de la révolution française en 1989 qui lui était originellement attribué, Jarre investit La défense pour y donner un de ses concerts les plus fous. À l’origine, le président Mitterrand avait désigné l’ex-président du conseil Edgar Faure et Jean Michel Jarre pour composer une grande fête parisienne. Dernier projet de sa vie, Edgar Faure ne verra pas le bicentennaire, en décédant en 1988. C’est donc avec un esprit de conquérant que Jarre va installer ses synthétiseurs dans l’axe de l’avenue de la Grande armée.


> Une grande fête populaire


Pour danser sur les rythmes chaloupés de Calypso, Jarre fait appel à Peter Minshall, qui conçoit des marionnettes géantes dont les bras sont actionnées par des batons. Jarre utilise le grand clavier lumineux de deuxième génération, la harpe laser de Christian Hubert ainsi qu’un clavier portable LAG.
Jarre frappe fort en attaquant dès le premier morceau Oxygène IV ! Le public est conquis par la prestation du français et son armée de clavieristes (cinq, dont 
Michel Geiss himself). Le final est un bis de Calypso I, avec les steel drums des Amoco Renegades qui ont à peine à être sonorisés tant ils dégagent de puissance. Un spectacle intégral, qui utilise les tours de La Défense pour ses projections lumineuses, et déploie moulte feux d’artifices.


> Titres proposés dans cet immense spectacle sons et lumières


  1. Paris La Défense (thème d’en attendant Cousteau
  2. Oxygène, part 4
  3. Equinoxe, part 4 (vidéo)
    Image de prévisualisation YouTube
  4. Equinoxe, part 5
  5. Souvenir de Chine
  6. Chants Magnétiques, part 2
  7. Ethnicolor, part 1
  8. Zoolookologie
    Image de prévisualisation YouTube
  9. Révolution, Révolutions
  10. Rendez-Vous, part 2
  11. Calypso, part 2
  12. Calypso, part 3
  13. Calypso, part 1
  14. Quatrième Rendez-vous 
  15.  Calypso, part 1 (Reprise) 



> Quelques chiffres sur le concert


  • Concert à la Défense : 14 juillet 1990, Quartier de La Défense, Paris, France
  • Nombre de spectateurs : 2 500 000, en comptant les parisiens (gratuit) Record du monde.



> Ressources sur le web

1...910111213

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont