Archives pour la catégorie CD / Jarre

Quelques lignes sur « Zig-Zag »

::Article rédigé par Jérôme:: « Zig-Zag » est un titre de musique électronique composé par Jean-Michel Jarre en 1973, donc pendant dans la période « pré-Oxygène ». Le compositeur collabore alors déjà avec Francis Dreyfus, mari d’Hélène Dreyfus que Jarre a rencontré au GRM, et qui a sorti les précédents « Hypnose » (avec le magicien Dominique Webb) et une nouvelle version du tube « Pop Corn » (sous le pseudo « Pop Corn Orchestra ») sur son label Motors. 1973 est aussi l’année du début de sa collaboration avec Christophe pour « Les paradis perdus » et la parution de la musique du film « Les Granges Brûlées ». C’est donc d’autant plus l’année où Jean-Michel Jarre sort de l’anonymat que « Zig zag » est le premier vrai succès du musicien. Le titre sera d’ailleurs ré-édité sur des compilations et fera logiquement l’objet de plusieurs reprises.

Même si « Zig zag » est un titre réalisé avec des instruments électroniques, il est plus dans la veine « électro simpliste », genre « Pop corn » de Hot Butter, morceau que Jarre, on l’a dit, avait repris un an plus tôt. On a encore du mal à y voir « Oxygène » qui sortira trois plus tard, tant les sons sont bruts et la création peu révolutionnaires. On hésite entre vraie démarche artistique, peut être, et besoin alimentaire, plus sûrement… Le morceau est représentatif des limites de moyens de Jarre à l’époque : peu d’instruments, peu de pistes mixées. Le morceau n’a que cinq ou six pistes (je crois) et probablement autant d’instruments : pour la mélodie (pour le moins simpliste), pour les effets « jarriens » (bili-bili-bili-bili-etc., piouuuuuuuuu-piouuuuuuu-etc.), pour la percussion discrète qui rappelle « L’orchestre sous la pluie », pour la voix dans la version chantée.

Le morceau sort en 1973 sur deux supports. En 45T chez Motors sous le titre « Zig-zag dance ». Le disque comporte la version chantée par Samuel Hobo (avec qui Jarre a déjà produit le 45T « Freedom day » l’année précédente), aux paroles insignifiantes, et la version instrumentale qui présente un peu plus d’intérêt. Le duo porte le nom de « Foggy Joe » (ou « The Foggy Joe Band ») annoncé sur la pochette pourpre par un étrange « by » anglophone qui avec le titre « Zig zag dance » (et non « Zig zag danse ») montre que Dreyfus ne vise rien de moins que le marché international. Ce n’est d’ailleurs pas dénué de tout fondement, puisque le petit succès du morceau fera qu’il sortira aussi en Allemagne, en Espagne, ainsi qu’en Italie (sur la face B du disque « Black bird », morceau déjà produit par Jarre l’année précédente en face B de son « Pop Corn Orchestra »).

Différentes versions de Zig-zag dans différents pays

« Zig zag » paraît aussi sur l’album « Les Granges brûlées » la même année, mais probablement après pour deux hypothétiques raisons : « Zig zag » est un titre déjà prêt qui permet à Jarre de compléter son album sans trop d’efforts (pratique qu’il a renouvelée depuis) alors qu’il ne figure même pas dans le film et que son thème est très éloigné de l’ambiance des autres morceaux du disque ; de plus, « Les granges brûlées » est le premier disque que Jarre a sorti sous son vrai nom (il n’utilisera plus de pseudo à partir de 1973), ce qui laisse donc aussi à penser que le 45T est sorti en premier. A noter que la ré-édition en CD des « Granges Brûlées » en 2004, permet d’écouter le titre « Zig zag » en format numérique.

Le succès du 45T « Zig zag (dance) », fera qu’il sera aussi copié plusieurs fois sous des noms divers. Les pseudonymiques groupes « Electric Choo Choo Band », « The Superfly », et autres « Jo Sherman » ne sont que des reprises initiées par d’autres labels ayant flairé la bonne affaire. Ils sortiront d’ailleurs eux aussi dans plusieurs pays. Les disques édités sous ces noms ne sont donc pas de Jarre, contrairement à ce que beaucoup de disquaires veulent faire croire pour les vendre plus chers ! Il est amusant de noter que la formule abusive « Version originale » sur la pochette de « The Superfly » est le stratagème marketing que Jarre a lui-même utilisé avant pour sa version de « Pop Corn ». C’est l’arroseur arrosé…


> Discographie JMJ :



> Vidéos :


Jarre – Sublime Mix (2006)

Pochette du Sublime Mix de Jean Michel JarreLe Sublime mix est une compilation très rare des albums Geometry of Love et Printemps de Bourges.

Il consiste en une série de 5 morceaux rythmés de Geometry of Love (album de 2003) raccourcis et enchainés les uns avec les autres, et d’un des titres du live Printemps de Bourges, Alive in Bourges (sorti uniquement sur Itunes Store en 2006), retravaillé en studio.

Le disque a été offert aux acheteurs d’un nouveau modèle de Jaguar, la Jaguar XK et aux acheteurs potentiels de voitures de la marque. Seuls 1.000 exemplaires en ont été pressés. Autant dire qu’il est n’est pas aisé de se le procurer aujourd’hui.

Jaguar, qui était également sponsor du concert de Jarre en Chine en 2004, a par ailleurs édité la version promo du CD single « Aerology« , toujours avec Aero Prod et Warner, pochette blanche et logo de la marque en évidence.


> Track-listing


  1. Pleasure Principle (5:48)
  2. Velvet Road (5:48)
  3. Geometry of Love, Part 1 (3:38)
  4. Soul Intrusion (2:04)
  5. Geometry of Love, Part 2 (3:54)
  6. Alive in Bourges (20:41)

Oxygène 4 : histoire d’un tube

Jarre a un jumeau ?Oxygène 4 est le tube incontournable de Jean Michel Jarre, sorti en 1976. Sa mélodie a fait des milliers de fois le tour du monde. Il fait partie de tous les concerts de Jean Michel (sauf Les concerts en Chine, Lyon et IMac Night), dont il est devenu en quelque sorte l’exercice obligé. Mais il y a peut-être des choses que vous en savez pas sur ce monument qu’est Oxygène 4. Tour d’horizon.

(suite…)

Oxygène parties 4, 5 et 6 (analyse musicologique)

MusicologieCet article est basé sur l’analyse de Pierre Malle faite en 2003 dans son mémoire de musicologie sur la musique électronique des années 70. La totalité de son travail est disponible à la bibliothèque de Tours. Il a accepté d’en faire une version simplifiée et d’expliciter tous les termes techniques pour une meilleure compréhension…

La musicologie est une discipline scientifique qui étudie les phénomènes en relation avec la musique, dans leur évolution (histoire des idées et des théories musicales) et dans leur rapport avec l’être humain et la société, domaines plus particulièrement abordés par l’ethnomusicologie et la sociologie de la musique. Son caractère scientifique la fait se distinguer de la musicographie. (Wikipédia)

 


1. Contexte historique

Il est important de considérer le contexte dans lequel Oxygène, l’album-référence de Jarre, a vu le jour. 

Depuis 1974, le mouvement musical 100% électronique a émergé progressivement de son statut underground pour atteindre peu à peu un public plus large, ainsi qu’en témoignent les coups d’éclat de Kraftwerk avec Autobahn, de Tangerine Dream avec Rubycon, ou encore de Klaus Schulze avec son Timewind, récompensé par un Grand Prix du Disque. Le chemin est donc déjà balisé pour l’album de Jarre, qui connaît un succès retentissant en 1977, à l’échelle mondiale. Oxygène, enregistré entre août et novembre 1976 dans la cuisine de Jarre, réaménagée en studio d’enregistrement, parut à la fin de la même année et reste encore aujourd’hui un standard du répertoire électro.

(suite…)

Interior Music (2001)

Pochette d'Interior Music de Jean Michel JarreInterior Music est un disque de Jean Michel Jarre très particulier, puisqu’il s’agit d’une commande de la marque d’audiovisuel Bang & Olufsen. La musique de cet album a seulement été jouée lors de l’inauguration d’un magasin de la marque (à l’origine un showroom, sur les Champs-Elysées, au niveau de Franklin Roosevelt) à Paris, le 4 octobre 2001. Interior music est un concept global qui a la forme d’une installation multimédia avec des téléviseurs et des haut-parleurs. Aujourd’hui, la marque possède 50 magasins en France. Pour ce qui est de la musique (car je n’ai pas vu l’installation vidéo – seules les photos ci-dessous témoignent), ce sont deux pistes de 25:57 jumelles l’une de l’autre, sauf que le deuxième a été amputée de ses paroles pour ne conserver que les instrumentaux. L’arrière-plan sonore de l’album est constitué pour l’essentiel des clapotis et le bruissement d’eau en surface.

(suite…)

Jarre revisited – Odyssey Through O² (1998)

Odyssey through 0², de Jean-Michel JarreOdyssey Through O² est le versant remixes d’Oxygène 7-13 par une brochette d’artistes populaires de la scène électro mondiale.

Les anglais de Apollo 440, Stuart King et Marc Mitchell de Sunday Club et Loop Guru, les allemands de Resistance D, l’américain Hani AlbaderBoodjie & Veronika, Les japonais Tetsuya (TK) Komuro et Takkyu Ishino, les français DJ Cam et Claude Monnet joignent leurs talents sur ce disque qui est signé « Jean Michel Jarre revisited ».

À la différence d’un Jarremix qui couvrait un spectre très large de l’œuvre de Jarre, le concept initial qui était de remixer des titres des deux albums Oxygène a été délaissée. Du reste, dans le livret, Sunday Club confesse s’être aperçu pendant le travail de remix d’Oxygène 8 que leur travail pouvait s’accorder avec n’importe lequel des 10 (vous avez bien lu, dix !) morceaux parmi lesquels ils ont dû choisir. C’est clair que certains titres ont donc été écarté de la sélection finale de Jean-Michel. 

On entend bien un extrait d’Oxygène 1 pendant l’interlude Odyssey finale, mais c’est uniquement un effet de remplissage. De plus, ce sont les titres les plus rythmés de l’album (excepté Oxygène 13) de 1997 qui ont été retenus, puisque Oxygène 9 a été délaissé.

(suite…)

Jarremix – 1995

Jarremix - 1995 dans CD / Jarre jarremix
En septembre 1995, une première compilation de remixes de titres à succès est proposée par Francis Dreyfus Music. Des DJ reprennant quelques standards de Jean Michel à la sauce techno et house.

>Track-list :

Chronologie 6 (Main Mix – Gat Decor), Chronologie 4 (E-Motion Mix – Sunscreem), Equinoxe 4 (Deep Mix – Bruno Mylonas et Thierry Leconte), Chronologie 4 (S x S Mix – Sunscreem), Révolution Révolutions (Oriental Mix – Bruno Mylonas et Bruce Keen), Equinoxe 7 (Ambiant Mix – Bruno Mylonas et Bruce Keen), Chronologie 4 (Tribal Trance Mix – Black Girl Rock), Oxygène 1* (Laboratoire Mix – Laurent Garnier), Magnetic Fields 2 (Magnetmix – Bruno Mylonas et Thierry Leconte), Chronologie 6 (Slam Mix 1 – Slam), Calypso (Latino Mix – Bruno Mylonas).

* Le mix d’Oxygène 1, « Laboratoire Mix » par Laurent Garnier n’est pas présent sur tous les pressages, puisque cette version avec 11 pistes au lieu de 10 n’a été en vente pendant une semaine avant d’être retirée du marché.

Durée du disque à 11 titres : 52’13.

> Ressources sur le web

12345...7

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont