Archives pour la catégorie CD / Tangerine Dream

Tangerine Dream – Sorcerer 2014 (2014)

Sorcerer 2014

:: Article rédigé par EtienneFroes:: Lorsque William Friedkin décide de réaliser  « Sorcerer », il ne sait pas dans  quelle aventure il s’engage. Pourtant à son idée, il a un bon scénario et pense que ce futur film sera la pièce maîtresse de son œuvre.

Il n’obtient pas facilement tout d’abord l’accord de Georges Clouzot auteur du « salaire de la peur » dont « sorcerer » est une resucée.

Une distribution de rêve semble se constituer : Steeve McQueen, Lino Ventura et Marcello Mastroiani semblent être partant pour cette production cinématographique. Mais progressivement ces acteurs font faux bond et Friedkin doit se retourner vers des comédiens moins connus.

Les difficultés de tournage sont nombreuses et le budget dépasse largement celui prévu initialement.

Lorsque son film sort en 1977, Friedkin pense que son calvaire s’est achevé. Malheureusement une production cinématographique qui entre alors  en concurrence, « Starswars » fait que  « sorcerer » passe complétement inaperçu. C’est un échec commercial et financier pour cette production maudite.

La bande son de ce film est réalisé par «Tangerine dream», on peut retrouver une critique de ce très bon CD sur ce blog. (suite…)

Madcap’s Flaming Duty (Avril 2007)

Pochette de Madcap's Flaming Duty de Tangerine Dream  (2007)::Article rédigé par etiennefroes:: En mémoire de Syd Barrett, membre fondateur de Pink Floyd décédé en 2006, Tangerine dream annonce en 2007, la sortie d’un disque intitulé « Madcap’s flaming duty ». Le fan est alors averti : cette production n’a rien à voir avec ce que fait habituellement le groupe allemand.

C’est donc  tout à la fois avec une certaine fébrilité et de l’impatience que les fans attendent cette production. En guise d’inattendu, ils sont servis : il s’agit d’un disque de chansons sur lequel Tangerine dream compte puisqu’il ne publie pas lui même ce nouveau CD et passe par la société Voiceprint.

Si le disque est différent de ce que fait habituellement le groupe allemand, les critiques sont peu nombreuses et le disque est plutôt apprécié. Pour moi ce disque est plus qu’une curiosité dans la discographie de Tangerine dream. Il est particulièrement agréable à écouter. Près de trois ans après sa sortie, j’ai toujours la même impression.

Les textes des chansons sont d’auteurs anglophones des 17ème et 18ème siècles que la compagne d’Edgar Froese, Bianca Acquaye, a adapté.


> Composition du disque


  1.  Astrophel and Stella : (musique Froese ; texte Philip Sidney)      7:21
  2. Shape my Sin (musique Quaeschning ; texte Christian Torsa )       4:50
  3. Blessed Damozel (musique Quaeschning; texte Dante Gabriel Rosetti)    5:16
  4. Divorce (musique Froese ; texte Thomas Stanley)      4:46
  5. Dream of Death (musique Quaeschning ; texte Edmund Clarence Stedman)     7:46
  6. Hear the Voice (musique Froese ; texte William Blake)     5:08
  7. Lake of Pontchartrain (musique traditionnelle irlandaise ; .arrangement de Froese et Quaeschning )    7:23
  8. Mad Song ( musique Froese ; texte William Blake)     5:08
  9. One Hour of Madness (musique Quaeschning ; texte Walt Whitman)  8:29
  10. Man (musique Froese ; texte George Herbert)    4:47
  11. Hymn to Intellectual Beauty ( musique Quaeschning ; texte Percy Bysshe  Shelley)    6:24
  12. Solution to all Problems ( musique Froese ; texte Ralph  Waldo Emerson)   6:24

> Musiciens


  • Chris Hausl : vocals
  • Edgar Froese : keyboards, guitars, drum programming, harmonica
  • Thorsten Quaeschning : keyboards, drum programming, additionnal vocals
  • Bernhard Biebl : guitars
  • Linda Spa : flute
  • Iris Camaa : percussion

 A noter que la pochette du CD est une création d’Egard Froese que celui-ci a intitulée :GERTRUDE-STEIN-READING-SOPHOKLES

Tangerine Dream – Sorcerer (B.O. de film, 1977)

Pochette de Sorcerer de Tangerine Dream:: Article rédigé par Etiennefroes :: Voici la première musique de film de Tangerine dream parue en disque : que ce soit par  Edgar Froese seul, ou  par son groupe, d’autres B.O.F. ont été composées sans faire l’objet d’édition  officielle. Il est possible  de trouver ces compositions sur des disques pirates, comme par exemple, la très bonne série intitulée « cinema lost cinema found » qui comprend 14 CD.

Sorcerer est une resucée du film « le salaire de la peur » réalisé par Henri-Georges Clouzot en 1953, lui-même inspiré du roman de Georges Arnaud. Cette nouvelle version sorti en France sous le tire « le convoi de la peur » est loin de valoir le film original.

William Friedkin avait été impressionné par la musique du groupe allemand et c’est donc naturellement qu’il proposa à Tangerine dream de composer la bande originale de sa nouvelle production. Il ne leur remit qu’un script. La formation allemande composa sans avoir vu la moindre image du film. Tangerine dream écrivit près de 90 minutes de musique. Il a été question que les 47 minutes absentes non retenues par Friedkin pour illustrer son film et inconnues des fans, fassent l’objet d’un CD. Cette éventualité est resté pour l’instant à l’état de projet.

(suite…)

Tangerine Dream – Summer in Nagasaki (2007)

Summer in Nagasaki de Tangerine Dream:: Article rédigé par etiennefroes :: Après la bonne surprise de Springtime in Nagasaki, les fans attendaient avec impatience le deuxième volet des cinq saisons atomiques tout en se demandant si Edgar Froese n’allait pas une fois de plus surprendre tout son monde.

Summer in Nagasaki est uniquement composé par Edgar Froese qui joue d’ailleurs tous les instruments de ce cd. 

De facture classique, ce disque est dans la droite ligne du précédent. Pour beaucoup de fans, il est le meilleur de la série des cinq saisons atomiques paru à ce jour : soit 4 disques.

(suite…)

Tangerine Dream – Livemiles (1988)

livemiles.jpg..::Critique rédigée par Frank Boisgontier::.. Cet album est historique : c’est le dernier sur lequel apparaît Chris Franke, membre du groupe depuis 1971 et l’album « Alpha Centauri ». En effet, c’est épuisé par le rythme infernal des enregistrements (albums studio, live, et les nombreuses bandes originales de film) imposé par Edgar Froese, et sans doute lassé de voir la machine Tangerine Dream tourner en rond, que Franke décide de se lancer en solo. Edgar Froese verra dans se départ une véritable trahison qu’il n’a pas encore pardonné à son ex-complice. Franke partira s’installer à Los Angeles et travaillera essentiellement pour Hollywood (notamment la musique de la série « Babylon V » pour laquelle il a eu, me semble-t-il, un prix). Mais ceci est une autre histoire.

Sur la forme, on pourrait dire que Tangerine Dream revient une vieille formule : « Livemiles » se compose de deux pistes seulement de presque trente minutes chacune. La première partie est censée avoir été enregistrée à Albuquerque, au Nouveau-Mexique, et la seconde à Berlin. Je dis bien « est censée », car il existe une polémique à propos de ce disque qui ne serait en fait pas du tout un enregistrement en concert, mais un réenregistrement en studio (comme le fit Jarre pour certaines parties des «Concerts en Chine»). Ceci se base sur des témoignages de spectateurs ayant assisté à ces concerts et qui ont rapporté que les morceaux joués alors n’avaient pas grand-chose à voir avec ce qui est proposé sur le disque…

En écoutant ce disque, on peut effectivement douter du réel caractère « live » de l’enregistrement. Hormis quelques bruits de spectateurs, un speaker néo-mexicain annonçant le groupe, rien ne semble indiquer d’une foule de fans assiste à l’enregistrement. On est loin de l’ambiance surchauffée qu’on entend sur le live « Encore » de 1977. Les mauvaises langues diront que les spectateurs qui ont assisté aux concerts d’Albuquerque et Berlin se sont peut être endormis.

(suite…)

Tangerine Dream – Underwater Sunlight (1986)

Underwater Sunlight..::Critique rédigée par Frank Boisgontier::.. 21ème ( !!!) album du groupe allemand, « Underwater Sunlight » est publié en 1986 par Jive Records. Pour cet album, le line-up du groupe change une fois de plus : Johannes Schmoelling, arrivé en 1980 et parti pour poursuivre une carrière solo, est remplacé par Paul Haslinger, un musicien autrichien de 24 ans. Aidé de Christian Gstettner pour toute la partie « informatique », le trio Froese-Franke-Haslinger propose avec cet album un savoureux mélange de musique électronique et de rock.

Côté son, si le groupe semble utiliser les mêmes instruments électroniques que sur leurs précédentes productions du début des années 80 (PPG, Dx7, Jupiter, sampleurs Emulator), la grosse nouveauté vient de l’utilisation plus appuyée de la guitare électrique – une orientation à laquelle Haslinger n’est pas étranger – et même de grosses guitares saturées noyées dans l’écho, des sonorités très proches d’un certain Hard Rock FM très en vogue depuis le début des années 80 (cf. Scorpions, Foreigner…). C’est la seule contribution d’Haslinger sur les six morceaux de l’album, tous composés par le seul duo Froese – Franke.

(suite…)

Tangerine Dream – Springtime in Nagasaki (2007)

Pochette de Springtime in Nagaski..::Critique rédigée par etiennefroes::.. Après l’effet d’une bombe auprès de certains fans de la sortie de Madcap flaming duty, ces mêmes amateurs craignaient le pire à l’annonce d’un nouveau CD. Une fois de plus l’imprévisible Edgar Froese co-compositeur avec Thorsten Quaeschning ne manqua pas de les surprendre avec l’arrivée de Springtime in Nagasaki en avril 2007.

La maison de disque de Tangerine dream, Eastgate, expliqua la parution de ce disque par la sortie d’un projet plus ambitieux : les cinq saisons atomiques : En effet, en novembre 2006, Tangerine dream reçut l’offre d’un homme d’affaires japonais âgé de 82 ans, Monsieur H.T., de composer une œuvre en cinq tableaux : springtime in Nagasaki, summer in Nagasaki, autumn in Hiroshima winter in Hiroshima et fifth season.

(suite…)

1234

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont