Archives pour la catégorie Enigma (Michael Cretu)

Enigma – A posteriori (2006)

Pochette d'A posteriori d'Enigma(Ébauche d’article) A posteriori est le sixième album d’Enigma et le premier à être proposé en 5.1. En effet une version DVD d’A posteriori a été éditée en décembre 2006, avec la musique de l’album en multicanal. Le thème principal de l’album est l’astronomie, avec une référence à Gallilée (le titre Eppur si Move, Et pourtant, elle tourne, en l’italien dans le texte) et aux galaxies d’Andromède et de la voie lactée et cet dédicace à « tous les visionnaires de la race humaine ». Le titre Hello and Welcome a été édité en single en avant-première de l’album, en septembre 2005.

C’est un album majoritairement instrumental (avec un narrateur qui intervient sur deux titres et le single chanté par Andru Donalds), avec un parfum trance assez marqué (Feel Me Heaven en est le meilleur exemple). L’utilisation de samples est massive. C’est un album encore plus électronique que son prédécesseur Voyageur, et on y retrouve les signatures habituelles d’Enigma. Ce disque s’adresse vraiment à un public déjà familiers aux ambiances A posteriori a été nominé aux Grammy Awards de 2006 dans la catégorie new age.

(suite…)

Buzz, admin du French Enigma forum

Eniga LogoJ’ai eu la chance de pouvoir m’entretenir avec le dynamique Buzz, l’administrateur du forum français consacré au projet allemand Enigma. Il a gentiment accepté de répondre à quelques questions :

 

 

 

 


1. Bonjour Buzz, peux-tu te présenter en quelques mots, s’il te plaît ? 

Benjamin, 30 ans, habitant en Rhône Alpes, administrateur du French Engima forum. 

Buzz, admin du French Enigma forum dans Enigma (Michael Cretu) mcmxcad2. Comment as-tu découvert la musique d’Enigma? 

Dès le début en 1990, mon frère avait le premier album « MCMXC a.D » (qui signifie 1990 en chiffres romains) et le titre « Sadeness » tournait en boucle à la TV et à la radio, je me souviens de l’envoûtement que cette musique me procurait, autant pour les oreilles que visuellement. Depuis, mon intérêt pour Enigma ne m’a pas quitté.   

3. Quelle est ta « trilogie personnelle » d’albums d’Enigma (tes trois albums préférés)? 

Je dirais le premier « MCMXC a.D » car il est incontournable, le deuxième « The Cross Of Changes » et le troisième « Le Roi est Mort, Vive le Roi ! » qui est comme pas mal de monde mon album préféré. Je trouve que ces trois albums se complètent très bien dans leur intensité. 

(suite…)

Enigma – Seven Lives many faces (2008)

Pochette de Seven Lives many faces d'Enigma (2008)Seven Lives many faces est le septième album d’Enigma. Il existe en version simple (CD de 12 titres) et une version collector composé du disque normal plus un disque supplémentaire, nouveauté pour le projet allemand de Michael Cretu. Ce bonus est un CD (dispensable à mon avis) de 5 titres. Un titre exclusif (Where are we from), agrémenté de commentaires audio de Michael sur chaque morceau a été réservé aux utilisateurs d’Itunes. Seven Lives many faces a été conçu avec le même matériel propriétaire (station de travail nommé The Alchemist) qu’A posteriori, sorti deux ans plus tôt,  il est néanmoins fort différent, et selon l’expression de Cretu, «omniculturel». Album soigné, il donne un large aperçu des qualités de composition et de spatialisation du créateur du concept Enigma.

(suite…)

La saga Enigma

Michael CretuEnigma est le nom du projet musical allemand créé en 1990 auquel participent Michael Cretu (instruments, mixage) et Sandra Cretu, sa femme (chants). Ils ont vendu plus de 30 millions d’albums à ce jour. Leur musique exaltante et mystique a été utilisée d’une manière extensive pour le cinéma (bande-annonce de Matrix), la télévision (la femme Nikita, Alerte à Malibu, etc.) et même les jeux vidéos (Final Fantasy IX).

Au départ du groupe, Franck Peterson, compositeur et producteur a produit le premier single mondialement connu, Sadeness (titre qui référence au marquis de Sade). Pourtant, c’est un groupe à une tête qui est présenté à longueur d’interviews.

(suite…)

Enigma – Voyageur (2003)

Pochette de Voyageur d'EnigmaLe grand tournant électronique d’Enigma. On garde la base mais les sons sont plus synthétiques. Une fois de plus, une invitation au voyage, très explicite cette fois-ci, mais cette invitation-ci est aussi physique, les paroles sont claires « vient chez moi, voyageur ».

On reste cependant bien dans la continuité de Le Roi Est Mort, Vive Le Roi !, dans son paysage sonore.

Un très bon album pour les fans de musique très électronique et plutôt groovy, cependant, il vaut mieux éviter d’entrer dans l’univers d’Enigma avec cet album qui représente une certaine coupure, une transition, entre la période « New Age » et la période plus « électronique ».

(suite…)

Enigma – Le Roi est mort, vive le Roi ! (1996)

Enigma - Le Roi est mort, vive le Roi ! (1996) dans CD / Enigma 41CG1YJVWQL._AA240_Voici un des albums définissant le mieux, selon moi, Enigma. Reprenant tous les éléments du premier album mais cependant moins riche en chants grégoriens, Michael Cretu a sû fortement aménager l’espace avec des sonorités très planantes et riches, de ce fait le point négatif de la pauvreté des sonorités est comblé, à notre plus grand bonheur ! Un autre point à ne pas manquer, nitre homme à tout faire prête désormais sa voix sur la plupart des morceaux, sa voix hante les morceaux comme s’il chantait dans une Eglise ou dans une vallée. On peut s’imaginer sans difficulté Michael Cretu chanter, bras écartés, sur le haut s’une colline verdoyante.

Cet album est de plus beaucoup plus entraînant que MCMXC a.D. et beaucoup plus hypnotiques aussi, la voix de Michael Cretu y étant pour beaucoup… Cet album est beaucoup plus électronique que le premier.

(suite…)

Enigma – MCMXC a.D. (1990)

Pochette de l'album MCMXCLe premier album d’Enigma est un choc visuel (du fait de la pochette qui met en scène la croix) et sonore (les gémissements du Sandra). L’univers Enigma s’ouvre à nous, une atmosphère aérienne, l’album s’ouvre sur une invitation au voyage que l’on s’apprête à faire. Après l’hypnotisme du premier morceau, on remarque que le mariage entre chants grégoriens, instruments acoustiques, voix sensuelle (sexuelle pour reprendre les termes de Michael Cretu) et le rythme très électronique se fait très naturellement, comme si cela coulait de source.

Cet album est très reposant reprenant les thèmes de Dieu et du diable, de la sexualité et donne vraiment une nouvelle vie aux chants grégoriens, les présentent sous une autre facette.

(suite…)

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont