Archives pour la catégorie IDM

Orbital, pieds sur terre

OrbitalOrbital (à ne pas confondre avec The Orb) est un groupe anglais composé des frères Hartnoll, Paul (né en 1968) et Phill (né en 1964). Il a été formé en 1989 et s’est séparé en 2004 pour se manifester à nouveau cette année (2009). Leurs deux influences initiales sont l’electronica (Philip Glass, Brian Eno) et le punk-rock. Ils peuvent avoir des morceaux de longueur très variable et de style qui vont du glitch jusqu’à l’ambient. Orbital a été largement popularisé par la reprise de ses musiques dans divers films américains, ainsi que dans des jeux vidéo populaires tels Mortal Kombat.
Le groupe tire son nom de l’endroit où les «rave parties» ont-ils ont commencé, à savoir l’autoroute appelé la M25 qui fait le tour de Londres. Nous sommes à l’époque du «Summer of love» anglais et les deux frères vont trouver dans l’underground une motivation énorme pour faire leur propre musique. Venu du punk, ils vont adapter l’Acid-house de la première génération de « ravers » à leur propre «ambient house». Une musique dont le rythme et la structure évolue généralement tout au long du morceau.

(suite…)

Future Sound of London / Amorphous Androgynous

Le duo électronique The Future Sound of London aussi connu sous le nom d'Amorphous AndrogynousThe Future Sound of London (abrévié FSOL) est un duo anglais formé de Garry Cobain (né en 1967) et de Brian Dougans (né en 1968). Avant de prendre cette appellation, le groupe s’est attribué à la fin des années 90 nombre de pseudonymes (au moins 28 recensés). Mais on le trouve aussi principalement sous le nom Amorphous Androgynous. Garry et Brian se sont rencontrés dans un bar en marge du collège technologique de Manchester, où Dougans suivaient des études d’ingénierie informatique. Ils ont très vite sympathisé et on commencé à enregistrer dans le studio amateur Earthbeat de ce dernier à Londres à partir de 1985. Tout en mixant dans les clubs, les deux compères travaillent aussi à l’écart l’un de l’autre. Ainsi, Cobain ne participe qu’en tant que chanteur et d’aide de production sur l’album Global du projet Humanoid (avec le graphiste Mark Mc Clean, qui travaillera avec le duo jusqu’à Dead Cities). Cet album solo de Dougans qui comprend Stakker Humanoid, la bande-son halluciné pour une société de graphisme vidéo. C’est toutefois ensemble qu’ils s’imposent toutefois dans la scène acid-house underground de Manchester avec des tubes comme « Q » (Mental Cube) ou « Metropolis ».

(suite…)

Amon Tobin – Out from out where (2002)

Couverture de l'album ''Out from out where'' d'Amon TobinLe quatrième album d’Amon Tobin (né en 1972), Out from out where, est un album qui incarne totalement toues les influences atmosphériques et dansantes de son créateur. Il est publié sur le label Ninja Tune, dont Tobin est l’une des figures maîtresses. C’est en effet aux rythmes breakbeats que revient le diablotin brésilien, après un album Supermodified cantonné à un style qui marrie jazz et drum’n’bass, et des disques assez inégaux sous le pseudo Cujo. Le brésilien entre dans une jungle non amazonienne mais faite de sons spectraux et évanescents, à la Prefuse 73.

L’art du collage semble inné pour cet expérimentateur inspiré par le hip hop, composant avant l’heure la musique de film d’une société obsédée par la technologie et les confrontations urbaines à la Matrix.

(suite…)

Aphex Twin – Richard D. James Album (1996)

Pochette du Richard D. James album d'Aphex TwinVoici l’album qui est le joyau du label Warp Records de Sheffield. Il est difficile de ne pas définir le terme « Intelligent Techno », courant que Richard James a popularisé en Angleterre et au-delà. Musique relativement inadaptée au pistes de danse, l’I.E. (ça fait classe d’utiliser les abréviations), émerge au début des années 90 avec un groupe comme The Future Sound of London, et donc, le label Warp. Il s’agit de l’album le plus salué par la critique de Richard D. James, alias Aphex Twin (alias aussi Polygon Window ou The Dice man), ainsi que le plus court (32’57), sans être pour autant nerveux. Ou quand la transpiration se fait à la fabrication du disque et non pas à son écoute.

(suite…)

…I care because you do – Aphex Twin (1995)

Pochette d'''...I care because you do''Difficile de cerner Richard D. James. Tout d’abord en raison du nombre de pseudonymes qu’il a utilisé, se dédoublant sous une autre identité mystérieuse à chaque fois qu’il collaborait avec un autre artiste de la scène techno et électro. Ensuite, comment interpréter le sourire carnassier qui orne la pochette de son quatrième album, un autoportrait au regard inquiétant ? Le natif d’une famille modeste de Cornouailles a la particularité d’avoir perdu son jumeau avant sa naissance, d’où le pseudonyme Aphex Twin (jumeau en anglais).

Nous sommes en 1995. Depuis son premier enregistrement Analogue Bubblebath, Aphex Twin (AFX pour les initiés) n’a cessé de multiplier les expérimentations avec les échantillonneurs et le son chaud des synthétiseurs analogiques. Sa passion du synthétiseur ne date pas hier : à l’age de seulement 14 ans, Richard avait déjà bricolé le sien. Après le succès critique de ses Selected Ambient Works 85-92, vient le succès tout court.

« …I care because I do » décroche le titre d’album indépendant le plus vendu en Angleterre. L’album est découpé en quatre parties de trois morceaux ; Side A, B, 3 et 4) et ses titres s’étalent de 1990 (il a alors 29 ans) à 1994. Les titres de l’album sont pour moitié des anagrammes de « The Aphex Twin » ou « Aphex Twin ».

(suite…)

Disques – Intelligent Dance Music

Aphex Twin – ...I care because you do Aphex Twin – …I care because you do (1995)
> Troisième album de Richard D. James sous le nom d’Aphex Twin.
The Future Sound of London – Dead Cities (1996) The Future Sound of London – Dead Cities (1996)
> Sixième album du duo de Manchester, Garry Cobain et Brian Dougans.
Aphex Twin– Richard D. James album (1996) Aphex Twin– Richard D. James album (1996)
> Quatrième album de Richard D. James sous le nom d’Aphex Twin.
Daft Punk - Homework (1997) Daft Punk – Homework (1997)
> Premier album événement du duo versaillais Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem Christo.
The Chemical Brothers – Surrender (1999) The Chemical Brothers – Surrender (1999)
> Troisième album du duo Tom Rowlands et Ed Simons.
Laurent Garnier – Unreasonabale behaviour (2000) Laurent Garnier – Unreasonabale behaviour (2000)
> Troisième album de Laurent Garnier.
Daft Punk – Discovery (2001) Daft Punk – Discovery (2001)
> Deuxième album de Daft Punk.
Underworld – A hundred days off (2002) Underworld – A hundred days off (2002)
> Septième album (premier sans Darren Emerson) de Karl Hyde, Rick Smith.
Amon Tobin – Out from out where (2002) Amon Tobin – Out from out where (2002)
> Cinquième album du DJ brésilien Amon Tobin.
The Chemical Brothers – Come with us (2002) The Chemical Brothers – Come with us (2002)
> Quatrième album des Chemical Brothers.
Digitalism – Idealism (2007) Digitalism – Idealism (2007)
> Premier album des allemands Jens Moelle et Ismail Tuefekci.
Daft Punk – Alive (2007) Daft Punk – Alive (2007)
> Deuxième album live des frenchies de Daft Punk.

Accès à la liste complète des disques de musique électronique.

Underworld – A hundred days off (2002)

Pochette de A hundred days offA hundred days off (qu’on pourrait traduire par : une centaine de journées de congés) est le septième album du groupe britannique. Après s’être appelé Freur en l’an 81, dans une veine new-wave, les deux disques du duo sous le nom Underworldétait des disques pop-rock assez proches de Blur ou d’Oasis. Au tournant des années 90, le groupe fait une  pause et intègre le DJ Darren Emerson. Underworld est aujourd’hui composé aux chants, aux paroles et à la guitare de Karl Hyde et des claviers et effets sonores de Rick Smith.

Darren Emerson ayant pris ses distances avec le duo depuis le live Everything, everything en 2000. Le groupe utilise pour la scène (comme à Lyon au début du mois de mai 2008) des titres dansants et fait l’objet de remixes très régulièrement par des pointures (Dave Clarke, Paul Woolford ou Fatboy Slim).

(suite…)

12

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont