Archives pour la catégorie Musiciens français

Interview de Pierre-Yves Bessuand (compositeur, ingénieur du son)

Pierre-Yves Bessuand

Né en 1973, Pierre-Yves Bessuand, compositeur, arrangeur et ingénieur du son, est également impliqué dans le domaine de l’informatique musicale en tant que formateur auprès des enseignants à propos des applications pédagogiques de la musique assistée par ordinateur. Il est l’auteur de plusieurs livres, écrit régulièrement dans la presse spécialisée, et effectue également des missions en tant que consultant auprès de divers éditeurs de logiciels de musique en Europe et aux Etats-Unis. Rencontre avec un musicien « complet ».  

> Interview :


En Attendant Jarre: Si tu devais te présenter en quelques mots, que dirais tu ?

Pierre-Yves Bessuand : Je pense avoir toujours été un musicien dans l’âme, avant même de comprendre ce que cela signifie. C’est au cours de ma vie que j’ai découvert les différentes manières d’exercer et partager cet art par la composition, l’interprétation, et l’enseignement.

E.A.J. : Écoutes-tu de la musique en dehors de votre travail ? Qu’aimes-tu à part la musique ?

P.-Y.B : Bien sûr. Chez moi ; pour le plaisir, ma culture, ou le travail. Mais j’accorde également une place importante au silence… C’est dans le silence que l’on entend la petite voix de la musique intérieure, que l’on trouve des réponses à nos questions, et encore bien d’autres ressources trop sous-estimées dans le brouhaha dont on s’entoure. Du coup, cela m’arrive souvent de mettre mes écouteurs intra-auriculaires dans les oreilles, sans rien écouter d’autre que le silence ou une musique très zen, afin de me protéger sans m’isoler totalement. 

(suite…)

Serge Blenner, symphonie pour un PC seul

Serge Blenner, la photo officielleSerge Blenner est né à Mulhouse, en Alsace en 1955. Il commence le piano à l’âge de 14 ans, dans l’admiration d’Erik Satie. Mais les influences la plus puissantes sur le jeune Serge sont les musiques emphatiques de Gustav Malher et d’Igor Stravinski. À 18 ans, il étudie la composition et l’harmonie au conservatoire de Mulhouse, et, très vite, s’intéresse à la musique électronique. En 1978, il donne une série de concerts Live electronic Music pour bandes enregistrés et synthétiseurs à Munich (où il s’installe d’abord quelques mois) et à Hambourg, ville où il va s’installer définitivement. À propos de Blenner, on parle souvent d’exil allemand, car il déteste le parisianisme et ne peut résister à l’attraction des compositeurs d’Outre-Rhin. Il créé le studio Esthématique en 1979. L’année suivante, il réalise son premier album, La Vogue, sur le label allemand d’Hambourg Sky records. En 1981, Magazin frivole conforte ses débuts synthétiques. Ces deux disques sont désormais réédités sur le même CD. Toutefois ses disques sont distribués de manière assez confidentielle en France, et à travers Internet principalement.

(suite…)

Richard Pinhas et Heldon (1951-1978)

Richard PinhasRichard Pinhas est né en 1951. Pour lui, musique et philosophie sont étroitement liés. Au point de vouloir marier les deux !

En 1968, à l’époque du mouvement étudiant, il se joint à son premier groupe, à la guitare électrique. C’est dans ce groupe qu’il rencontre Klaus Blsquiz (futur membre de Magma). Puis, ensemble, il créé le groupe éphémère Stuff. Richard fonde ensuite le groupe Schizo en 1972. Trotskiste et utopiste, le jeune homme met en musique ses rêves pour composer une musique psychédélique planante. Mettant la musique entre parenthèses, il se consacre le plus sérieusement du monde à ses études de philosophie. Il étudie sur les bancs de la Sorbonne à paris, et passe sa thèse de doctorat sous la direction de Jean-François Lyotard. Le thème qu’il choisi est : « Le rapport entre la schizoanalyse et la science-fiction ». C’est aussi à cette époque et pour les besoins du journal de Jean-François Bizot, Actuel qu’il rencontre les écrivains américains de SF Norman Spinrad (né en 1940) et Philip K. Dick (1928-1982).

(suite…)

Joël Fajerman

Joël FajermanJoël Fajerman est un synthétiste français qui est né en 1948 à Paris. Il s’adonne très jeune (5 ans) au piano, et, à 13 ans, il débute la guitare. Après avoir quitté l’école à 17 ans, il intègre un groupe de rock puis part en tournée dans les années 60 et 70 avec des artistes de variétés comme Nicoletta, Mike Brandt, Dario Moreno ou Claude François. Il participera d’ailleurs au groupe yé-yé « Les Petits Matins » en 1974, édité sur le label de Claude François. Sa rencontre avec le pianiste Pierre Porte, avec qui il réalisera de nombreux 45 tours, l’oblige à affirmer sa propre signature aux claviers et aux arrangements.

En 1976, il coréalise le générique de l’émission 30 millions d’amis, composé par Jack Harel, et dont il réalise les arrangements. Ce n’est que le début d’une longue collaboration pour la télévision.

(suite…)

Alain Guelis

Alain Guelis pose devant le Polykobol 2 RSFAlain Guelis est un compositeur et pianiste français, né en 1960 qui a travaillé pour de nombreux médias (cinéma, publicité, génériques d’émissions, etc), de pair avec un parcours classique prestigieux. Son père est danseur étoile et lui donne tout de suite le virus artistique. Il côtoie notamment le réalisateur Jean-Christophe Averty

Le jeune Alain compose sa première oeuvre à seulement 12 ans, et se révèle prodige au piano classique, en obtenant le premier prix de conservatoire de Boulogne (Hauts-de-Seine) à 18 ans. Il décroche une licence de composition à l’école Normale supérieure de musique de Paris, puis d’un diplôme supérieur d’orchestration au Conservatoire de Paris.

Ensuite, Alain Guelis collabore avec le réalisateur Michel François, rencontre essentielle dans son parcours, avec qui il a commencé à travailler en 1978 sur le générique UGC / Europe 1. Toute une génération de générique d’émissions ou de journaux télévisés sera inspirée par les compositions emphatiques d’Alain Guelis et le son cristallin qu’il affectionne particulièrement.

(suite…)

Deep Forest : feu de tout bois

Deep ForestDeux amis du Nord-Pas-de-Calais vont faire l’histoire de la world music made in France, avec leur albums et leurs collaborations fructueuses. Eric Mouquet est un compositeur, et producteur né en 1960. Michel Sanchez (né en 1957)  a une formation de jazz d’abord à l’accordéon, puis de classique, au Conservatoire de Douai (à 15 ans) à l’orgue classique. Il étudie trois ans le classique au Conservatoire de Paris, avant de se mettre au service d’un registre musical hétéroclite en tant qu’arrangeur et compositeur. 

L’histoire de Deep Forestcommence à la fin 1991, lorsqu’Eric Mouquet et Michel Sanchez mettent en commun leurs passions pour la musique ethnique et leur sensibilité pour la musique dance européenne. Avec des samples de musiques du monde entier, et notamment des chants traditionnels (pygmées, chants de gorge, etc.), ils créent leur propre style, réunissant ethnologie et technologie. Ils travaillent ensemble sur ce qui deviendra leur sésame pour une large diffusion, avec le single « Sweet Lullaby» qui utilise des chants des îles Salomon, issu de la collection Occora, de Radio France. Le titre Sweet Lullaby entre au Top 50. Une publicité d’une marque connue (que je ne citerai pas) utilise ce morceau comme support.

(suite…)

Eric Serra – Main basse sur le cinéma

Eric SerraEric Serra est l’un des plus grands compositeurs de musiques de films contemporains. Il a pu exporter son talent et sa force de travail (15 heures de travail par jour, selon ses propres dires) jusqu’à Hollywood. Retour sur l’itinéraire d’un fou de musique et d’informatique.

Né en 1959 à Saint-Mandé en région parisienne, le jeune Eric est encouragé par son père Claude Serra à jouer de la musique, ce qu’il fait avec zèle, en passant successivement de la guitare à la basse, du piano à la batterie en passant par la guitare électrique. Son instrument préféré reste la guitare basse, dont le maître est Jaco Pastorius. Sa mère décède alors qu’il n’a que sept ans, ce qui l’affecte énormément. Il se réfugie dans la musique. Grâce à son oreille musicale hors du commun, il s’intègre à diverses formations rock à quinze ans. Il travaille les standards du rock et du R&B. Puis le jeune Eric fréquente dans les studios d’enregistrements des grands noms, où il fait des sessions de basse pour des artistes importants : Mory Kanté, Youssou N’Dour, Catherine Lara ou encore Didier Lockwood.

(suite…)

1234

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont