Archives pour la catégorie Tangerine dream team

Une nouvelle ère 100% électronique pour Tangerine Dream

Tangerine Dream cuvée 2014

:: Article rédigé par etiennefroes :: Tangerine dream, par son leader avait annoncé une tournée d’adieu. Certains voyaient le groupe allemand ne plus se produire en spectacle. Ils se trompaient… Il s’agissait de la tournée d’adieu à un type de musique et de concert.

La révolution qui était prévue s’est mise en marche lorsque Bernhard Beibl, guitariste du groupe  a annoncé qu’il ne ferait pas cette tournée d’adieu estimant que son cachet était insuffisant. Tangerine dream  s’est donc lesté d’une première partie d’instruments conventionnels pour sa série de concerts.

Début septembre, un communiqué du groupe annoncé la fin des années « Eastgate »  et l’arrivée de l’ère  « Quantum », ultime étape de l’histoire de Tangerine dream. Le cheminement du groupe est en effet découpé en périodes qui caractérisent  à la fois un type musical et une composition de la formation musicale.

Très vite les choses se sont accélérées : de nouveaux concerts sont annoncés avec une musique essentiellement électronique et une nouvelle composition du groupe. Tangerine dream comprend donc maintenant : Edgar Froese, Thorsten Quaeschning, Hoshiko Yamane et comme nouvel arrivant Ulrich Schnauss. Linda spa et Iris Camaa semblent avoir fini leur collaboration avec Tangerine dream.

 

Autres membres de Tangerine dream

..:: Article rédigé par etiennefroes ::.. Voici trois des musiciens additionnels de Tangerine dream présentés : Iris (Kulterer) Camaa / Linda Spa / Thorsten Quaeschning / Bernard Beibl

 



Iris Kulterer puis Camaa

Iris Kulterer est née en 1969 en Autriche. Elle a commencé sa carrière avec son nom de famille avant d’opter pour celui de Camaa. Cette percussionniste joue avec Tangerine dream depuis 2001. Elle va bien au-delà du jeu du batteur classique du groupe de rock ou de pop. Les instruments rythmiques qu’elle utilise sont très divers. Si avec Tangerine dream elle accompagne ou scande de la musique le plus souvent électronique, dans sa carrière personnelle elle est plutôt dans « le jazz » ou « la soul ». Sinon quel que soit ce qu’elle joue, elle arbore toujours un large sourire. 

(suite…)

Paul Haslinger

Paul Haslinger..::Article rédigé par etiennefroes::.. Paul Haslinger est né le 11 décembre 1962 à Linz en Autriche. Il entreprend des études musicales dans sa ville de naissance avant de les mener à Vienne où en plus de la musique classique, il se forme à la musique électronique.

En 1986, Tangerine dream cherche à remplacer le partant Johannes Schmoelling, et il organise ainsi une audition qui permet à Paul Haslinger de rejoindre le groupe allemand. Paul Haslinger va rester avec Tangerine dream jusqu’en 1991. La musique du groupe allemand évolue au grand dam de certains fans de la première heure. Ce sont d’abord des créations avec toutes les particularités qui caractérisent la musique de ce groupe mais modérées pour donner un son plus « pop » « ou « ambient ». 

En 1992, Paul Haslinger s’installe à Los Angeles. Avec Peter Baumann, il participe à la réalisation  de « the blue room project ». De cette aventure est enregistrée de la musique qui paraît de manière très confidentielle.

(suite…)

Jerome Froese

Jerome Froese..::Article rédigé par etiennefroes::.. Fils d’Edgar et de Monique Froese, il est né le 24 novembre 1970 à Berlin. En 1982, il commence à jouer de la guitare et du clavier. En 1985, il s’intéresse aux percussions. Il apparaît sur le disque de Tangerine dream, «Lily on the beach» en 1989 pour sa contribution à la guitare sur le morceau «radio city». Il rejoint officiellement Tangerine dream en 1990.

En 1992, lorsque Paul Haslinger quitte le groupe allemand, celui devient une affaire familiale où s’expriment un père et un fils, même si tous deux veulent mener leur collaboration musicale en dehors de toutes ces considérations. Les musiciens qui jouent avec eux ne sont qu’additionnels ou de studio. Si la musique évolue peu d’abord, l’apport de Jerome Froese se fait de plus sentir par sa propre conception qu’il a de la musique électronique et par des apports de musique techno.

(suite…)

Steve Jolliffe

Steve Jolliffe..::Article rédigé par Etiennefroes::.. Ce musicien est né le 28 avril 1949 en Angleterre. Sa carrière commence en 1967 où il forme avec Rick Davies le groupe «The joint» qui deviendra par la suite «Supertramp». En 1968, il se trouve à Berlin ou il étude la musique. A cette occasion il côtoie Edgar Froese et Klaus Schulze. Il participé ainsi pendant un an  aux premiers balbutiements de Tangerine dream. En 1969, il quitte Berlin pour l’Angleterre alors que Tangerine dream s’apprête à enregistrer Electronic meditation.

En Grande-Bretagne il rejoint le groupe «Steamhammer» formation musicale de blues et de rock. En 1973, il quitte ses compagnons pour se lancer  dans l’enregistrement solo de musiques de films.

(suite…)

Michael Hoenig

Michael Hoenig..::Article rédigé par etiennefroes::.. Ce musicien est né le 4 janvier 1952 à Berlin. Talentueux compositeur et claviériste, Michael a reçu très jeune une formation classique. Il s’intéresse à toutes sortes de musiques, ce qui l’amène à la fin des années à être le co-fondateur du journal underground « Love ».

La musique électronique, qui en est à ses premiers balbutiements, l’intéresse particulièrement. En 1971, il se rend aux cours de musique expérimentale dispensés par Thomas Kessler, compositeur de musique contemporaine de renom. Il se révèle être un parfait manipulateur des premiers instruments électroniques. Cette adresse lui ouvre par Michael Günther, membre « d’Agitation free », les portes de ce groupe qui a l’habitude de répéter et d’enregistrer au « beat studio » de Thomas Kessler.

Cette formation musicale mêlant jazz, rock, musique électronique, expérimentations sonores va produire deux disques qui vont devenir une référence et propulser ce groupe au devant de la scène de la musique d’avant-garde.

(suite…)

Peter Baumann

Peter Baumann..::Article rédigé par etiennefroes::.. Ce claviériste est né à Berlin le 29 janvier 1953. Dès l’âge de 14 ans, il participe à son premier groupe de rock qui s’appelle «Berlin based ants». Il en est l’organiste. Plus tard, il rejoint une autre formation musicale : «Burning touch». Il est toujours au clavier. Aucun disque ne paraît.

En 1971, Steve Schroyder, organiste, quitte Tangerine dream qui se met à la recherche d’un remplaçant. C’est au «beat studio» de Thomas Kessler que Tangerine dream alors composé de Christoph Franke et Edgar Froese, rencontre Peter Baumann. Le tout jeune homme sort des sons étranges et incongrus de son orgue et convainc Tangerine dream qu’il a trouvé celui qui lui manque. Peter Baumann va donc lier son destin à celui du groupe allemand pendant quelques années. Il lui arrivera d’abandonner ses compères pendant quelque temps pour mieux revenir ensuite. C’est ainsi qu’en août 1973 lors d’un concert parisien, on verra réapparaître Klaus Schulze au sein de Tangerine dream pour assurer l’intérim de Peter Baumann, absent. En 1975, il disparaît à nouveau pour aller à Katmandou alors que Tangerine dream doit se lancer dans une tournée en Australie. C’est le talentueux musicien et compositeur Michael Hoenig qui le remplace au pied levé.

(suite…)

12

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont