Benjamin Diamond – Strange attitude (2000)

Strange Attitude de Benjamin DiamondNombreux sont ceux qui auront été impressionné par le tube de l’été « Music sounds better with you » par l’effort solo de Benjamin Diamond. Benjamin Cohen, la voix derrière ce tube mondial de Stardust avec Thomas Bangalter (Daft Punk) et Alan Braxe explore le concept un peu plus loin en proposant une collection de titres clinquants comme son nom d’artiste le suggère. Il sort Strange attitude le 19 septembre 2000, à la tête de Diamond Traxx. Benjamin cristallise le souvenir de ses mélodies accrocheuses dès les deux titres d’ouverture (Little Scare et le très 80′s 18 and Over). Benjamin joue des claviers pleurnichards, de la guitare (ou plutôt des riffs de guitare), pendant que la basse électrique hoquetante de Cello secoue la piste de danse en saluant à chaque moment Peter Hook (bassiste de New Order).



> Chic attitude 

Benjamin DiamondLe morceau-titre, Strange Attitude, est la caricature de Diamond et son univers de paillettes et de créatures de nuit : vocoder et textes immatures : « Hey Doctor lover, come into my room, and come to show me, things we never did before, things that we never… ». La tonalité générale de Strange Attitude est une house assez dépouillée, tendant vers le disco-funk sans jamais en capturer le fantôme. Cette tendance décrit parfaitement de la suite de l’album, et quelques effets épars pour tenter d’échapper à une facture trop académique.  »Joyride » alterne lyrics (un sample de Hell of Heaven) et paroles en français, et se termine en trémolos orgiaques. Email Diamond ou le funk blanc qui parvient de façon « strange » et « décalée » à sortir de sa bouche. Le funk est bien l’élément dans lequel Diamond a fait ses gammes, comme le prouve Playin’ with myself, qui vous rappele au bon souvenir de Prince. Bon, Joyride, c’est le tube (de dentifrice) et premier single de l’album, frais, pas désagréable, mais sans plus. L’autre single, daté aussi de 1999, In your arms, est une quasi-décalque de « Music sounds better… » sans grand intérêt vis-à-vis de l’original.



> Le talent vocal de Benjamin

La voix de Benjamin, qui opère un charme discret, sauve un peu le côté répétitif de l’instrumentation. Par exemple, sur le titre « Just a little Time », il en impose à Phoenix ou à Air au plan vocal. La voix susurrante de Diamond fait aussi son petit effet sur « Read in your Mind ». Il faut dire, qu’après la reprise peu inspirée d’Oran « Juice » Jones « The Rain« , la passion de l’auditeur a tendance à décliner. La fluette introduction de piano fait songer à l’instru d’un mauvais morceau de rap. Si la liste des remerciements embrasse tout ce que la musique compte de chanteurs et poètes cool, glamour, et funky, Benjamin n’arrive pas à se situer véritablement entre The Beatles et Charles Beaudelaire (oui, Beaudelaire, vous avez bien lu). C’est dommage, car cela fait du bien de penser que les vrais instruments aient pu passer le bug de l’an 2000, et que Diamond ne se contente pas de nous passer des rondelles de sa collection de vinyls. Ce disque est un cran en-dessous de ce qu’on attendait du jeune (né en 1972) Benjamin. Surtout lorsque l’on sait ce qu’il est capable d’enflammer la scène. 

> Track-listing 

  1. Intro (0:25)
  2. Little scare (4:11)
  3. 18 and over (4:31)
  4. Strange attitude (7:01)
  5. U were born (4:18)
  6. Joyride (3:49)
  7. The rain (4:44)
  8. Just a little time (4:11)
  9. Playin’ with myself (6:08)
  10. In your arms (we gonna make it) (4:20)
  11. Rich personnality (4:45)
  12. Read in your mind (10:45)

> Ressources sur le web

  • Site officiel de Benjamin Diamond 
  • À noter qu’une version deux CD de Stange Attitude permet de retrouver des inédits, des remixes et une version live de « Read in your mind ».
  • In your arms : Image de prévisualisation YouTube
 


Répondre

BLOG DES AMIS DE GEORGETTE ... |
impressionism |
lorie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matt Pokora
| Clan d'estime
| blog de Nicolas Caumont